18/04/2010

Mon général

GUISAN.JPG

On n'expliquera jamais le charisme du Général Guisan. On a fait de ce général , qui jamais ne livra de bataille au sens étroit du terme, un héros de la Nation. Un hiérarque à coup sûr, un héraut, prophète chanceux dans un monde troublé...   

Très populaire, c'était un communicateur hors du commun. Privilégiant le contact direct. Oublié des jeunes générations. Le Cinéjournal suisse tourna un épisode intitulé une journée au QG du Général. On y voit le septuagénaire galoper à travers champs... S'inquiétant d'un soldat méritant, il ordonne à son aide de camp de prier madame Guisan d'envoyer une layette lors de la naissance du sixième enfant...

Un délicieux document à déguster au deuxième degré. Le ton d'une époque, truffé de saluts "militaires mais néanmoins humains". En terrien, Riquet la fourchette, s'enquiert de la récolte de foins. Ce sobriquet se rapporte probablement plus au diminutif de l'outil agraire servant à évacuer le fumier qu'au coup de fourchette de la tambouille: Guisan était plus gentleman-farmer que paysan...

Incarnant la droiture, l'homme s'y connaissait en matière de relations publiques. Aussi, on ne s'étonnera pas qu'une foule innombrable assista à ses funérailles le 12 avril 1960.

300 000 personnes. Un chiffre repris sans sourcilier par tous les médias à l'occasion du 50e anniversaire de sa disparition. Le couple google-wikipedia a frappé! Il est vrai que ce chiffre figure dans l'article du Dictionnaire Historique Suisse consacré au général.

Je retrouve les pages de la Feuille d'Avis de Lausanne du lendemain. Elles évoquent une foule considérable; beaucoup de monde et d'émotion pace que "le général c'était quelqu'un."

Et dans la NZZ du 1.4.2010, un témoin de l'époque évoque les témoins du cortège massés sur trois, parfois six rangs. Sans convoquer Marc Ferro et le cinéma en tant que source historique, je regarde les images tournées par Ch. Broenimann du Cinéac...

On pourrait revoir le chiffre à la baisse... sans toucher au sens de l'histoire.

Sur notrehistoire.ch, pourtant, cette belle image de la foule recueillie et disciplinée sur la place de la Riponne:

photos_ g.baud_guisan.jpg
(Une photo de monsieur G. Baud)
Quant au dessin du général, il est l'oeuvre du caporal Géa Augsbourg dans un ouvrage paru à fin 1939 déjà. Mon exemplaire soigneusement relié par un oncle comporte la dédicace du Commandant en Chef de l'Armée faite au Quartier général -18 avril 1940.
Très politiquement incorrect, la clope sur  les dessins et photos... Déjà que son médecin de père avait tenté de le modérer en lui offrant des cigares "Grandson" sans doute meilleurs pour la santé.
photos_2010_01_fdd87eaa7ca89d2c.jpg

                                             

14/04/2010

Les Gastlosen d'Emmanuel Gavillet

50.jpg

 Magnifique exposition à Bulle. Avec le privilège de croiser Emmanuel Gavillet, l'auteur de ces images qui séduiront forcément tous les amateurs de photographie. 

DSC_0015.jpg
Un vibrant plaidoyer du noir et blanc et du retour à l'analogique. Pour nous apprendre à mieux voir. il est question d'exploit sportif dans l'extrait de presse ci-dessous. Cinq prises de vue au maximum au cours d'une journée, un matériel pesant 30 kilos: chambre Sinar de 20/24 cm permettant d'atteindre une profondeur de champ et un niveau de détails exceptionnels.
Hormis le film du making of "Argentica Montana" et sa version courte en stop-motion, ces clichés ont fait l'objet d'un ouvrage.
Un jeune photographe qui a déjà une oeuvre. A relever ses expéditions sous-marine. Il parvint à repérer et à photographier l'ancre du pourquoi-pas? qui sombra lors de l'expédition polaire du commandant Charcot.
 
Le Musée gruérien dévoile des clichés vertigineux sur les Gastlosen (ats)
"Le photographe Emmanuel Gavillet a réussi à apprivoiser les "Gastlosen": le Musée gruérien expose jusqu'au 29 août une cinquantaine de grands tirages en noir et blanc, qui sont autant de témoignages d'une grande maîtrise artistique, technique et sportive.

Ses tirages d'une profondeur et d'une netteté vertigineuses témoignent d'une technique aboutie et d'une grande finesse dans le traitement de la lumière. Au-delà de la représentation d'un paysage de montagne, "Gastlosen" est aussi une quête intérieure et une recherche sur la matière - la neige, la glace, la roche - qui entraîne le photographe aux frontières de l'abstraction.

Massif de 12 kilomètres de parois abruptes et hostiles entre les cantons de Fribourg et de Berne, les Gastlosen, ces "inhospitalières", ne sont pas à la portée du premier venu. Le film "Argentica Montana" raconte l'histoire du projet et permet de se faire une idée des conditions matérielles de sa réalisation."

07.jpg
pourquoi-pas-ancre1.jpg

 Plus sur le site du réalisateur:  www.pourquoi-pas.ch

07/04/2010

ça plane pour lui !

DSC_0018.jpgPremier vol pleinement réussi de planet solar impulse.

Un grand moment de silence.

Un grand moment historique sans aucun doute

dans le ciel de Payerne ce matin,

mercredi 7 avril 2010.

Historique certes. Mais on ne sait si c'est le début

ou la fin d'une époque...

DSC_0008.jpg
DSC_0039_modifié-1.jpg
DSC_0060.jpg
11h 54, c'est fait! à l'entière satisfaction du pilote d'essai markus Schredler.
DSC_0062.jpg

01/04/2010

Le trip de Vendredi Saint

DSC_0001.jpg
 
Pour éviter que le trip se transforme en chemin de croix?  Cela se passe dans le seul établissement de Payerne où on ne lit pas encore
les Joyeuses Frâsques de
Vigousse .
Bonnes Pâques !