21/05/2014

MSF au coeur des besoins

Médecins sans frontière et  tout ses volontaires s'engagent sur de nombreux fronts. Ses organisations communiquent beaucoup car elles ont besoin des donateurs pour poursuivre leurs actions toujours urgentes en fonction des aléas politiques, sanitaires ou encore climatiques.

Valérie, que j'ai eu le privilège de rencontrer dans un cercle privé, enchaîne les missions de l'Afghanistan en République de Centrafrique (RCA). Voici un extrait d'un message qu'elle vient d'envoyer à ses amis. Avec de belles images pleines d'humanité. De l'espoir et de la dignité, venant d'une région où le 99% des "clients" arrivant à MSF ont été violentés.

 

 

"Salut à toutes et tous,
 
Un rapide petit message pour vous envoyer quelques photos de mon quotidien de ces dernières semaines : nos centres de soins MSF ou nous faisons la prise en charge médicale, nutritionnelle et psychologique des réfugiés fuyant la RCA et arrivant souvent après 3 mois de marche dans des états terrifiants, mais...encore une fois une superbe mission, pleine de challenges et de difficultés, des problématiques passionnantes et une équipe très sympa avec qui on arrive à rigoler malgré la situation et la charge de travail ...
 
Désolée pour le silence radio, mais le rythme est très intense et je n’ai pas vraiment réussi à prendre du temps de libre pour moi..."
 

rca4.jpg

rca2.jpg

rca3.jpg

rca.jpg

rca5.jpg

Merci Valérie ! 

MSF RSF même urgence. Camille Lepage, une photographe de 26 ans vient de perdre sa vie en faisant son boulot dans cette région en pleine crise.

A propos, avez-vous acheté la dernière livraison de 100 photos pour la liberté de presse . L'Agence VII révolutionne la photo de reportage. Remarquable (la liberté de presse passe évidemment aussi par les consomm'acteurs, soit les lecteurs).

Seize francs en kiosque.

 

 

01:49 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : msf, rsf, rca, afrique | |  Facebook |

06/01/2012

Que du bonheur

izis.jpg
Une planche tirée d'IZIS, 100 photos pour la liberté de la presse. Un très grand photographe humaniste qui intégra Paris Match dès sa création en 1949.
L'album RSF est actuellement en kiosque. On aurait tort de s'en priver. Les photographes restent des témoins essentiels de notre monde. 

17/12/2011

Une photo

 

2011 08 20_0618.jpg
Ce jour là, au coeur de l'été, je me promenais dans Moudon. Attiré par une musique d'ailleurs provenant de l'Ancienne Douane, je pénétrais dans la salle. Au premier coup d'oeil, un étrange spectacle m'attendait. Profitant de la lumière, j'ai fait cette photo, un peu volée dans cette réunion de famille. 
Je n'ai pas résisté à la couleur de ces saris indiens, fabriqués depuis des siècles avec des méthodes ancestrales. Au centre de la photo, trône l'élue de la fête.
Un choc culturel. On voudrait en savoir davantage. Je n'ai que mes préjugés. Discrimination des filles -avant la naissance- pour des raisons économiques (Girl child is precious une image illustrant l'Inde sur wikipedia). Ce pays connaît encore beaucoup de mariages forcés. Il faudrait regarder de plus près...
L'Inde est en passe de devenir le pays le plus peuplé du monde devant la Chine. Loin de mon imaginaire, des femmes changent l'Inde. On peut les voir dans le dernier album de RSF (premier album consacré à un pays).
Extrait de la préface de Laure Adler:
On continue à appeler l'Inde un pays émergent. L'utilisation de ce mot qui désigne les pays les plus dynamiques, les plus inventifs du monde, les pays qui fabriquent notre avenir commun, revèle un relent d'occidentalo-centrisme. L'Inde n'est pas un pays émergent. C'est un pays qui a des leçons à nous apprendre.
 Un lot d'images surprenantes, édifiantes. Vraiment !
trio5.jpg
trio1.jpg
Un dernier regard sur la robe de la jeune fille anonyme
2011 08 20_0622_modifié-1.jpg

13:56 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inde, rsf, gender, laure adler | |  Facebook |

13/12/2010

100 images de Jean Mohr

rsfbook.jpgCet album s’inscrit dans la lignée des recueils de photos de grands reporters, édités par RSF pour sensibiliser l’opinion à la liberté d’informer et d’être informé partout dans le monde. Dans cet album 2010, produit par Reporters sans frontières Suisse à l’occasion de son 20eme anniversaire, le célèbre photographe Jean Mohr propose 100 images prises aux quatre coins du monde depuis plus de cinquante ans pour en dire la beauté, pour dénoncer ses violences et restituer ses mystères. L’ouvrage s’organise en douze parties qui voient se succéder des photos à propos de l’enfance, des femmes, de la guerre, de l’amour et de la mort.

L'ouvrage est plus épais que les autres albums de Reporters sans frontière en raison du papier mat plus en conformité avec le noir et blanc. Les images ont été choisies par l'auteur.

Jean Mohr a commencé sa carrière de photographe relativement tard (après une formation d'économiste comme S.Salgado). Dans ce florilège, il nous montre le monde tel que nous pouvons le percevoir. On n'y voit guère de personalités. Louis Armstrong et Martha Argerich s'y révélent toutefois avec un supplément d'âme...

Les 5000 exemplaires devraient être rapidement épuisés!   

 http://www.rsf-ch.ch/          www.jeanmohr.com

 

17/05/2010

"La radio, c'est magique...

C'est comme le noir et blanc."

(saisi au vol sur les ondes de la RSR par une rare matinée printanière).

Il est vai que la radio mobilise nos sens, qu'elle nous oblige à écouter, au même titre que les vieilles photos, immuables,  qui nous obligent à voir avec une distance participative... avec respect.

Le noir et blanc vousoie la nature alors que la couleur la tutoite, dans une intimité factice et convenue qui nous empêche peut-être d'y regarder à deux fois.

DSC_0006.jpg
Mes rêves sont en noir et blanc. Comme les montagnes d'Emmanuel Gavillet. Et, comme Tahar Ben Jelloun, je crois que les illusions voyagent dans de vieux tramways.
Dans un article du Monde *, il évoque un film de Bunuel tourné en 1953 au Mexique. "Avec les supports actuels des fictions, la nostagie n'est pas de mise. Elle s'éteint lentement et sa lumière désigne de nouvelles routes pour  que l'esprit, l'imaginaire et la fantaisie restent en éveil quel que soit l'appareil par lequel ils passent.
  Si, comme moi vous aimez le cinéma de Bunuel, après avoir vu ce film, vous vous mettrez à écrire ou à imaginer des histoires en noir et blanc, les seules couleurs de la vraie vie. "
Je souligne !
(*Le Monde Lundi 10 mai 2010)
Et, dans les images qui ont forgé notre mémoire collective, l'Histoire s'écrit encore en noir et blanc. On s'en convainc dans l'album des 25 ans de Reporters sans frontières MAGNUM PHOTOS 101 photos pour la liberté de presse.
Actuellement en kiosque. Magnifique ! 
RSF.JPG
Iran, Abbas, 1997
une photo moins connue que celle du Che à Cuba  en 1963 avec son cigare de René Burri...
abbas-591375.jpg