16/02/2010

De bonnes notes pour Haïti !

Pacha, Innocent, Dalmuti... Dans une saine contagion, je ne résiste pas à "repiper" la vidéo. Chaude et fraternelle ambiance. Un avant-goût du Concert pour Haïti à GENEVA ARENA mercredi 24 février 2010.

Il reste des places !  La recette sera reversée à la Chaîne du Bonheur.  Détails et liens pour la réservation sur son site.

 

La bonne nouvelle du jour: les dons dépassent 51 millions de francs! On sait que cela prendra du temps... Il y a du travail et des priorités. Certaines organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur sont présentes depuis quarante ans.

Devant cette générosité, il appartient désormais aux médias de suivre les efforts de reconstruction...

 

haiti-logo-pour-CP_01.jpg

09/02/2010

La faim

haiti_damon1.jpg
N'oublions pas Haïti. Une image d'après-séisme publiée dans le nytime. Dans L'Enigme du retour , Dany Laferrière rencontre Gary Victor. Ils discutent de ce qui pourrait être le  sujet du grand roman haïtien. "On a d'abord passé en revue l'obession des autres peuples. (...) Pour les Européens, c'est la guerre (deux guerres mondiales en un siècle, ça marque un esprit). Pour nous, c'est la faim. (...) ...il est difficile d'en parler si on ne l'a pas connue. Et ceux qui l'ont vue ne sont pas forcément des écrivains. On ne parle pas d'avoir faim parce qu'on n'a pas mangé depuis un moment. On parle de quelqu'un qui n'a jamais mangé à sa faim de tout temps, ou juste assez pour survivre et en être obsédé. " 
Qui se souvient des émeutes de la faim de 2008? La Banque mondiale avait accordé une aide d'urgence de 10 millions de dollars, une goutte d'eau. L'écrivain Georges Anglade lançait ce cri d'alarme:
"Prendre conscience que nous entrons dans une crise aux manches longues, qui va bien vite révéler sa nature outrancière de famine, en attendant tout le cortège humiliant de la charité des humanitaires de la famine et le battage médiatique international. Se convaincre que cette crise-là, contrairement aux crises ordinaires qui se suivent et se remplacent sans attendre, est cette fois d'une nature autrement plus complexe, et qu'elle ne se satisfera pas de demi-mesures et d'effets d'annonce, d'incantations et de proclamations."
  Crûment exprimé, Haïti n'est pas sortie de l'auberge.
L'écrivain Georges Anglade et son épouse Mireille sont décédés à Port-au-Prince lors du séisme du 12 janvier 2010.
Georges_anglade.jpg
(G.Anglade, le Devoir, Cdn)