19/10/2008

De l'urbanité exquise du wattman

Quand Gilbert Salem se plonge dans le Petit Larousse 2009, Inma Abbet s'interroge comme ceci: " Dans 'La vie mode d'emploi', il y avait un personnage, Cinoc, qui était 'tueur de mots', c'est-à-dire chargé d'éliminer les expressions hors d'usage des nouveaux dictionnaires. Je me demande ce que deviendront les nouveaux mots du Larousse 2009 dans, disons, dix ans. Et je serais aussi curieuse de connaître la vitesse à laquelle les mots disparaissent, de la langue, puis du dictionnaire."

Question fort pertinente et aisément "googlesisable" dans le futur puisqu'il est question de vitesse, de mesure. Inma n'est pas sans savoir que les définitions des dictionnaires sont des informations qui tendent à quitter le domaine public pour être brevetisées (tendance peut-être inversée par Wikipedia). Que faire des mots perdus, sinon les mettre dans un sanctuaire comme les gorilles ou les loutres?

En cas de convenance, le dit sanctuaire devra être enregistré auprès de la Propriété intellectuelle. Par ailleurs, vous n'êtes pas sans savoir, chère Madame, que l'écriture, le sens, la traduction ne se limitent pas au "mot juste". Des livres, rien que des livres... en guise de sanctuaire. Je n'ai pas votre belle plume et je manie à peine la souris. Pour preuve, un récent clic m'amena aux langueurs tant espérées. Espérance qui fut réduite à 30 centimètres (pour un collier) et à 72 centimètres (pour une minable commode) au clic suivant. Cruelle déconvenue pour un barbarisme pourtant weit verbreitet. Lang ce n'est pas long! Même si les langueurs se traìnent en longueur.

Suivant la maxime tard pour bar, c'est moi qui suis trop long et qui va manquer mon tram. Encore un p'tit coup pour la route. Et un dernier pour célébrer l'appartenance de la Suisse à la Francophonie... Les trams modernes sans conducteur ne nous attendent pas de toute façon et Tennessee Williams, serait-il encore capable d'écrire Un Tramway nommé Désir? Quant à mes pauvres loutres (modérées), données en spectacle au Seetüüfel bei Biel, elles sont bien moins belles que les vôtres (apprivoisées).

J'ai raté mon tram, de ma faute. Les mots, c'est comme les transports publics: on ne fait que les emprunter. Je finirai bien par les rendre...      to whom it may concern...seeteufel+flred 050.jpg