28/04/2011

Paris-Belgrade-Kaboul #9

Route de nuit jusqu'à Belgrade que nous atteignons avec une avance confortable, heureux de retrouver d'autres concurrents au contrôle de passage à l'entrée de la ville. Déjà 1800 kilomètres depuis Paris. Etape facile: 23 concurrents (sur 499 voitures) n'arriveront pas dans les délais.

PICT0051.JPG
PICT0050.JPG

La nuit est courte. Réveil aux sons des bicylindres et départ à l'aube !

PICT0053.JPG
Quarante ans après, l'itinéraire à l'abandon par l'ex-Yougoslavie est bien moins rapide: il faut traverser quatre frontières avant d'arriver en Turquie. Le trafic passe maintenant par l'Italie et la Grèce.
La meurtière Gastarbeiterstrasse (v. wikipedia) n'est plus qu'un souvenir comme ce raid Citroën. L'état du monde a mis fin à l'aventure et au grand tourisme! Sans le savoir, nous approchions de la fin des trentes glorieuses!
Entraves politiques, introduction des limitations de vitesse (les 90 /130 km/h généralisés, trois ans plus tard en France...). Le premier choc pétrolier a sans doute facilité l'introduction de ce genre de mesures alors que les ceintures de sécurité obligatoires se heurtent a pas mal de résistance...  
Mesures qui feront drastiquement diminuer le nombre des victimes de la route. Nous n'y pensons pas. Pour notre salut, il s'agit surtout de préserver nos montures. Il n'y a pas de voiture-balai sur Paris-Kaboul ! 

09/08/2010

g40

g 40 ça n'a rien, mais vraiment rien à voir avec le G 8 ou le G 21. Pour preuve, un des participants vient d'affirmer que "c'était le plus beau jour de sa vie!". Cela valait bien une photo.

DSC_0047.jpg
Vous l'aurez compris, il s'agit d'un cours pour l'obtention de l'autorisation de conduire des véhicules agricoles à 40 km/h avec le permis G.
DSC_0026.jpg

Des tracteurs imposants et fort bruyants (une cabine insonorisée n'est pas du luxe car le bruit peut dépasser les 85 dB).

Des engins sophistiqués avec leur électronique, leur caméra, leur hydraulique et les divers systèmes de freinage et j'en passe...

Moi, ça me dirait bien. Histoire de vous regarder de haut! Et, avec ces roues dégagées, on négocie les virages comme dans une formule un...

Les cours sont accessibles depuis 14 ans révolus (pas de problème en ce qui me concerne). Les participants doivent toutefois venir avec leur propre tracteur et, pour la seconde phase, leur propre remorque de 3,5 t.

Un investissement conséquent... Parlons plutôt de celui dans la formation. Compte tenu des charges tractées, de largeurs pouvant excéder les 2m55, etc. c'est bien plus complexe qu'une voiture de tourisme. Le cours est limité à cinq participants (en liaison radio avec le moniteur). Quant à l'instructeur, il doit être apte à former des conducteurs de poids lourds; en outre il doit bénéficier d'une formation supplémentaire dûment agréée.

En l'occurrence, nos jeunes avaient à faire à Monsieur Christian Pellaux, de Pomy. J'ai assisté aux essais de freinage d'urgence. Il faut beaucoup de savoir faire et le pied exercé pour ne pas bloquer les roues de la remorque. Test réussi par les participants.

Instructif et rassurant. Je verrai d'un autre oeil ces monstres, trop bruyants quand ils passent près de chez moi. Et respect à ces jeunes responsables qui peuvent dorénavant aller par monts et par vaux...

DSC_0040.jpg
Des engins qui forcent le respect. J'ai profité de la présence de notre expert pour une mise à jour personnelle. Pour le dépassement, pas de nuance entre les 30km/h et ces véhicules à plaque jaune. "La ligne blanche, c'est le mur!".
Corcelles-près-Payerne, 9 août 2010

Et bonne suite les jeunes !

 

DSC_0031.jpg