17/05/2016

André Wicky rejoint les gloires de l'âge d'or du sport automobile

La disparition de l'ancien garagiste du Tunnel provoque une vive émotion auprès de ceux qui eurent le privilège de l'approcher et ravive d'impérissables souvenirs.

Grand préparateur de voitures de compétition, reconnu bien au-delà de nos frontières, il aura surtout été avec générosité le découvreur de jeunes talents.

Dans la décennie qui suivit l'interdiction de courses en ligne en Suisse, il a ouvert la voie de nos compatriotes dans les courses d'endurance depuis plus de 50 ans!

Du beau travail ! Toujours en retrait, il préférait les actes aux promesses. 

En tant qu'artisan indépendant et innovateur, il aura contribué à la vulgarisation des pneus à carcasse radiale sur nos routes. Autant dire que nous lui devons toutes et tous une fière chandelle!

                                                           Merci André !

andré wicky,24 heures du mans,porsche,sport automobile

      En 1968 et en Porsche 910, le vainqueur du circuit de Casablanca.

A.Wicky peut se targuer de dix participations en tant que pilote au Mans entre 1959 et 1974.

 

 

27/09/2011

Le musée MATRA

2011 07 29_0281.jpgCe musée d'importance pour l'évolution de l'automobile et des sports mécaniques se trouve à Romorantin, capitale de la Sologne. Il occupe les anciennes usines Beaulieu qui produisaient des caméras de haute qualité. Comme  pour Bolex Paillard, la production n'a pas résisté à l'avènement du numérique.

Le musée a connu une affluence record cet été grâce à l'exposition consacrée à la 2 CV "sans complexe!" Visible jusq'au 7 novembre, elle montre bien que la deuche reste l'automobile emblématique des Fançais.

Un million de voitures ont été produites à Romorantin entre 1965 et 2003, chiffre important dû aux Espaces commericalisées par Renault. MATRA s'est surtout illustré par ses prototypes, dont plus de cinquantes sont exposés au musée.

2011 07 29_0305.jpg
Une rarissime barquette le Mans 1955 Deutsch et Bonnet. René Bonnet est à l'origine de l'implantation automobile à Romorantin. Il sera aussi le créateur de la berlinette Djet, première auto de série à moteur central. L'affaire est cédée à MATRA en 1965. Sylvain Floirat, le patron d'Europe I en sera le principal actionnaire.
2011 07 29_0311.jpg
La marque dominera le sport automobile dans toutes les catégories. Championnat du monde des constructeurs et des pilotes en 1969 (MS 80, Jackie Stewart). Triple victoire au Mans en 1972, 1973, 1974 (avec au volant Henri Pescarolo, qui totalise 33 participations à l'épreuve mancelle !)
2011 07 29_0301.jpg
2011 07 29_0307.jpg
2011 07 29_0313.jpg
2011 07 29_0317.jpg
Un modèle signé Sonia Delaunay pour une vente de charité. Le plaisir des sens continue dans la somptueuse salle des moteurs.
2011 07 29_0314.jpg
Après les gloires automobiles, MATRA se diversifie notamment en absorbant, en 1992, le groupe Hachette.
Matra sports s'est reconverti au vélo électrique !
La liste des développements industriels est longue. Le M2 lausannois s'inspire du premier métro automatisé
étudié par Matra dès 1968...
Décoiffante Espace signée Franco Sbarro
2011 07 29_0320.jpg
2011 07 29_0304.jpg