28/04/2013

TOUR DE ROMANDIE

Le moins que l'on puisse dire c'est que ça va très vite, de plus en plus vite dès le départ des étapes. A peine a-t'on pu entrevoir le maillot jaune que le peloton a disparu.

TdR, Kevin Reza, romandie

Ce n'est pas Toni Martin qui nous contredira (53 km/h de moyenne lors du CLM le long de la rade de Genève).

TdR, Kevin Reza, romandie

Christopher Froome, le vainqueur, toujours bien protégé par les SKY qui cadenassent la course.

TdR, Kevin Reza, romandie

Poursuivi par Kevin Reza du team Europcar.

Ce coureur terminera à la 107e place, à plus d'une heure du vainqueur au général.

Il aura sans doute dépensé plus d'énergie que le leader...

 

 

 

 

 

Le Tour est toujours un beau spectacle, qui plus est gratuit. On applaudit. Pour beaucoup, c'est même le seul spectacle de l'année.

TdR, Kevin Reza, romandie

Vive le Tour! Le Tour de Romandie 2014 partira d'Ascona et s'achèvera ä Neuchâtel, avec notamment des étapes à Sion, Aigle et Fribourg.

P.S.: Je rajoute une image (Keystone) en souvenir d'une étape dantesque, expression d'un coureur qui a des références littéraires... Quand bien même que les héros postmodernes n'ont plus la taille des anciens, Bobet, Anquetil, nos KK et tant d'autres qui ont écrit l'histoire du cyclisme.

tdr,kevin reza,romandie,froome

20:40 Publié dans cyclisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tdr, kevin reza, romandie, froome | |  Facebook |

18/04/2012

Le Musée national du Vélo

 

2012 03 15_0625.jpg
On peut s'y rendre à pied, à cheval, en voiture ou même en bateau. Le musée se trouve au bord de l'Aar dans le bâtimemt qui vit la création, en 1883, de l'Union cycliste suisse, l'actuel Swiss cycling.
Soutenu par une équipe de bénévoles, ce musée qui comprend plus de 300 pièces, de la draisienne sans pédales jusqu'aux vélos de compétition actuels, mérite bien la mention de "national".
 Edy Arnold, un monsieur très charmant et uranais de souche, est à l'origine de cette collection unique, complétée de documents photographiques et d'affiches retraçant les grands moments de l'histoire du cyclisme.
Il se fait un plaisir de vous accueillir et de vous expliquer les particularités de chaque modèle.
Le musée est ouvert le samedi et le dimanche, jusqu'en novembre, de 10 à 17 heures. 
Cerise su le gâteau, l'entrée y est gratuite !
2012 03 15_0620.jpg
  Situé dans l'agglomération biennoise, à l'ancien Dupont, mis à disposition par la commune de Brügg bei Biel
l'exposition se trouve sur à route principale.
Plan d'accès sur le site www.velomuseum.ch
Les groupes peuvent être accueillis en dehors des heures d'ouverture en s'annonçant au tél. de monsieur Arnold
079 442 42 08
2012 03 15_0614.jpg
         2012 03 15_0621.jpg
Le grand-bi monstrueux construit par Jules Thomas de Bercher en 1842 est sans doute le plus grand vélocipède du monde !
Les tricycles de nos enfances ne sont pas oubliés.
2012 03 15_0619.jpg
2012 03 15_0616.jpg
Et de quoi aussi rafraîchir la mémoire du capitaine Ueli Maurer...
2012 03 15_0622.jpg
2012 03 15_0627.jpg
                                                                                                                                                                                                                                   

01/01/2012

BONNE ANNEE

 Meilleurs voeux à toutes et à tous pour 2012 ! "Il est grand temps de rallumer les étoiles"   (Guillaume Apollinaire)

Pour ce faire et pour démarrer avec entrain, quoi de mieux qu'une petite symphonie de Mozart, la 23e en sol mineur, conduite par le Maestro Fabian Cancellara.

Magistral! Richard Chassot nous a vanté les qualités de descendeur de Spartacus. On le croit sur parole. Mais ce document rarissime, tournée du côté des Pyrénées en 2009, ne laisse planer aucun doute! 

Bravo au metteur en onde anonyme! Quel beau concert de Nouvel An !

 

Bon vent à tous les cyclistes ordinaires. Tous réunis pour adresser les voeux de plein succès à Richard pour cette année qui s'annonce très belle !

29/04/2011

TOUR DE ROMANDIE

DSC_0014.jpg

D'année en année, la compétiton cycliste romande devient la meilleure carte de visite de la région. Le nombre de voitures et de camping cars venus de fort loin en témoigne.

                                                           Le long du parcours, c'est partout la fêteDSC_0001b.jpg.

 Le meilleur moment est celui de l'attente des coureurs.

 Ces gamins sont venu pour voir Cancellara. Il n'était pas là.

  Quand bien même, on ne le verrait pas car le peloton passe bien vite!

 

   Le mieux encore, c'est de venir à la rencontre des cyclistes à vélo.

DSC_0004b.jpg
DSC_0019.jpg
Pas évident de  remonter les voitures et de rejoindre le peloton après avoir été aux ordres de son directeur de course
DSC_0024.jpg
Dans le colza en fleurs un bien joli spectacle pour les jeunes de 7 à 77 ans, et même au-delà pour le concepteur du parcours (*).
Les trois boucles autour de Romont, très onduleuses, ont surpris plus d'un pédaleur...
Le ravitaillement, moment très intense de distribution de fast food !
DSC_0012.jpg
DSC_0014.jpg
* Jean Voellmy, 78 ans, est le grand architecte du Tour de Romandie depuis trente ans. Il parcourt plus de 20 000 km pour concocter un parcours intéressant et qui donne du fil à retordre en matière de stratégie de course. Avant la contre la montre menant au signal de Bougy, samedi, les prétendants à la victoire sont encore au nombre d'une trentaine de coureurs. 

  

22:47 Publié dans cyclisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tdr, cyclisme, tourisme | |  Facebook |

02/09/2010

Leçon de vie

( Il y a une vie après le cancer). Un champion ayant forcé le respect jusqu'au bout. Comme Coppi et Anquetil  eux aussi trop tôt disparus, Laurent Fignon appartient désormais à la légende du cyclisme. Il aura réalisé un véritable tour de force avant de nous quitter et, dans cette dernière étape, tant l'émotion est vive, il aura conquis cette popularité qui fait l'essence d'un grand sportif.

Les émotions partagées sont silencieuses. Ce qui passe nous dépasse... A défaut de mots, je sais gré à Lorene, que je ne connais pas, d'avoir fait cette pancarte et d'en avoir conservé la trace.

lorene.jpg
C'était le 23 juillet 2010, sur l'étape Pau-Bordeaux. Huit petites secondes séparaient les leader du Tour. Laurent Fignon nous a livré un commentaire magistral, pointu et lucide sur France Télévisions. Nous ne savions pas que ce serait sa leçon d'adieu. Ses mots m'avaient marqué pour sûr.
Si vous avez suivi jusqu'ici - à moins d'être troublé comme Laurent Jalabert par la présence de cameron Diaz au sein de la caravane du Tour - vous aurez compris que l'autre Laurent nous commentait déjà le Tour suivant. A bon entendeur du côté du Luxembourg salut!
Laurent avait clairement pris rendez-vous avec 2011. Le Tour ne meurt pas! Il y a toujours une revanche à prendre. Il n'y a pas de défaite définitive...
Pas de défaite devant certaine prise de parole... mais des leçons à prendre.
23 juillet 1989, Laurent le Parisien "perd" le Tour aux Champs-Elysées pour huit secondes. Greg Lemond déclarera que même sur le podium, il se sentira mal pour lui.
Défaite pour l'honneur national. Et puis, il y a le look atypique. Les lunettes, il court sans casque. on a même pu dire que c'est sa queue de cheval qui lui a fait perdre ces huit secondes!
L'image, toujours l'image! il est vrai qu'en délogeant Hinault en gagnant son premier Tour de France en 1984, le freluquet de 24 ans faisait un peu tache dans le peloton. Jean Cau l'avait interviewé pour Paris-Match à l'hôtel de l'Etrier de Crans-Montana à l'issue de la dernière étape de montagne.
Il découvre un mystère dans ce jeune homme très intelligent, très lucide. Et qui lit beaucoup. Fignon avoue avoir lu tout Balzac. "La comédie humaine, ma meilleure lecture cette année".
Il lit aussi les inscriptions tracées par les spectateurs sur les routes. "«Oui, oui, il y en a de très drôles. Par exemple, dans l'ascension de Joux-Plane, il y avait “Fignon, t'es mignon, mais Hinault est le plus beau”. J'ai lu aussi, c'est excessif, non? “Fignon, t'es un con!” Il y a trois jours, sur une pancarte: “Hinault, t'en fais pas, le filet mignon est cuit!”».
A jean Cau de conclure:"Il y a comme une réserve et comme des secrets dont Laurent fait ses affaires et son intime équilibre." Peu disert ou tranchant, c'est à dire distant, notre champion suscite une interrogation: que demande le peuple?
"Une question se pose pourtant et elle est grave: M. Fignon, désormais célèbre, deviendra-t-il populaire? "
Ce qui est quand même plus dur que remporter le Tour de France!
laurent.jpg
Nous étions jeunes et insouciants. Titre de l'autobiographie de Laurent Fignon (2009)
Enfin, pour corriger certains amalgames médiatiques un avis médical très autorisé sur la dernière étape de Laurent Fignon. Leçon à méditer pour regarder autrement les malades du cancer...
last, but not least...
Paris-Match rend un bel hommage à Laurent Fignon

04:50 Publié dans cyclisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : laurent fignon, cancer | |  Facebook |