03/06/2015

LANDERON CLASSIC VIIIe année

Le vieux bourg du Landeron (NE) offre un cadre idéal à la rencontre de voitures anciennes, d'autant plus que le beau temps est quasiment toujours assuré.

Ce meeting annuel, fort éloigné des Concours d'élégances, des ventes aux enchères et autres raouts, se distance de tout esprit commercial. Ici, l'amitié se partage (de préférence en costume d'époque) sans considération de la longueur des capots ou du nombre de cylindres de la machine.

De plus en plus populaire, l'événement a sa place dans le calendrier: toujours le premier samedi du mois de juin. 

 

2014 06 07_4543.jpg

 

Un air de départ  en vacances dans la rue encombrée. Et un décor historique pour une vision rétrospective de l'automobile en Suisse.

En raison de l'absence de production indigéne, les barrières douanières, à l'encontre des pays voisins, s'ouvraient à la plus grande diversité des marques. De plus, en raison de son caractère alpin, la Suisse a été longtemps considérée comme un terrain d'exercice et un marché test des nouveaux modèles.

Diversité que l'on retrouve au niveau des collectionneurs et des fanatiques d'anciennes.

 

2014 06 07_4599.jpg

2014 06 07_4621.jpg


Rendez-vous donc le samedi 6 juin 2015 dans le vieux bourg du Landeron où quelque 180 voitures sont attendues.


www.landeronclassic.ch

 

 

 

 

 

x

2014 06 07_4557.jpg

x

 

 

02/02/2012

Voiture, art de vivre...

 

2011 07 28_0426.jpg
Ceci n'est pas une voiture, c'est un art de vivre. L'homme au t-shirt emblématique dont le visage se reflète sur la lunette arrière de la 2 CV semble faire corps avec une machine légendaire.
Pourtant, il n'en pas toujours été ainsi. Dans le pire des cas, la deuche n'était qu'un pis-aller se traînant sur la route. Au temps oû avoir une bagnole vous posait un mec, l'essentiel était d'avoir quelque chose "entre la 2 CV et la Ferrari" (d'ordinaire plus proche de la petite Citroën que du bolide transalpin). C'était au temps où il y avait plus de frimeurs que de baroudeurs en chemin. Jacques Séguéla, qui ne parlait pas encore de Rolex, était un précurseur de la Terre en rond et en deuche.
Naissance d'un mythe? Le fait d'avoir conduit une 2 CV, c'est comme avoir fait du scoutisme, ça vous rapproche, a posteriori de quelque chose d'irremplaçable, d'une une fraternité.  Et de ce naturel, qui revient au galop... Naturnah selon une expression intraduisible et courante.
Et puis, il y a cette histoire tellement banale de la 2 CV de famille d'une grand-mère aux nombreux petits-enfants qui se transmettrons un nombre incalculable de 2 CV dans une lignée de 250 cousins. Preuve que l'auto est vraiment transgénérationnelle dans son tout ou ses parties et qui a fait l'objet d'un livre !
famille.jpg
L'opinion d'un homme dont la vie a été entièrement consacrée à la 2 CV que j'ai pu lire récemment:
"J'ai vécu une bonne partie de ma vie avec et pour la 2 CV. Tous ceux qui ont eu, ont ou auront une 2 CV, ou un modèle dérivé, sont mes amis.
Oui, je le sais, ça fait beaucoup de gens... Tant mieux, parce que ceux qui aiment la 2 CV sont comme vous : ils ne sont pas "dérangés", ne font pas les malins, ne sont pas des provocateurs, ne sont pas agressifs, n'insultent pas les autres automobilistes, ne font pas les cornes à ceux qui les dépassent, ne méprisent pas les piétons et évitent aussi de les renverser.
Comme les 2 CV savent concilier les contraintes, le coeur et la raison, le yin et le yang, elles se déplacent rapidement sans se précipiter et séduisent sans le montrer expressément. A toutes ces personnes, je souhaite de conserver cette merveille de la vie simple et vraie."
Jacques WOLGENSINGER.
Dans l'esprit des Croisières Citroën, il fut notamment l'instigateur des grands raids Paris-Kaboul, Paris- Persepolis et du Raid Afrique de 1970 à 1973.
2011 07 28_0440.jpg
ticket chic et choc vu à Salbris
 

04:12 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citroën, 2 cv, auto | |  Facebook |

29/09/2011

Les deuches de Romorantin

2011 07 29_0283.jpgPour la postérité, quelques images de l'exposition la 2CV sans complexe!à l'Espace automobiles Matra. Belle brochette de modèles d'époque et d'interprétations diverses.

La C3 Pluriel, avec sa modularité, pourrait être l'héritière de la deuche, D'oû la présence d'un prototype réinterprété totalement anachronique!

Comme la limousine stretch...

2011 07 29_0286.jpg
La 2CV diesel du Paris-Dakar 1990 (base Pajero)
2011 07 29_0299.jpg
2011 07 29_0293.jpg
2011 07 29_0291.jpg
Référence au Gendarme de Saint-Tropez. Le deux cylindres dont la puissance évolua de 9 à 29cv est omniprésent, sur la Méhari de Louis de Funès, le kit Lomax et à double sur la 2CV Sahara.
2011 07 29_0290.jpg
2011 07 29_0294.jpg
2011 07 29_0296.jpg
2011 07 29_0298.jpg
2011 07 29_0285.jpg
2011 07 29_0287.jpg
Réplique de la voiture Barbot des records Yacco pilotée par Jean Vinatier (vainqueur du Bol d'Or 1953).

10:43 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 2cv, citroën, matra, salbris | |  Facebook |

27/09/2011

Le musée MATRA

2011 07 29_0281.jpgCe musée d'importance pour l'évolution de l'automobile et des sports mécaniques se trouve à Romorantin, capitale de la Sologne. Il occupe les anciennes usines Beaulieu qui produisaient des caméras de haute qualité. Comme  pour Bolex Paillard, la production n'a pas résisté à l'avènement du numérique.

Le musée a connu une affluence record cet été grâce à l'exposition consacrée à la 2 CV "sans complexe!" Visible jusq'au 7 novembre, elle montre bien que la deuche reste l'automobile emblématique des Fançais.

Un million de voitures ont été produites à Romorantin entre 1965 et 2003, chiffre important dû aux Espaces commericalisées par Renault. MATRA s'est surtout illustré par ses prototypes, dont plus de cinquantes sont exposés au musée.

2011 07 29_0305.jpg
Une rarissime barquette le Mans 1955 Deutsch et Bonnet. René Bonnet est à l'origine de l'implantation automobile à Romorantin. Il sera aussi le créateur de la berlinette Djet, première auto de série à moteur central. L'affaire est cédée à MATRA en 1965. Sylvain Floirat, le patron d'Europe I en sera le principal actionnaire.
2011 07 29_0311.jpg
La marque dominera le sport automobile dans toutes les catégories. Championnat du monde des constructeurs et des pilotes en 1969 (MS 80, Jackie Stewart). Triple victoire au Mans en 1972, 1973, 1974 (avec au volant Henri Pescarolo, qui totalise 33 participations à l'épreuve mancelle !)
2011 07 29_0301.jpg
2011 07 29_0307.jpg
2011 07 29_0313.jpg
2011 07 29_0317.jpg
Un modèle signé Sonia Delaunay pour une vente de charité. Le plaisir des sens continue dans la somptueuse salle des moteurs.
2011 07 29_0314.jpg
Après les gloires automobiles, MATRA se diversifie notamment en absorbant, en 1992, le groupe Hachette.
Matra sports s'est reconverti au vélo électrique !
La liste des développements industriels est longue. Le M2 lausannois s'inspire du premier métro automatisé
étudié par Matra dès 1968...
Décoiffante Espace signée Franco Sbarro
2011 07 29_0320.jpg
2011 07 29_0304.jpg

29/04/2011

Entre Paris et Kaboul, la Grèce des colonels # 10

PICT0054.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ruth conduit (un peu trop près de la R16 quand même). Nous traversons Nis (Nisch), l'ancienne Nissia sur la Via militaria de l'empereur Constantin 1er.

Né en 272, un 27 février (comme votre serviteur!)

Lénine nous fait signe dans cet important carrefour routier et stratégique.

Pour ne pas emprunter la même route qu'au retour par la Bulgarie, nous décidons d'obliquer vers Salonique.

Route très bonne et quasi déserte. Elle vient d'être construite. Nous avons quasiment l'impression de l'inaugurer avec notre "deux lapins".

Métaphore, alors que la traction animale est encore très présente.

N'étaient l'usine et la minijupe, on songerait à notre "peintre des vaches" , Eugène Burnand...

PICT0055.JPG
PICT0056b.jpg
Quelque part entre le Kosovo et la République de Macédonie actuels. Nous traversons Thessalonique  endormie. PICT0058.JPG
Pour les amateurs de la (petite) histoire, Nicolas 1er y déclara, un an avant son élection, en juillet 2006
"Mes racines sont ici !"
Il y a même sa plaque:
"En souvenir de la visite de Nicolas Sarkozy en Grèce de la Communauté juive Thessaloniki, la ville de vos ancêtres, mère et ville d'Israël et Jérusalem des Balkans."
Parenthèse anachronique, nous progressons dans la nuit sur une très mauvaise route jusqu'à Kavala, où nous dormons sur la plage.
PICT0060.JPG
La grande bleue. On n'imagine pas, sous ce calme, que la Grèce est sous la dictature des colonels depuis trois ans. Je pense a un texte dit par Jean Villard Gilles aux Faux-Nez, dont j'ai tout oublié, hormis le titre "Une petite gare dans le Péloponèse". Ce souvenir me hante depuis notre passage à Kavala.
PICT0059.JPG

PICT0062.JPG
au matin du mercredi 5 août 1970