20/02/2015

Le phoque de Corcelles

DSCN3741.JPG

Un animal point d'attraction incontesté des 120ièmes Brandons de Payerne qui se tiennent ce weekend sous le thème des âges de glaces.

Allusion entre autres à la réticence de Corcelles à se fondre dans un Grand Payerne. "La banquise n'est pas Trey chaude..." Sobriquet du village vu que la bise provient du lieu dont les habitants prennent l'avatar d'Ours blancs.

 

brandons de payerne,phoque,orque,corcelles

brandons de payerne,phoque,orque,corcelles

brandons de payerne,phoque,orque,corcelles

Le facétieux animal répond au nom de Frankie (un pseudo selon certains Corçallins vu la ressemblance avec leur syndic).

brandons de payerne,phoque,orque,corcellesL'orque est cependant bien trop placide avec ses 260 kilos.

 

 

 

 

 

 

Les enfants l'adorent, attendant  qu'il lève une patte, pardon une nageoire!

brandons de payerne,phoque,orque,corcelles

brandons de payerne,phoque,orque,corcelles

A ne pas manquer le cortège des enfants déguisés de samedi.

 

 


24/11/2012

La patience des canards

2012 11 11_2181.jpgOn maugrée contre le temps mais on oublie vite les intempéries qui ne nous touchent pas directement. Ainsi des fortes pluies d'il y a quinzaine qui ont détrempé champs et chemins. Une fois de plus, l'Arbogne, ce modeste confluent de la Broye a failli déborder. Seulement failli. On était loin des 140 centimètres d'eau recouvrant Venise et des vagues assaillant New-York au même moment.

Mais notre paisible rivière Arbogne, qui emprunte, allez-savoir pourquoi le nom d'Erbogne en traversant Corcelles, peut se transformer en tumultueux torrent. Lors d'un orage à l'été 2007, elle quitta son lit pour rejoindre le café Fischer et filer vers la gare du Nord. On dit  que les poissons rouges d'un voisin ont profité de ce déferlement pour prendre le large. On assure même qu'on les aurait vu traverser la voie ferrée au passage à niveau.

2012 11 11_2178.jpg

 Autant avoir ce cours d'eau à l'oeil donc ! Samedi soir, l'eau frôlait la voûte du pont. Deux canards s'y seraient cogné le bec. Impassible et le regard perdu, ils attendaient patiemment que l'eau se retire.

Ce spectacle appartient à un passé révolu. Foi et foie de canard !

Le samedi suivant un travail pharaonique se déroula dans la nuit. Plus précisément sous la ligne Payerne -Morat entre 19 h20 et 6h 08. on l'a lu: -une redoutable équipe a creusé une imposante tranchée sous la voie. Je vous passe la valse des pelleteuses et la grue colossale (venue d'Obwald pour passer des Legos en béton au-dessus de la ligne de contact).

Les travaux d'Hercule pour éviter l'inondation de Corcelles et accorder le libre passage aux canards dans une rivière redevenue bucolique dans ce paisible village.

 

2012 11 18_2254.jpg

 A ma grande stupéfaction, le canal de dérivation (qui devrait dépasser 6 kilomètres lors de son achèvement) était déjà bien rempli le jour même. Ce n'est pas encore le Canale grande,  mais j'y verrais bien un vaporetto pour assurer la correspondance entre les gares de Corcelles Nord et de Corcelles Sud.

Après la tranchée, une idée à creuser, d'autant plus que les bus scolaires viennent d'être supprimés !

2012 11 18_2257.jpg

01:17 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : corcelles, broye, cff, venise | |  Facebook |

04/05/2010

Mai, c'est du joli...

"Joli, joli, joli mois de mai,     DSC_0092_modifié-1.jpg
même si ça me fait
quelque chose,
il faut que je soie content,
c'est la fête du printemps.
Joli, joli, joli mois de mai,
c'est ton premier jour,
ça s'arrose.
Je veux voir la vie en rose,
joli, joli mois de mai."

Ben, c'était pas vraiment comme dans la chanson de Bourvil...

Voyez le niveau du pluviomètre; un véritable temps de chien !

Nonobstant, le village de Corcelles-près-Payerne aura été en liesse, cette joie débordante dont on retrouvera les reflets dans La Broye.

Avec tout le palmarès des meilleurs tireurs et la traditionnelle photo.

La pluie intermittente et bienfaitrice pour les cultures de tabac à venir n'a pas nui à la levée des danses de la Société de Jeunesse.

DSC_0030_modifié-1.jpg
Une coutûme qui remonte à la nuit des temps, ou presque. Et qui n'est pas prête de s'éteindre à voir la fascination qu'elle exerce auprès des plus jeunes.
DSC_0058.jpg
Les jeunes Corçallines sont fortement mises à contribution durant les quatre jours de la Fête de mai. Demoiselles d'honneur, le lundi, pour la remise des prix et le cortège des tireurs.
Et voici Morgane, doublement mise à contribution cette année puisqu'elle remporta haut la main le challenge des jeunes tireurs. On dira qu'elle a littéralement fait trembler les jeunes tireurs, quoi !
Mecs, vous voilà avertis ! 
Et il y aura d'autres Morganes...
                                                                 
DSC_0060.jpg
Elle avait l'oeil, Morgane...
DSC_0059.jpg
Futurs mecs, vous voilà donc avertis!
DSC_0012.jpg
Si vous m'avez suivi jusqu'ici, je dois avouer que je vous ai fourvoyé. Le vrai meilleur jeune, c'est Morgan. La photo dans la Broye ne laisse aucun doute, c'est bien un garçon. A Corcelles, la hiérarchie est respectée: la meilleure femme a fait trois points de moins que le meilleur jeune.
Je n'ai pas eu l'oeil. La jeune femme ci-dessus est seulement la demoiselle ayant remis le challenge Laurent Fivaz à Morgan.

19/11/2009

Revue de presse (très) locale pour 50 millions de lecteurs

 DSC_0027.jpg

Circulez, y rien à voir ici !

Remarquez que la commune de Corcelles-près-Payerne, perdue dans les betteraves et les plants de tabac, emblème du lieu, armoirie Parti d'argent et de gueules (tiens, tiens...), à la tige de tabac feuillée et fleurie au naturel brochant en pal,

 donc, la commune dispose de deux gares. Deux gares pour 1880 habitants, c'est assez remarquable. Autant qu'à Genève qui n'est même pas assurée d'avoir son CEVA.

Un seul buffet de gare toutefois. Ouvert aux heures où les trains ne circulent plus, ne comptez pas y trouver la FAO (Feuille d'avis officielle) et encore moins le verre d'eau gratuit. Il se nomme maintenant Petit Palais. En raison de la qualité de son accueil, l'annonce dans la presse locale de sa réouverture avait été placée dans la rubrique Consultations probablement plus appropriée que Gastronomie.

Et comme Genève, Corcelles a aussi sa Revue annuelle. C'est maintenant qu'elle se joue. Les spectateurs y verront notammment un tableau intitulé Fesses-book.

La FAO, dont la vocation n'est pas d'aller dans ces détails, consacrait un article à la commune "à l'écart des turbulences de ce XXIe siècle" avec ses 1142 hectares de terrains agricoles. On y voit une photo de vignobles donnant sur le Léman. Le syndic ne manque pas de rappeler l'excellence de nos crûs vendus en mise publique le premier samedi de mars.

De source sûre, l'Auberge communale devrait être réouverte d'ici là.  Et pour prouver la santé financière de la commune, le Conseil communal vient d'approuver une baisse d'impôt... de deux millimètres!

Passons à la rubrique culturelle. Coopération vient de consacrer un grand écrivain. Son court texte où "on se laisse embarquer par une veuve esseulée dans une interminable croisée sur le Bodensee" est à lire ici. Son auteur, Jean-Luc Chaubert, est enseignant. Favorisé en matière de vacances? Vraiment? A vous de juger !

Last, but far from least, le scoop de National Geographic qui dans ses 32 éditions de novembre lues par plus de 50 millions de personnes publie une double page sur notre "cercle de culture" ! Repéré dans la traduction française "par un avion militaire suisse", ce qui doit être considéré comme un argument de poids!

 Switzerland—Curiosity seekers stroll inside a crop circle etched in a Corcelles-près-Payerne wheat field in 2007. More than 200 feet in diameter, the pattern was spied by a Swiss military pilot flying over the Broye region.

Moi je dis que c'est plus fort que l'horloge fleurie de Genève !

Flatbed_modifié-1.jpg

01/09/2009

Mobilier urbain de mon village

D'abord de jolis lampadaires pour éclairer la population. Et encore des bacs joliment fleuris. Puis ces nouvelles armoires aux trésors que nous allons inaugurer...

DSC_0018.jpg
007.JPG
La municipalité de Corcelles-près-Payerne nous a gratifié de ces armoires amenant les fibres optiques au village. L'ADSL supplanté par le VDSL. Si c'est pas le progrès, ça y ressemble et la télévision sera bien plus belle!
Pour s'en convaincre, nous fûmes nombreux à nous rendre à la grande salle où une dame  de bloueouïnetévé nous vanta les mérites de la nouvelle technologie. Nombreux et garantis puisque ponctués à chaque fois d'un "pas de souci". Et même des "génial". Ainsi de cette touche permettant d'interrompre Darius Rochebin pour répondre aux questions de votre enfant. Pouvoir stopper Bolt en plein 100 mètres, que je me suis dit, ça doit vraiment être génial!
Au terme de l'exposé mené tambour battant, il nous fut annoncé que les "amuses- bouche étaient offerts par Swisscom". Je dirais qu'il s'agissait d'une installation artistique minimaliste: un paquet de chips, même family, ça ne fait pas l'affaire de tous...
A moins que je sois la seule mauvaise langue. Et pour ceux qui auraient manqué le début, je signale que ces armoires ont été installées par Cablex, filiale de Swisscom et qu'elles partagent sans doute les mêmes fibres avec Cablecom. Le câblo-opérateur a également  aménagé son réseau pour la norme HD. De source sûre (caféducommerce), j'ai appris que l'installateur était défrayé par Swisscom!  Prestations  et prix semblables. Le jeu de la concurrence entre câblo et opérateur télécom se limite à un duopole se résumant en un monopole.
Le président de la Comco ne va tout de même pas se pencher sur le blog d'un blagueur!
Enfin, l'investissement consenti par la commune de Corcelles pP a été des plus modestes. Certes, nous n'avons pas le FTTH (Fiber to the home) mais selon les informations du jour (notamment La Liberté), nous sommes en avance sur Lausanne, Genève ou encore Fribourg, qui prévoit un accès pour tous , avec un budget de 100 millions, d'ici à 2020!
Toujours selon le quotidien fribourgeois, la ville de Lausanne annoncera le modèle retenu le 9 septembre.
.006.JPG
 Y en point comme nous! En sus des 140 programmes de télé du monde à notre portée, une jolie initiative de nos édiles que ces bacs de géraniums. Comme on peut le constater, ils sont entretenus. Un employé a même inventé un dispositif qui lui permet d'arroser les fleurs sans quitter le volant. Génial aussi!