24/04/2011

Qu'est-ce qui cloche?

Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son. Mieux vaut donc "entendre plusieurs sons de cloches", telle pourrait être une devise (angélique) de la blogosphère...

Illusoire et hors de propos avec le mariage de la roturière et du prince princier qui nous fascine et nous fait rêver.  Quoique...

Je vous invite à regarder les premières secondes de cette video. J' y vois deux tourtereaux fort empressés à rejoindre leur nid d'amour. Et, à bien y regarder, je n'y vois plus que mon fantasme de désir fusionnel !

Un roi de l'azur esseulé, même pas l'albatros de Baudelaire, un veule pigeon... Sous l'effet du soleil au mitan, il vole plus vite

que son ombre !

Joyeuses Pâques !

18/04/2011

Poésie en 3 D

   

DSC_0027.jpgBientôt aussi réputé que le panorama Bourbaki de Lucerne, l'animation en plus, les Chemins de fer du Kaeserberg ne laissent personne indifférent. Un rêve d'enfant s'offre aux visiteurs dans une conception d'avant-garde qui s'inscrit dans le développement durable et dans une oeuvre d'art fascinante de réalisme.

L'invitation au voyage commence à l'Impasse des Ecureuils de Granges-Paccot, soit à Fribourg. Le visiteur est accueilli dans un bâtiment futuriste, fruit de la rencontre de Marc Antiglio et du célèbre créateur Roger Pfund. Le respect de l'environnement y est un principe d'éthique. Le chauffage du bâtiment est assuré grâce à six pompes à chaleur. Les trains roulent avec une énergie propre et renouvelable au moyen de 72 capteurs solaires.  

 A l'extérieur, des signes de mobilier ferrovaire comme cette Ge 2/4 rhétique de 1913/1943...

Préambule à la visite, un film d'excellente facture expliquant la motivation du créateur ainsi que sa démarche.

Utile, vu que l'ouvrage a nécessité 17 ans de travaux! Plus de 2000 mètres de voies, 52 kilomètres de fils et de câbles, 75 000 clous pour fixer les rails...

DSC_0012b.jpg
6 ordinateurs en boucle permettent de maîtriser le trafic de 120 trains
DSC_0009.jpg
L'intégration du réseau dans le paysage: du jamais vu aux yeux des connaisseurs
DSC_0010b.jpg
Condensé (avec des perspectives réalistes!) de la Suisse par une journée d'arrière-été en 1990
DSC_0022.jpg
La bourgade de Sankt-Jakobsstadt reçoit la visite du cirque KNIE 
DSC_0007.jpg
Important noeud ferroviaire assurant la correspondance avec les chemins de fer rhétiques!
DSC_0024.jpg
Vue aérienne. Des jumelles permettent d'admirer les détails
DSC_0015.jpg
Au dépôt des RHB, quelques ferroviphiles admirent le chasse-neige à vapeur. Et le voyage est loin d'être achevé...

22:58 Publié dans ferrovipathes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kaeserberg, cff, rhb | |  Facebook |

17/04/2011

Paris-Kaboul #6

PICT0037_modifié-1.jpgDans les rues d'ULM. Nous avons fait qu'une bouchée des autoroutes allemandes.

Munich, Salzbourg après le passage de la frontière...

PICT0039.jpg
PICT0040.jpg
La caravane passe sous les yeux des estivants. Reste à flanchir les alpes de Carinthie.
Nous avons parcouru 1000 kilomètres. Le moment de faire halte pour la nuit.
C'est la seule oû nous aurons monté la tente.
PICT0041.jpg
c'est ici que les difficultés commencent. Du moins pour ceux qui devront pousser leur voiture dans la montée du Katschberg. Un col mythique, connu de tous les essayeurs automobiles à l'époque, avec une pente de 36%. Maintenant une autoroute passe sous la montagne. A fond en première, surtout ne pas s'arrêter,je prends une photo depuis la voiture.
PICT0042.jpg
Avant de basculer vers le monde communiste...

15:33 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

13/04/2011

Paris-Kaboul #5

PICT0036b.jpgLe départ, enfin!

Impossible de lâcher d'un seul coup 500 voitures. Ordre de la Gendarmerie nationale. Il est vrai que cela eu donné une colonne de plus de douze kilomètres, roulant possiblement à tombeau ouvert, avec moult dépassements...

Les voitures prennent le départ par grappes de 50 toutes les 20 minutes. Nous sommes dans un des derniers groupes, ce qui fait que nous partons peu avant minuit. Je m'embrouille  dans la banlieue industrielle avant de trouver une route menant vers l'Alsace. Pied au plancher et une courte halte au lever du jour, après une deuxième nuit sans sommeil, avant Strasbourg.

La question du ravitaillement me préoccupait. Nous disposions d'une autonomie de 1000 kilomètres. Mais dans les pays où les colonnes se font désirer? Un temps de ravitaillement moyen de 7 minutes, multiplié par 500, ça pouvait faire de sérieuses attentes. L'expérience montrera qu'il n'en sera rien.

Il est vrai que ce n'est pas une course de vitesse, ni même un marathon. Quoique... Et à revoir ces images après quarante ans, on voit bien que l'esprit de compétition animait la majorité des participants. 

J'avais d'ailleurs promis à la Revue Automobile un article pour ses pages sportives.

PICT0035.jpg

 

21:57 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citroën, raid, 2cv, automobile | |  Facebook |

10/04/2011

SlowUp dans l'air du temps

 

DSC_0089.jpg
La 12e édition du slowUp autour du lac de Morat (32 km) a sans doute battu tous les records d'affluence. Préfiguration d'une nouvelle époque, lorsque la mobilité douce réussit à provoquer des bouchons!
DSC_0094.jpg
Heureusement, le ravitaillement était à la hauteur du nombre de participants!
DSC_0095.jpg
Beaucoup de jeunes familles. L'occasion pour les petits de faire leur première expérience sur la route. Ils roulaient admirablement, ce qui n'était pas forcément le cas des plus grands... Compte tenu que les fillettes nées en 2007 pourraient avoir une espérance de vie de 104 ans, les mettre en selle est probablement un bon choix!
Les rabat-joies diront: à quoi bon venir à Morat en voiture pour faire quelque chose que l'on peut faire depuis chez soi?
Vu les efforts des transports publics, on pourrait faire l'ébauche d'une estimation. La région des trois lacs est très touristique et le nombre de voitures qui empruntent dominicalement ce parcours est sans doute bien supérieur à celles qui occupaient les parkings prévus pour la manifestation.
DSC_0107_modifié-1.jpgA défaut d'évaluation du bilan écologique, l'enthousiasme des riverains en témoigne.
De nombreuses sociétés locales ont organisé des buvettes et des snacks avec possibilité de s'attabler.
Histoire de faire mentir l'inscription notée sur le maillot du quidam croisé à Morat:
BEAU PAYS
,mais sec !
Un slogan qui n'avait pas cours au village brésilien de Môtier.
capirinhas et samba... Vive l'ambiance chaude de la mobilité douce !!!
DSC_0097.jpg
DSC_0101_modifié-1.jpg
Clic-clac!   Le petit chien ravi d'avoir fait le tour du lac dans un vieux carton de pampers sur le porte-bagage de sa maîtresse
DSC_0104_modifié-1.jpg

22:32 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : slowup, mobilité, morat | |  Facebook |