05/02/2011

Encore une affaire d'aveugles

"Je suis toujours intéressé par les personnes qui savent tout et par celles qui ne savent rien, peut-être parce qu'il s'agit des mêmes personnes..."Un aphorisme d'Oscar Wilde résumant assez bien la Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient abordée dans ma précédente note.

Le petit ouvrage de Diderot (venant d'être réédité dans les Folios à 2 euros) pourrait bien éclairer nos lanternes décérébrées. Citation (page 36):

Il y a une espèce d'abstration dont si peu d'hommes sont capables, qu'elle semble réservée aux intelligences pures: C'est celle par laquelle tout se réduirait à des unités numériques.

On se demande pourquoi il a fallu attendre plus de deux siècles avant de pouvoir pianoter sur un ordinateur.

La faute à Beethoven?

 

 La Lettre de Diderot constitue une lecture toute indiquée pour les pilotes d'avions qui se basent sur leurs sensations ainsi que sur les fondements de l'optique. En cas de stratus persistant, ils deviennent des aveugles et doivent pouvoir compter sur leurs instruments à l'atterrissage. L'aérodrome de Payerne disposera sous peu d'un nouvel ILS (Instrument Landing System)pour les opérations des Forces aériennes. L'installation offrira également une meilleure sécurité pour l'aviation civile qui utilise le tarmac broyard.

DSC_0005.jpg
L'antenne, en forme de râtelier, construite dans le prolongement de la piste est le "localizer" dont le signal renseigne les pilotes sur l'axe d'approche.
Le système informatique est installé par Skyguide, responsable de l'exploitation.
DSC_0006.jpg

24/09/2010

Centenair : Mémorable !!!

Les écoliers présents sur la base aérienne de Payerne se souviendront longtemps de ce vendredi 24 septembre en dépit du temps maussade!

DSC_0047.jpg
Ce Beech 18 de 1952 n'a pas craint la pluie, comme cet avion-école de Swissair, un Piaggo datant de 1960 avec un moteur boxer de 6 cylindres de 270 CV (presque une Porsche!)
DSC_0044.jpg
Les halles regorgent d'anciens coucous ayant marquè l'histoire de notre aviation militaire et civile. C'est aussi l'occasion de mettre la main au manche et de découvrir de près astuces et arcanes des F/A 18 grâce aux explications généreusement confiées aux visiteurs...
DSC_0090.jpg
DSC_0082.jpg
Les évolutions de ce jet laissent les spectateurs sans voix, ce qui nuit pas au spectacle (bruyant). Les organisateurs de cette manifestation  exceptionnelle et gratuite vous distribueront des tampons auriculaires!
Un seul regret, vu l'ampleur et l'intérêt de cette manifestation: elle se termine samedi. Une journée ne suffit pas pour tout voir. Démonstration de tous les corps de métier de la base aérienne, pompiers, polymécaniciens, chiens de garde et, bien entendu, des pilotes.
DSC_0032.jpg
Le programme "spécial centenAir" du team PC 7 subjugue (à 14 heures) les amateurs de chorégraphie venus parfois de fort loin.
DSC_0026.jpg
DSC_0038.jpg
A ne pas manquer les beaux documents de l'exposition aérophilatélique. Ni le musée Clin d'ailes qui présente à ses abords pratiquement tous les Pilatus produits!
Un détail du PC2 (1945) maintenant "civilisé" sous l'immatriculation HB-RAR. Et si vous souhaitez faire un tour en Antonov monomoteur, le plein est fait !
DSC_0012.jpg
DSC_0097.jpg

22/08/2010

Un cheval, des CV

Un canasson pensif et bien esseulé... au Manège de Payerne. Il  y a de quoi se faire du mourron quand on se retrouve dans la mecque des chevaux vapeurs et que l'on ne représente plus qu'une fraction de kilowatt!

Mais foin d'introspection anthropocentrique quand on est entouré d'une foule de nostalgiques de l'essor de la mécanisation agricole. Et puis, il y avait ce chien venu spécialement pour poser pour vous...

DSC_0056.jpg
DSC_0053.jpg
Et bien entendu sur ce site très at-tracteur, les mécaniques. Cette chenillette Studebaker de 1940, déjà entreaperçue sur mon post précédent et qui sert surtout à promener les enfants.
Pour la couleur, un Porsche joliment refait côtoyait une 356 beige de la même époque.
DSC_0060.jpg
Beaucoup de raretés (des machines dont j'ignorais l'existence, nobody is perfect). Parmi les motos, de belles Condor, Motosacoche grand sport... Et aussi cette Suzuki de 1974, moteur rotatif Wankel 500 cc. Aussi exceptionnelle que la Mammuth de Gérard Depardieu dans son dernier film!
DSC_0018bis.jpg
Une petite Jag (Alusuisse)pour la route. Et pour les commissions, quelque chose de plus modeste. Une camionnette de 1930 animée par un petit quatre cylindres refroidi par air. Sa marque? Je vous la donne en mille sur la photo qui suit !
DSC_0049.jpg
DSC_0012.jpg
Possibilité d'admirer d'autres specimen d'ici dimanche soir, voire d'acquérir la tonne-pompe de Barberêche (1908) faisant face au Saurer 1930 des pompiers lausannois.
DSC_0069.jpg
 
A la sortie de l'autoroute, l'endroit est signalé par un tracteur suspendu dans les airs. A pied, à cheval ou en voiture (à votre convenance), l'entrée est gratuite.
DSC_0048.jpg
To big to fail ? C'est souvent à la voiture que l'on reconnaît l'homme. Et parfois à l'homme que l'on reconnaît la voiture (Opel Kapitän).
DSC_0035.jpg

06/08/2010

ça roule dans le Nord vaudois

Depuis le changement d'horaire du 13 juin, des rames modernisées circulent entre Yverdon et Fribourg-Romont. Les anciens NPZ ou Colibri ont été mises au goût du jour après démontage complet. Les nouvelles rames Domino climatisées sont bien plus accueillantes avec un espace intérieur clair et généreux. Disposant d'un accès facilité, elles offrent 24 places assises en 1ere classe et 196 en 2e ainsi que, le cas échéant, 100 places debout.

DSC_0005.jpg
Dès maintenant, quelques rames Domino circulent également entre Lausanne et Payerne; une nette amélioration de confort pour les usagers qui compensera largement l'augmentation des tarifs venant d'être annoncée.
Le prix de ces rames recyclées, réalisées pour l'essentiel aux ateliers d'Yverdon, est inférieur d'un tiers par rapport à l'acquisition de rames neuves.
056.JPG
Deux éléments flambant neufs à Yverdon le 19.9.2009
DSC_0018.jpg
Surpise au même endroit, peu avant le changement d'horaire, une rame RABe 523. Elles circulent maintenant entre Yverdon et Villeneuve ainsi qu'entre Villeneuve et Allaman (-Genève).
Enfin, il faudra patienter jusqu'à fin 2012 pour voir les RegioExpress (Dosto Stadler) sur l'arc lémanique entre Vevey et Genève (et 2016 pour atteindre Annemasse avec le CEVA).
Stadler_Dosto.jpg
Curieusement, dans la numérotation des CFF, cette  nouvelle série porte le chiffre 511 alors que des RABe 514 (produits chez Siemens) circulent déjà depuis cinq ans.
Ici à Glaris, le 11 décembre 2009.
gl_zh 012.JPG

24/07/2010

C'est pas tous les jours qu'on découvre des fresques...

C'est lumineux, un beau tableau fidèle du bord du lac à Forel, un endroit fort connu des Payernois. Devant un tel réalisme, certains s'interrogent sur la présence d'un chat. Trônant sous la Tête-de-Ran , il est parfaitement à sa place... comme sur un tableau de Balthus!

L'artiste a simplement rajouté un pierre pour y installer Fifi, le chat qu'il avait adopté. Ou peut-être l'inverse. "Eloi Rossier, c'est bien connu, est un homme de coeur".

René Cusin va à l'essentiel  lorsqu'il parle d'Eloi. "Il aime la ville qu'il a adoptée il y a plus de vingt ans...". (La Broye, 22 juillet 2010)

DSC_0017.jpg
Un puriste aux peintures millimétrées, en constante progression. On le retrouve sur ce blog ici et ici. Dire que c'est Barrigue qui la conduit vers le grand art!
Visible à l'Hôtel-Restaurant de la Croix-Blanche, à Payerne.
C'est juste en face de Manor et pour éliminer tout doute, voici la photo de l'extérieur de l'établissement ... à l'intérieur de l'établissement!
Michel Roulin, syndic de Payerne, s'y trouve à l'aise!
DSC_0026.jpg
Quant au patron de la Croix-Blanche, Mustafa Atayik, commanditaire de l'oeuvre, il a de quoi être fier !DSC_0029.jpg
Une grande oeuvre par ses dimensions. Une dizaine de panneaux pour recouvrir l'ensemble de la salle, c'est huit mois et 2000 heures de travail!
C'est surtout un bel ajout au patrimoine. (A l'heure, où cette notion, comme celle de terroir tendent à perdre pied, c'est même un joli pied de nez à la restauration rapide...).
Encore une anecdote relevée par le chroniqueur de La Broye. L'artiste a profité de la grande roue installée sur la place de fête pour prendre les airs et réaliser cette vue originale de Payerne !
DSC_0019.jpg
A voir !     ( ouvert tlj, sauf dimanche)
DSC_0024.jpg