21/02/2010

Un amour de chapeau

 Déniché au bout du lac de Joux, l'article n'est certes plus de saison. Pourtant le CHAPEAU CONGO, pliable et réversible était une belle invention halvétique. Léger et charmant, il pouvait se porter des deux côtés. "De l'un, en auréole en arrière de la tête, et de l'autre en bergère, avec les attaches qui, en passant sur les ailes les rabattent gracieusement, puis viennent se nouer sous le menton:"

DSC_0003.jpg
Pliable, le couvre-chef de ces dames était livré dans une fourre similaire à celles qui contenaient nos 78 tours. Plié en huit, il est plus léger et moins épais qu'une galette musicale. Mode d'emploi détaillé en trois langues: "... Tirer légèrement et tordre énergiquement en formant un 8 complet (ne pas avoir peur) ensuite appliques les deux cercles l'un sur l'autre."
Le modèle d'excellente qualité était manufacturé au bord du lac de Constance alors que l'inventeur et dépositaire du modèle résidait du côté de Lausanne, Schwitzerland (!). C'est pas un witz. For licencec apply "Cidis", 83, Av. C.F. Ramuz. A ma connaissance, c'est plutôt du côté de Pully et la mention de notre poête nous donne une idée de la date de ce couvre -chef, chef d'oeuvre d'un inconnu.
Cidis, c'est pas Chanel. Ce n'est pas non plus les caves chères à Dave Moginier et qui elles sont indémodables depuis 1933! En rapport avec le cidre doux de ma jeunesse, je suis porté à croire que Cidis, c'était les anciennes cidreries de Cossonay, point de départ de la branche des boissons de nos coopératives agricoles.
Toutefois, la relation avec l'habillement n'est pas évidente en l'espèce. Même si les Landi actuels proposent chausses et couvre-chefs à foison.