01/02/2008

La Broye dans tous ses états

 

Revu le magnifique film de Samuel Monachon sur la rivière Broye. Un chef d'oeuvre sur le plan photographique et de la connaissance de la nature sorti en 1987. Un témoignage: "ça a beaucoup changé".

La biodiversité a pris un coup. La Broye subit des montées d'eau de plus en plus fréquentes et rapides sous l'influence de la collecte des eaux de pluie, de l'urbanisation, du tassement des sols et du bétonnage des chemins vicinaux. La canalisation de la Broye, initiée en 1853 devrait être élargie à 100 mètres avec des seuils.

Samuel Monachon, entre temps passé au numérique (et à la peinture) présentera son dernier film Romandie au coeur le 3 mars prochain à Villeneuve.

 

photo3801

22:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Chant du cygne

Le cygne se tait toute sa vie pour bien chanter une seule fois.

                                                                                                             proverbe

 

basel05

00:55 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Solitude

 

Il faut aimer la solitude pour être photographe.

                                                                                      Raymond Depardon

 

Basilea05

00:51 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

31/01/2008

Bientôt des consoeurs à la Confrérie

 

La Confrérie des Vignerons à Vevey, dont l'origine remonte à 1618 et dont l'histoire est documentée dans un beau musée, se féminise dans ses statuts. Parmi le millier de membres, les pionnières pourraient prêter serment en 2009.

 

vevey01/08

23:23 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

29/01/2008

Mon record d'altitude

 

En partance pour Gibraltar et sans doute influencé par l'exploit de Jacques Cornet, je souhaitais gravir le plus haut sommet de la Sierra Nevada. C'est ainsi, accompagné par un couple d'auto-stoppeurs qui n'en demandait pas tant, que j'atteignais, moteur hoquetant, le sommet du Mulhacén à 3478 mètres.

 Cela dit, la Kadett A était une voiture étonnante pesant seulement 700 kg. Elle avait un comportement très neutre même avec des pneus diagonaux. Tenue de route bien supérieure à celle d'une Dauphine ou d'une Simca 1000 et même à d'autres voitures à propulsion. En l'absence de limitations de vitesses et aussi d'autoroute, javais relié Lausanne à Zurich (de nuit) à plus de 110 km/h de moyenne. Les Mille Mille étaient encore présents dans nos esprits... On changeait de vitesses sans levier le pied des gaz (à la Piero Taruffi) et même, sur sol glissant, sans débrayer (à la Tommy Makinen).

 

23:39 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |