25/01/2014

AIR de rien, AIR14

C'est les soldes. Aussi sur mon blog! Je retrouve cette image appartenant aux archives de  la ville de Payerne. Souvenir d'un meeting aérien qui n'avait pas tenu ses promesses. Deux avions, dont celui de Grandjean, ne parvinrent pas à s'envoler. De là, les deux bonnets d'âne. Failloubaz, décollant d'Avenches arriva sur le terrain du meeting. Apeuré par les mouvements de la foule, il reparti séance tenante. Remboursez! cria une foule frustrée, témoin de ces balbutiements de notre aviation Le comité d'organisation prit la poudre d'escampette...

Que demande le peuple? Et qand le spectacle n'est pas à la hauteur, il se fâche!

Les 20 000 spectateurs qui assistèrent, en 1910,  au calamiteux et pitoyable meeting aérien de Payerne s'en retournèrent fort marris. En particulier les 12 000 voyageurs venus en train spécial depuis Lausanne, Berne et Genève qui devront supporter la cohue et sa mauvaise humeur. DSC_0102 - Copie.jpg

104 ans plus tard, cela devrait se passer autrement. Les enjeux sont de taille. L'aérodrôme de Payerne accueillira plus de 400 000 spectateurs au cours de deux weekends. Le grand meeting, célébrant notamment le centenaire des Forces aériennes suisses, se déroulera les 30 et 31 août ainsi que les 6 et 7 septembre 2014.

Les CFF qui ont l'exclusivité des préventes de billets mettront en oeuvre une importante logistique pour accéder à AIR14. Des portails sont prévus à Fribourg, Yverdon, Palézieux et Kerzers. Des navettes achemineront ensuite  les voyageurs vers des gares ad hoc proches du meeting. Les billets devront être réservés à l'avance. Les transports publics seront contingentés (une première suisse!). Sur la route, les bouchons seront inévitables...

 

air14,aviation,payerne,pionnier,broye,failloubaz

 

24/11/2012

La patience des canards

2012 11 11_2181.jpgOn maugrée contre le temps mais on oublie vite les intempéries qui ne nous touchent pas directement. Ainsi des fortes pluies d'il y a quinzaine qui ont détrempé champs et chemins. Une fois de plus, l'Arbogne, ce modeste confluent de la Broye a failli déborder. Seulement failli. On était loin des 140 centimètres d'eau recouvrant Venise et des vagues assaillant New-York au même moment.

Mais notre paisible rivière Arbogne, qui emprunte, allez-savoir pourquoi le nom d'Erbogne en traversant Corcelles, peut se transformer en tumultueux torrent. Lors d'un orage à l'été 2007, elle quitta son lit pour rejoindre le café Fischer et filer vers la gare du Nord. On dit  que les poissons rouges d'un voisin ont profité de ce déferlement pour prendre le large. On assure même qu'on les aurait vu traverser la voie ferrée au passage à niveau.

2012 11 11_2178.jpg

 Autant avoir ce cours d'eau à l'oeil donc ! Samedi soir, l'eau frôlait la voûte du pont. Deux canards s'y seraient cogné le bec. Impassible et le regard perdu, ils attendaient patiemment que l'eau se retire.

Ce spectacle appartient à un passé révolu. Foi et foie de canard !

Le samedi suivant un travail pharaonique se déroula dans la nuit. Plus précisément sous la ligne Payerne -Morat entre 19 h20 et 6h 08. on l'a lu: -une redoutable équipe a creusé une imposante tranchée sous la voie. Je vous passe la valse des pelleteuses et la grue colossale (venue d'Obwald pour passer des Legos en béton au-dessus de la ligne de contact).

Les travaux d'Hercule pour éviter l'inondation de Corcelles et accorder le libre passage aux canards dans une rivière redevenue bucolique dans ce paisible village.

 

2012 11 18_2254.jpg

 A ma grande stupéfaction, le canal de dérivation (qui devrait dépasser 6 kilomètres lors de son achèvement) était déjà bien rempli le jour même. Ce n'est pas encore le Canale grande,  mais j'y verrais bien un vaporetto pour assurer la correspondance entre les gares de Corcelles Nord et de Corcelles Sud.

Après la tranchée, une idée à creuser, d'autant plus que les bus scolaires viennent d'être supprimés !

2012 11 18_2257.jpg

01:17 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : corcelles, broye, cff, venise | |  Facebook |

02/01/2011

INVENTAIRE

(seulement dans les grandes lignes) Et ce n'est même pas inventé

Images d'une triste banalité. Contrairement à la fiction, le réel a l'avantage d'être unique...

DSC_0006.jpg
DSC_0038.jpg
DSC_0029.jpg
DSC_0018.jpg
 
Avenches, qui n'est plus un district. Le district Broye-Vully ne finit pas de s'étirer. Au centre du bourg, sous un parking un vieux puit a été découvert puis recouvert de verre.
Installation d'une patinoire éphémère dans les arênes. Visible grâce à une vidéocam. Il n'y a rien de plus stupide qu'une vidéocaméra.
DSC_0015.jpg
Difficile de s'abstraire de la nature, des indications et autres traces de l'homme. Quelqu'un a écrit "C'est pas mal cool".
DSC_0044.jpg Trop grande la grue pour être démontée, devant un court de tennis
DSC_0045.jpg
DSC_0019.jpg
DSC_0044.jpg
DSC_0065.jpg
DSC_0041.jpg
DSC_0011.jpg
DSC_0005.jpg
Entre les champs de betteraves de Broye-Vully...
DSC_0026.jpg
Et tout ce qui passe, nous dépasse.

01:48 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photographie, broye, vaud | |  Facebook |

06/08/2010

ça roule dans le Nord vaudois

Depuis le changement d'horaire du 13 juin, des rames modernisées circulent entre Yverdon et Fribourg-Romont. Les anciens NPZ ou Colibri ont été mises au goût du jour après démontage complet. Les nouvelles rames Domino climatisées sont bien plus accueillantes avec un espace intérieur clair et généreux. Disposant d'un accès facilité, elles offrent 24 places assises en 1ere classe et 196 en 2e ainsi que, le cas échéant, 100 places debout.

DSC_0005.jpg
Dès maintenant, quelques rames Domino circulent également entre Lausanne et Payerne; une nette amélioration de confort pour les usagers qui compensera largement l'augmentation des tarifs venant d'être annoncée.
Le prix de ces rames recyclées, réalisées pour l'essentiel aux ateliers d'Yverdon, est inférieur d'un tiers par rapport à l'acquisition de rames neuves.
056.JPG
Deux éléments flambant neufs à Yverdon le 19.9.2009
DSC_0018.jpg
Surpise au même endroit, peu avant le changement d'horaire, une rame RABe 523. Elles circulent maintenant entre Yverdon et Villeneuve ainsi qu'entre Villeneuve et Allaman (-Genève).
Enfin, il faudra patienter jusqu'à fin 2012 pour voir les RegioExpress (Dosto Stadler) sur l'arc lémanique entre Vevey et Genève (et 2016 pour atteindre Annemasse avec le CEVA).
Stadler_Dosto.jpg
Curieusement, dans la numérotation des CFF, cette  nouvelle série porte le chiffre 511 alors que des RABe 514 (produits chez Siemens) circulent déjà depuis cinq ans.
Ici à Glaris, le 11 décembre 2009.
gl_zh 012.JPG

23/11/2009

Meystre peintre

fm56 015.JPG

 

Depuis 15 ans et comme chaque année à pareille époque,

Frédy Meystre expose dans sa maison-atelier de Corcelles

ses dernières créations.

Le "peintre-paysan" nous livre ici une riche moisson avec une palette

de couleurs renouvelée.

Montée en puissance; ses tableaux gagnent en profondeur et nous avec.

Que seraient les critiques d'art sans les artistes? N'étant ni l'un ni l'autre,

je ne peux que constater que l'on s'éloigne du pittoresque bucolique et des "beaux ciels broyards" bien vus par un peintre campagnard pour toucher à l'universel, à l'intemporel.

A admirer sans réserve. Les premiers visiteurs ne se sont pas trompés. Blancheur de pivoines, transparence de marines... puisque c'est ainsi qu'on nomme le genre, dans la profondeur et la transparence d'un lac. Frédy devenu peintre animalier aussi dans des sujets domestiques respirant la sérénité.

 

fm56 009.JPG
Portes ouvertes dans la galerie de l'artiste les samedis et dimanches de 14 h 30 à 18 h jusqu'au 13 décembre 2009
Route des Bays 20, 1562 Corcelles- près-Payerne
C'est ici que l'on pousse la porte (fermée pour la photo, pour le vitrail réalisé par Yoki )fm56 011.JPG
A chacun de se faire une opinion. Moi, j'ai aimé.
Devenu un peu plus intelligent en ayant vu dans un tableau ce que j'attendais d'un tableau.
Lu quelque part que Meystre, autodidacte avait été attiré à son art par Turner...
Entendu que "ça manquait de couleurs"... Au-delà des jaunes pétants des tournesols et du rouge des coquelicots envahissants au temps des impressionnistes, je me résouds à porter aux nues notre artiste
(déjà au fronton d'un collège vaudois!)
DSC_0019.jpg
Dire que des gens confondent photo et peinture, concentrés sur le sujet d'une image...
Mais, c'est encore une autre histoire!