31/05/2015

Vive le sport !

jeux_olympiques_de_la_jeunesse_zoom945.jpg

Le sport ça peut rapporter gros, surtout dans les hautes sphères. De nombreuses associations sportives internationales ont leur siège en Suisse. Que la FIFA, avec son matelas financier de 1,5 milliard, soit établie à Zurich, est désormais un fait établi qui a fait le tour du monde.

Bon nombre de ces associations bénéficient d'allègements fiscaux ou échappent totalement à l'impôt. C'est le cas du CIO et de ses nombreuses branches allant de l'aviron au volleyball en passant par la Fédération Aéronautique Internationale, le golf, le triathlon et le tobogganing...

De tels privilèges ne sont pas toujours compris. Ces associations, avec plus de 2000 salariés au total, rapportent bon an mal an plus d'un milliard à l'économie suisse. Et c'est Vaud qui remporte la plus grande part du gâteau, avec 550 millions, dont quelque 250 millions pour l'agglomération lausannoise.

Aigle accueille l'UCI, alors que la très actuelle UEFA se trouve à Nyon. Enfin, Mies abrite la Fédération internationale de Motocyclisme et celle du basket.

Selon Finanz und Wirtschaft du 30 mai qui rapporte ces chiffres, Lausanne est vraiment la capitale mondiale du sport!

 

24/06/2008

Hors jeu

Conques_svg.pngParce que l'Euro commence à me fatiguer, je suis allé à la recherche de mes vieilles photos. Un chiffre toutefois: le 1,1 milliard de bénéfice attendu par l'UEFA. Montant figurant sur le blog de notre ministre Leuenberger. Bien, il paraît crédible; sans sortir ma calculette, ce bénéfice représente moins que le prix d'un café pour ma pomme. J'ai payé ma quote-part par le canal de Billag. Et, pour ma part, avec quelques bonus... comme la robe sable de Carla, le rapport émotion / coût reste acceptable. Mais, la vraie question au bout du compte:

à qui profite le bénéfice de l'UEFA?

 

Petit village de l'Aveyron sur le chemin de Saint-Jacques. Nous sommes sur la place Chirac. Non celle du Président, c'est  encore Pompidou. Nom d'un médecin du 16e siècle comme le précise la plaque. Quelqu'un a rajouté au pinceau sur le mur:NE A CONQUES. Des vieux assis devant un portrait de l'un des leurs et qui regardent le temps passer.

Il est dit que les chiens ne regardent pas vers le ciel, car il n'y à rien à manger. Ce corniaud fait exception.

Je suis retourné à Conques qui a perdu une bonne partie de ses habitants. Le mur a été aplani. La bâtisse, un ancien four à pain, a été rénovée. Je crois qu'elle contient les transformateurs électriques nécessaires à l'illumination de l'abbaye de Sainte-Foy. Pierre Soulages y a installé ses vitraux et le pays est devenu un des hauts-lieux de l'Humanité sous la protection de l'UNESCO.

conques.JPG

15:36 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : uefa, unesco, detec | |  Facebook |