16/05/2012

Les immortels

2012 05 14_0708.jpg

Mardi 15 mai 2012. J'envoie ce message vers le futur comme d'autres anonymes, encouragés par Desmond Tutu et deux autres Prix Nobel, dans le cadre d'un projet humaniste un peu fou. Photographier un jour dans le monde. Une initiative née en Suède lorsque un journaliste demanda à une grande agence d'images des illustrations du quotidien à Paris. En retour des milliers de photos de Paris Hilton !

Un signe des temps. Le sensationnalisme avec ses célébrités, reality shows et autres catastrophes envahit les médias. Pourtant notre image du monde ne se limite pas à Paris Hilton.

Le projet numérique aday.org se définit comme une réédition de Family of Man, le bestseller de 1955.

A l'instar de Richard Branson, d'un astronaute qui fera une photo de groupe depuis l'espace (!) et de nombreux ploucs, je me suis donc muni de ma petite caméra afin de documenter le réel.

Un biker fait escale à la Rose de la Broye.

2012 05 14_0711.jpg
Le passager Dog Harley aussi sympa que le motard est dans la boîte. Ich darf knipsen. Puisque ces images sont destinées à la postérité  et aux anthropologues du futur, une vue d'ensemble.
2012 05 14_0715.jpg

A l'intention des archéologues du futur, je précise qu'une inscription sur la remorque indique que le barbu est aussi un fanatique du Nürbürgring, un magnifique circuit de 27 km dans l'Eifel...

Peu sensible à la raréfaction des ressources, le ballon rond demeure un symbole capable de traverser les siècles. Que ce soit devant la caserne des pompiers de Payerne ou ailleurs.

2012 05 15_0841.jpg
Payerne abrite la Swiss football academy, pépinière des jeunes pousses destinées à devenir, la chance aidant, des stars inernationales. A deux pas de leur réfectoire,
2012 05 15_0853.jpg
une scène de rue.
Des jardiniers qui déménagent font obstacle à un promeneur de chien.
C'est aussi un métier.
Photo qui aboutira dans la catégorie at work.
2012 05 15_0852.jpg
Plus loin, des ados jouant à prendre des images avec leur portable se refuseront à ce jeu de la photo durable. On connaît ce narcissisme juvénil (j'adore ces jeunes filles qui utilisent leur natel pour rectifier leur make up dans le train).
2012 05 15_0851.jpg
Moins coquet, l'employé de la ville se prête spontanément à la pose devant les antiques chariots. (Le balayeur contemporain use d'aspi-gloutons électriques.)
2012 05 15_0843.jpg
Une dame bien mise discute avec deux jeunes filles en sortant du supermarché. Elle s'empressera de répondre de bonne grâce à ma requête. "J'ai mon mari, mais avec l'âge, il n'y a plus grand monde."
2012 05 15_0844.jpg
"Profitez de cette opportunité unique avec moi et des milliers d'autres personnes dans le monde, pour créer une collection précieuse d'images, pour stimuler la compréhension et améliorer la recherche et l'éducation. »
Le message de Desmond Tutu qui parraîne aday.org
Devant la Landi, je rencontre mon voisin Tutu de Corcelles. Portrait: "ça fera deux Tutu !"
2012 05 15_0857.jpg
Une prise plus large pour les historiens du futur. Avec les sacs de sel pour enlever le calcaire des conduites d'eau et la Landrover des électriciens...
2012 05 15_0859.jpg
Ces images seront avec toutes les autres enfouies dans une ancienne mine de cuivre du grand Nord. En dépit des détails pour les chercheurs d'une ère nouvelle, Tutu et moi sommes sceptiques: comment ces images résisteront-elles à l'usure du temps, sur quel support et comment pourront-elles être lues?
2012 05 15_0867.jpg
A l'Apollo, changement d'affiches. 2012, le meilleur reste à venir... 
2012 05 15_0868.jpg
Au Michel-Ange, les portes se ferment et les lumières s'éteignent.
Tel fut, à ma connaissance
et l'intention des générations futures,
la vie de quelques Payernois
en ce 15 mai 2012 !

18/05/2010

Icare sur le départ

Beaucoup d'émotion samedi matin à Yverdon-les-Bains à l'heure du départ pour un petit tour de la planète de l'engin solaire de Marc Muller. La place Pestalozzi encombrée ressemblait au Labyrinthe dont Icare se serait échappé en se rapprochant du soleil.

Un grand moment avec ce projet Icare terrestre démarrant avant Planet Solar et Solar impulse. Présent sur tous les éléments, nous sommes quasiment tous concernés au travers du centime climatique prélevé sur les carburants. Le tour du monde se veut être un voyage d'étude, à la recherche d'une économie durable, sur les mécanismes de compensation du CO2. Mécanismes qui nous permettent de continuer à polluer... le raccourci est un peu court pour un projet qui suscite beaucoup d'espoirs et d'enthousiasme !

DSC_0041.jpg
Parrain de cette expédition, le conseiller national Jacques Neirynck est venu saluer l'ingénieur Marc Muller avant les premiers tours de roues.
DSC_0049.jpg
Seule Besse, la chienne, est restée relativement indifférente au spectacle. Il est vrai que les déplacements à moindres émissions de carbone, elle connaît !

 

DSC_0043.jpg
DSC_0079.jpg
I care, she takes care... il ne faut pas renverser le doyen de l'Assemblée fédérale !
Cela étant, Marc et Nicolas étaient ce matin à 300 km du départ. Ils roulent enfin sous de meilleurs cieux qui les gratifient d'un bilan énergétique positif. On peut les suivre à la trace - et les soutenir - comme ça:
C'est bien le but de l'exercice!

15/05/2010

Salavaux, "last minute"

Au pied du Vully, le temps maussade n'a pas entravé les vols et l'esprit festif du centenaire de l'aviation en Suisse. Quel plaisir de voir voler un DC 3 de la Schwitz'air, comme nous disions enfants alors que l'anglais était encore une langue étrangère...

On n'y voit pas que la dernière Demoiselle, qui d'ailleurs à cause de sa légèreté incroyable aurait du s'appeler Libellule si Blériot n'avait déjà emprunté le nom. Beaucoup de petites demoiselles: les enfants sont de la fête. Voyez ces mignons petits avions pilotés par un vrai manche à balai!

DSC_0114.jpg
DSC_0088.jpg
DSC_0081.jpg
DSC_0082.jpg
DSC_0083.jpg
DSC_0086.jpg
Un vrai meeting ! (nous, qui n'avions pas la télévision, ont disait plutôt mêtiing...)
Le programme se poursuit dimanche (www.aviongrandjean.ch)
 

18/04/2010

Mon général

GUISAN.JPG

On n'expliquera jamais le charisme du Général Guisan. On a fait de ce général , qui jamais ne livra de bataille au sens étroit du terme, un héros de la Nation. Un hiérarque à coup sûr, un héraut, prophète chanceux dans un monde troublé...   

Très populaire, c'était un communicateur hors du commun. Privilégiant le contact direct. Oublié des jeunes générations. Le Cinéjournal suisse tourna un épisode intitulé une journée au QG du Général. On y voit le septuagénaire galoper à travers champs... S'inquiétant d'un soldat méritant, il ordonne à son aide de camp de prier madame Guisan d'envoyer une layette lors de la naissance du sixième enfant...

Un délicieux document à déguster au deuxième degré. Le ton d'une époque, truffé de saluts "militaires mais néanmoins humains". En terrien, Riquet la fourchette, s'enquiert de la récolte de foins. Ce sobriquet se rapporte probablement plus au diminutif de l'outil agraire servant à évacuer le fumier qu'au coup de fourchette de la tambouille: Guisan était plus gentleman-farmer que paysan...

Incarnant la droiture, l'homme s'y connaissait en matière de relations publiques. Aussi, on ne s'étonnera pas qu'une foule innombrable assista à ses funérailles le 12 avril 1960.

300 000 personnes. Un chiffre repris sans sourcilier par tous les médias à l'occasion du 50e anniversaire de sa disparition. Le couple google-wikipedia a frappé! Il est vrai que ce chiffre figure dans l'article du Dictionnaire Historique Suisse consacré au général.

Je retrouve les pages de la Feuille d'Avis de Lausanne du lendemain. Elles évoquent une foule considérable; beaucoup de monde et d'émotion pace que "le général c'était quelqu'un."

Et dans la NZZ du 1.4.2010, un témoin de l'époque évoque les témoins du cortège massés sur trois, parfois six rangs. Sans convoquer Marc Ferro et le cinéma en tant que source historique, je regarde les images tournées par Ch. Broenimann du Cinéac...

On pourrait revoir le chiffre à la baisse... sans toucher au sens de l'histoire.

Sur notrehistoire.ch, pourtant, cette belle image de la foule recueillie et disciplinée sur la place de la Riponne:

photos_ g.baud_guisan.jpg
(Une photo de monsieur G. Baud)
Quant au dessin du général, il est l'oeuvre du caporal Géa Augsbourg dans un ouvrage paru à fin 1939 déjà. Mon exemplaire soigneusement relié par un oncle comporte la dédicace du Commandant en Chef de l'Armée faite au Quartier général -18 avril 1940.
Très politiquement incorrect, la clope sur  les dessins et photos... Déjà que son médecin de père avait tenté de le modérer en lui offrant des cigares "Grandson" sans doute meilleurs pour la santé.
photos_2010_01_fdd87eaa7ca89d2c.jpg