27/09/2011

Le musée MATRA

2011 07 29_0281.jpgCe musée d'importance pour l'évolution de l'automobile et des sports mécaniques se trouve à Romorantin, capitale de la Sologne. Il occupe les anciennes usines Beaulieu qui produisaient des caméras de haute qualité. Comme  pour Bolex Paillard, la production n'a pas résisté à l'avènement du numérique.

Le musée a connu une affluence record cet été grâce à l'exposition consacrée à la 2 CV "sans complexe!" Visible jusq'au 7 novembre, elle montre bien que la deuche reste l'automobile emblématique des Fançais.

Un million de voitures ont été produites à Romorantin entre 1965 et 2003, chiffre important dû aux Espaces commericalisées par Renault. MATRA s'est surtout illustré par ses prototypes, dont plus de cinquantes sont exposés au musée.

2011 07 29_0305.jpg
Une rarissime barquette le Mans 1955 Deutsch et Bonnet. René Bonnet est à l'origine de l'implantation automobile à Romorantin. Il sera aussi le créateur de la berlinette Djet, première auto de série à moteur central. L'affaire est cédée à MATRA en 1965. Sylvain Floirat, le patron d'Europe I en sera le principal actionnaire.
2011 07 29_0311.jpg
La marque dominera le sport automobile dans toutes les catégories. Championnat du monde des constructeurs et des pilotes en 1969 (MS 80, Jackie Stewart). Triple victoire au Mans en 1972, 1973, 1974 (avec au volant Henri Pescarolo, qui totalise 33 participations à l'épreuve mancelle !)
2011 07 29_0301.jpg
2011 07 29_0307.jpg
2011 07 29_0313.jpg
2011 07 29_0317.jpg
Un modèle signé Sonia Delaunay pour une vente de charité. Le plaisir des sens continue dans la somptueuse salle des moteurs.
2011 07 29_0314.jpg
Après les gloires automobiles, MATRA se diversifie notamment en absorbant, en 1992, le groupe Hachette.
Matra sports s'est reconverti au vélo électrique !
La liste des développements industriels est longue. Le M2 lausannois s'inspire du premier métro automatisé
étudié par Matra dès 1968...
Décoiffante Espace signée Franco Sbarro
2011 07 29_0320.jpg
2011 07 29_0304.jpg

18/01/2010

Quand un roadster faisait son cinéma

ford comète.jpg

Avant de produire ses propres voitures, Facel produisait des accessoires et carossait des Ford Comètes ainsi que des SIMCA 8 sport.

Un mordu de Facel Vega a suivi le parcours d'un cabriolet venant chercher Raymond Pellegrin à la sortie de prison jusqu'à sa mort, pour sauver la morale. C'est du cinéma.  "Les Impures" sorti en 1955, une histoire de traite des blanches et de truands. 

Notre obervateur a relevé une série d'incohérences et de détails  (toute une époque. Les pare-moustiques en plexi vissés sur le capot, la classe!)sur une quinzaine d'images.

 Alors que Micheline Presle pleure la mort de son amant, la police arrive enfin ... pour remettre les pneus à flancs blancs ! (et boucher les ouïes avant que la voiture ne plonge ?)

 

copieecran021.jpg
copieecran022.jpg