25/05/2009

Citation pour Médialogues

Malheureusement elle n'est pas nouvelle puisque nous la devons à Henri Roorda, "mort d'une effroyable crise neurasthénique" (selon la presse 127671.jpgdu moment) en novembre 1925. Le Musée Historique de Lausanne lui consacre une exposition visible jusqu'à fin juin ainsi qu'un ouvrage.

Voici cette citation:

On dit que le journal paraît parce qu'il importe d'apprendre au public

des choses intéressantes. C'est, au contraire, pour pouvoir paraître

régulièrement que le journal accorde une importance exagérée aux

choses qu'il publie... la seule chose importante pour un quotidien

n'est-elle pas de paraître tous les jours ?

 crédit: coll.BCU Lausanne

Au temps où l'on lisait un quotidien... L'espace - temps s'est rétréci, bien avant Internet. En avril 1935, Ramuz écrit dans Questions:

Or l'auto est venue, l'avion, la T.S.F. Tout le monde est voisin, tout le monde communique. le monde entier prend part chaque jour à un  grand débat où il cherche à déterminer son sort; et le monde découvre qu'il a un sort commun, qui n'est plus celui d'une patrie, ni d'une race , ni d'une langue, mais qui est celui de l'homme tout court. De sorte que telles mesures qui déjà s'appliquent en un lieu tendent avec force à s'appliquer partout, intéressant non seulement tous les pays, mais tous les ressortissants de chacun de ces pays.

 Les idées sont devenues collectives. Que peut faire l'individu? Ramuz encore:

Il ne peut certainement rien contre elles, mais il peut encore les considérer, et, les considérant, les connaître, et, en les connaissant, les aimer.

Et, plus spontanément, ainsi que je l'ai entendu dire par Alain Maillard dans son émission Médialogues:

L'information n'est pas faite seulement pour informer mais aussi pour partager !

 

 

09:57 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rsr, médias, ramuz, blogs, roorda | |  Facebook |

12/03/2009

JM par Olivier Roller

Image sans le son, son sans l'image. Photographie et radio sont complémentaires. Pierre Philippe Cadert nous a fait découvrir le travail du photographe alsacien Olivier Roller dans A première vue .

Le site de la RSR comporte quelques liens permettant d'approcher le travail de ce talentueux portraitiste.

Attendre le "bon moment" qui n'est pas le meilleur moment! Dégager le visage de son environnement...

Travail poussé à la limite, qui rappelle mais dans une certaine mesure seulement, les portraits (retouchés) du photographe lausannois De Jongh. On pouvait les admirer dans les années 50 dans des vitrines qui se trouvaient à côté du Théâtre municipal...

L'oeuvre poussée à l'extrême de Roller met à mal bien des idées reçues sur une photo réussie! Ainsi quand il déclare: "rendre la photo la plus pauvre et aussi la plus ennuyeuse possible".

(photo du site olivierroller.com  ; Moreau Jeanne)

pc-moreau-jeanne.jpg

 

27/05/2008

Encore du cinéma

RSR, Journal de midi ce mardi:"... encore une précision; la première maîtresse de Xavier Bagnoud qui avait tourné la vidéo (sic!) devrait bientôt sortir de la prison préventive..."

Intervention de Reporters sans frontières ou de... Claude Ruey, défenseur de la diversité de l'offre face aux blockbusters?

16:44 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rsr | |  Facebook |