25/10/2009

Incident ou accident fumeux

DSC_0005.jpgUne colonne de fumée s'élève non loin de la gare d'Yverdon-les-Bains samedi en fin d'après-midi. Arrivée rapide des secours. Ils seront là avant les badauds. Même en l'absence d'accident de personnes, ce spectacle a quelque chose de glaçant et de désolant pour les spectateurs malgré eux. Jeune mère silencieuse, empêchée de rentrer chez elle avec son bébé, retraité bien mis mais en pantoufles. Un homme plus jeune, sans doute sous l'emprise de l'émotion, se retire à l'écart, débouche la bouteille de rouge qu'il vient d'acheter et boit au goulot pour se remettre pendant que les hommes du feu travaillent.

DSC_0010.jpg
La suite, peut-être, dans votre quotidien. 24HEURES était là, les pieds dans la mousse, et avec le sourire!
DSC_0014_modifié-1.jpg

23/10/2009

Le temps des araignées

Le temps des araignées est compté. L'exemplaire qui pose devant mon objectif n'est autre qu'une épeire diadème, parfois nommée porte croix. Rien de rare parmi les 30- 50 000 espèces recensées comme l'indique son appelation anglaise European garden spider.
Si l'épeire est si commune, elle le doit au fait qu'elle est un véritable aéronef! Ne sachant pas réparer sa toile, il est dit qu'elle la refait chaque jour ou chaque nuit. Pas si sûr, ou alors la mienne était particulièrement flemmarde...
Espèce utile. Lors de cet été sec, elles ont bouffé les moustiques avant qu'ils nous bouffent. Enfin elles, puisque seules les femelles suçent notre sang...
Une moustique, une araignée... Dans ce cas, également dimorphisme sexuel: bien plus petit, l'épeire mâle risque de se faire bouffer lorsu'il est confondu avec une proie. Il périra de toute façon après l'acte sexuel.
Grande question, restée sans réponse: les femelles sont-elles les seules à tisser une toile? Quant à la qualité du travail, elle est reconnue par les scientifiques: filin bien plus résistant et plus souple que l'acier.
L'animation trouvée sur la Toile, particulièrement étape par étape, vaut la peine d'être vue par petits et grands en cliquant sur le lien ci-dessous:ropraz 004.JPG

http://www.espace-sciences.org/science/images/images-maj/...

 En gras, les observations d'un naturaliste du Pays de Lomont (c'est pas loin outre-Jura). J'ai compris pourquoi ces araignées faisaient d'aussi longs fils!

En effet, l'épeire est une espèce annuelle qui ne survit jamais à sa couvée, contrairement à la tégénaire qui rappelons-le peut vivre quatre ans.

Les araignées ont pour vocation de se disséminer, le but suprême quoiqu'inconscient de chaque famille et espèce d'araignées est de conquérir le plus de territoires possibles pour assurer la survie de leurs espèces. Pour arriver à cette fin, les épeires ont développé une tactique très élaborée. Quand les jeunes épeires percent le cocon surgissant dans le monde sous la forme d'une nuée de minuscules individus,  leur premier reflexe sera de monter sur une tige ou sur une autre perche et de sécréter un long fil de soie qui tel un cerf-volant partira dans le ciel mais ici en emportant celle ou celui qui le tient. C'est ainsi que ces jeunes araignées peuvent parcourir plusieurs kilomètres avant de retomber sur la terre ferme près de l'endroit où ils batiront leurs toiles, d'année en année, d'envol en envol, les épeires gagnent par ce moyen de nouveaux territoires.

Bye, bye ces araignées qui ne vivent qu'un an. Remarquez que l'espèce risque bien de nous survivre. Dans le doute, essayons de stabiliser le climat?

23:55 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : épeire diadème | |  Facebook |

15/10/2009

Reconnaissance

 

"Reconnaissance enfin pour ce que Jacques Chessex nous fait reconnaître en nous." 

Copié avec le titre sur le blog de JLK. Pour ne pas trahir un silence immense et l'apaisement

d'un lecteur passant incognito à Ropraz, dans la lumière

ropraz 012.JPG

00:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chessex, ropraz | |  Facebook |

14/10/2009

Voir Jocaste Reine

La pièce en création de Nancy Huston se joue actuellement au Théâtre des Osses de Givisiez qui célèbre ses trente ans d'existence.  Elle partira ensuite en tournée en Suisse romande... de Montpellier à Winterthur !

Programme des représentations sur le site (ainsi que dans 24heures de ce mercredi avec une critique). Dans le cadre de la création de Jocaste Reine, il sera  même possible de voir le même jour ä Givisiez  (ainsi qu'à Sierre notamment) l'Oedipe Roi de Sophocle. En offrant aux spectateurs de voir les deux pièces, Gisèle Sallin a voulu montrer la catastophe que représentait le silence de l'héroïne durant 2400 ans !

A noter  encore qu'un autre texte de Nancy Huston, Lignes de faille basé sur son dernier roman, sera présenté par la compagnie Switch  à la Grange de Dorigny du 14 au 25 avril 2010. 

 

Nhnb[1].jpg
                                          Nancy Huston         Fribourg, 30 septembre 2009

12/10/2009

Torpeur... et indifférence

Je reviens sur mon image précédente, une "non-image", au même titre que celle montrée au TJ de dimanche soir de la municipalité de Payerne. Le syndic était également sans voix. Après tout, le silence est d'or parfois. Surtout après le long et émouvant témoignage du TJ de la veille (Pivot, Arditi...).

La Liberté de lundi s'est également rendue à Payerne. "Le constat est sans appel: au lendemain du décès du romancier romand, c'est loin d'être l'émoi à Payerne, ville qui a vu naître l'intellectuel...". Le journaliste rappelle les raisons de cette (prétendue?) vindicte populaire très malvenue lors des derniers brandons, "le nom de Chessex avait été écrit avec deux "s", dont la graphie rappelait le sigle SS du régime nazi."

Tristes brandons, "revenant à condamner une seconde fois Arthur Bloch" (Chessex). Tout est dit.

J'aurais du me taire, n'était l'image, ou plus exactement sa légende mal à propos, sur la page consacrée à l'écrivain par le quotidien fribourgeois:

Pour les 75 ans de Chessex (mars 2009), 48 panneaux de Payerne ont été revêtus d'un autocollant à son nom.

Second degré, Cynisme involontaire? Si Chessex est né le 1er mars 1934, l'hommage qui lui fut rendu la veille, lors des brandons, relève maintenant de l'ironie de l'histoire.

 

Payerne, 28 février 2009brandons 001.JPG

23:25 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la liberté, payerne | |  Facebook |