13/02/2013

Blogosphère pas très vigousse

Comprenne qui voudra ou qui pourra. La restructuration subite de cette plateforme a pris la forme d'un avis de tempête et a généré un nombre élevé de naufragés ainsi qu'une  large incompréhension.

Question de politique éditoriale et de responsabilité, en l'espèce du quotidien 24 Heures. Ainsi l'on a pu apprendre que la surveillance du contenu et notamment de la correction politique des commentaires avait été confié à une société française. Il en résulte un coût. Cette façon de procéder est aussi loin d'être satisfaisante sur un plan éthique.

Une secouée sur la plateforme. La comparaison entre l'échouage du Concordia et le MSC Tamedia prenant du gite au large de Lausanne parle. Pourtant, la tempête était prévisible. Son origine, financière, se situe outre Atlantique (Google, Facebook et associés).

Force est de constater que les blogs sont éphémères!

Contrairement à ce que l'on a pu imaginer, la mémoire de la Toile est faillible. FB, c'est tellement facile. Même votre quotidien s'y est mis. Mais question archivage, on va dans le mur...

On est loin de la pérennité de ce platane...

henniezYverdon 071.JPG

Google a été fondé en 1998, a peu près l'époque où je me suis mis à internet. A l'occasion de son cinquième anniversaire, Google avait remis les liens historiques d'antan. On pouvait avoir encore une vue d'ensemble. Ainsi en tapant "Payerne", vous obteniez des vues aériennes de Swiss castles, les données météo de la station ainsi que des schémas de l'aérodrôme qui ne provenaient pas des Forces aériennes. Plus parlant encore, vous pouviez choisir un hotel en cliquant sur Hilton, Sheraton, Holiday Inn...

A l'occasion d'un billet sur Vaugondry, plus petite commune vaudoise de l'époque avec ses 34 habitants, je l'avais "googelisée" à outrance. C'est ainsi que je suis tombé sur une liste de toutes les journées officielles (des Nations Unies) que l'on pouvait célébrer dans le bled, tout ça à l'insu du plein gré des habitants! Idem pour la page Facebook de la commune, ouverte Dieu sait où et par qui...

henniezYverdon 084.JPG

Pour un récit circonstanciel et actuel du naufrage, il nous reste la chronique du Père siffleur. Avec notre reconnaissance, il mériterait pour le moins un diplôme d'honneur de la Société de sauvetage de la Commune libre du vieil Ouchy.

00:13 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tamedia, 24heures, blogs | |  Facebook |

25/05/2009

Citation pour Médialogues

Malheureusement elle n'est pas nouvelle puisque nous la devons à Henri Roorda, "mort d'une effroyable crise neurasthénique" (selon la presse 127671.jpgdu moment) en novembre 1925. Le Musée Historique de Lausanne lui consacre une exposition visible jusqu'à fin juin ainsi qu'un ouvrage.

Voici cette citation:

On dit que le journal paraît parce qu'il importe d'apprendre au public

des choses intéressantes. C'est, au contraire, pour pouvoir paraître

régulièrement que le journal accorde une importance exagérée aux

choses qu'il publie... la seule chose importante pour un quotidien

n'est-elle pas de paraître tous les jours ?

 crédit: coll.BCU Lausanne

Au temps où l'on lisait un quotidien... L'espace - temps s'est rétréci, bien avant Internet. En avril 1935, Ramuz écrit dans Questions:

Or l'auto est venue, l'avion, la T.S.F. Tout le monde est voisin, tout le monde communique. le monde entier prend part chaque jour à un  grand débat où il cherche à déterminer son sort; et le monde découvre qu'il a un sort commun, qui n'est plus celui d'une patrie, ni d'une race , ni d'une langue, mais qui est celui de l'homme tout court. De sorte que telles mesures qui déjà s'appliquent en un lieu tendent avec force à s'appliquer partout, intéressant non seulement tous les pays, mais tous les ressortissants de chacun de ces pays.

 Les idées sont devenues collectives. Que peut faire l'individu? Ramuz encore:

Il ne peut certainement rien contre elles, mais il peut encore les considérer, et, les considérant, les connaître, et, en les connaissant, les aimer.

Et, plus spontanément, ainsi que je l'ai entendu dire par Alain Maillard dans son émission Médialogues:

L'information n'est pas faite seulement pour informer mais aussi pour partager !

 

 

09:57 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rsr, médias, ramuz, blogs, roorda | |  Facebook |