17/12/2011

Une photo

 

2011 08 20_0618.jpg
Ce jour là, au coeur de l'été, je me promenais dans Moudon. Attiré par une musique d'ailleurs provenant de l'Ancienne Douane, je pénétrais dans la salle. Au premier coup d'oeil, un étrange spectacle m'attendait. Profitant de la lumière, j'ai fait cette photo, un peu volée dans cette réunion de famille. 
Je n'ai pas résisté à la couleur de ces saris indiens, fabriqués depuis des siècles avec des méthodes ancestrales. Au centre de la photo, trône l'élue de la fête.
Un choc culturel. On voudrait en savoir davantage. Je n'ai que mes préjugés. Discrimination des filles -avant la naissance- pour des raisons économiques (Girl child is precious une image illustrant l'Inde sur wikipedia). Ce pays connaît encore beaucoup de mariages forcés. Il faudrait regarder de plus près...
L'Inde est en passe de devenir le pays le plus peuplé du monde devant la Chine. Loin de mon imaginaire, des femmes changent l'Inde. On peut les voir dans le dernier album de RSF (premier album consacré à un pays).
Extrait de la préface de Laure Adler:
On continue à appeler l'Inde un pays émergent. L'utilisation de ce mot qui désigne les pays les plus dynamiques, les plus inventifs du monde, les pays qui fabriquent notre avenir commun, revèle un relent d'occidentalo-centrisme. L'Inde n'est pas un pays émergent. C'est un pays qui a des leçons à nous apprendre.
 Un lot d'images surprenantes, édifiantes. Vraiment !
trio5.jpg
trio1.jpg
Un dernier regard sur la robe de la jeune fille anonyme
2011 08 20_0622_modifié-1.jpg

13:56 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inde, rsf, gender, laure adler | |  Facebook |

13/03/2010

Femme qui lit...

 

natale_9 019.JPG
 

Les femmes qui lisent sont dangereuses. A voir! ...dans un livre illustré de portraits de lectices à travers les âges.

Madame Bovary a fait des émules. Les mots du procureur lors du procès intenté à Flaubert pour offense à la morale publique, sont d'un autre temps: "l'art sans règle n'est plus de l'art; c'est comme une femme qui quitterait tout vêtement."

Les femmes lisent sans aucun doute plus que les hommes. En langage commercial, elles sont devenues des prescriptrices et les meilleures clientes des libraires. Marilyn Monroe se plonge dans Ulysse. Les femmes lisent tout. Notre inconnue, loin d'une romance, a en main un ouvrage d'économie, Les mésaventures des nations les plus favorisées.

Dangereuses, les femmes qui lisent? Je n'en sais riien trop. Laissons la parole à Laure Adler: "Les hommes prennent - souvent - les femmes belles pour des connes." Comme si l'on avait fourgué le bouquin de James Joyce entre les mains de la blonde  juste pour en faire "Marilyn l'intello"...

Le débat n'est pas clos! Dans la foulée, Laure Adler et son éditeur (Flammarion) ont commis un nouvel ouvrage: Les femmes qui aiment sont dangereuses.

On ne va pas s'en plaindre! Ces questions ne sont ni philosophiques, ni littéraires. Un mouvement long de l'histoire.

Après trois siècles de mainmise masculine, Marguerite Yourcenar a été la première femme a être reçue à l'Académie française. C'était en janvier 1981, il y a juste trente ans!

Celle, aux multiples nationalités et qui de son vrai nom s'appelait Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour , le rappelle, résumant ainsi les thèses de Laure Adler: Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'œil intelligent sur soi-même : mes premières patries ont été des livres."

Et aussi, dans un pessimisme lucide sur notre époque:

"Je doute que toute la philosophie du monde parvienne un jour à abolir l'esclavage; on en changera tout au plus le nom."

marilyn.jpg
 
(Marilyn lit Ulysse, Eve Arnold 1952, dernière illustration dans Les femmes qui lisent sont dangereuses)