19/11/2009

Revue de presse (très) locale pour 50 millions de lecteurs

 DSC_0027.jpg

Circulez, y rien à voir ici !

Remarquez que la commune de Corcelles-près-Payerne, perdue dans les betteraves et les plants de tabac, emblème du lieu, armoirie Parti d'argent et de gueules (tiens, tiens...), à la tige de tabac feuillée et fleurie au naturel brochant en pal,

 donc, la commune dispose de deux gares. Deux gares pour 1880 habitants, c'est assez remarquable. Autant qu'à Genève qui n'est même pas assurée d'avoir son CEVA.

Un seul buffet de gare toutefois. Ouvert aux heures où les trains ne circulent plus, ne comptez pas y trouver la FAO (Feuille d'avis officielle) et encore moins le verre d'eau gratuit. Il se nomme maintenant Petit Palais. En raison de la qualité de son accueil, l'annonce dans la presse locale de sa réouverture avait été placée dans la rubrique Consultations probablement plus appropriée que Gastronomie.

Et comme Genève, Corcelles a aussi sa Revue annuelle. C'est maintenant qu'elle se joue. Les spectateurs y verront notammment un tableau intitulé Fesses-book.

La FAO, dont la vocation n'est pas d'aller dans ces détails, consacrait un article à la commune "à l'écart des turbulences de ce XXIe siècle" avec ses 1142 hectares de terrains agricoles. On y voit une photo de vignobles donnant sur le Léman. Le syndic ne manque pas de rappeler l'excellence de nos crûs vendus en mise publique le premier samedi de mars.

De source sûre, l'Auberge communale devrait être réouverte d'ici là.  Et pour prouver la santé financière de la commune, le Conseil communal vient d'approuver une baisse d'impôt... de deux millimètres!

Passons à la rubrique culturelle. Coopération vient de consacrer un grand écrivain. Son court texte où "on se laisse embarquer par une veuve esseulée dans une interminable croisée sur le Bodensee" est à lire ici. Son auteur, Jean-Luc Chaubert, est enseignant. Favorisé en matière de vacances? Vraiment? A vous de juger !

Last, but far from least, le scoop de National Geographic qui dans ses 32 éditions de novembre lues par plus de 50 millions de personnes publie une double page sur notre "cercle de culture" ! Repéré dans la traduction française "par un avion militaire suisse", ce qui doit être considéré comme un argument de poids!

 Switzerland—Curiosity seekers stroll inside a crop circle etched in a Corcelles-près-Payerne wheat field in 2007. More than 200 feet in diameter, the pattern was spied by a Swiss military pilot flying over the Broye region.

Moi je dis que c'est plus fort que l'horloge fleurie de Genève !

Flatbed_modifié-1.jpg

16/11/2009

GARE AU QUAI

DSC_0003.jpg
Dimanche de novembre aussi gris qu'une nuit d'insomnie. Avec le temps...
Les désoeuvrés incertains s'en vont. Un inconnu assis devant le Stade de Suisse désert
m'arrête. Il veut une photo qu'il ne verra pas, qu'il oubliera. Voilà qui est fait.
DSC_0006.jpg
Plus avant, je dévisage une inconnue qui m'adresse une parole en marchant. Un dimanche après-midi, dans une gare...
Un regard qui me porte... ailleurs. Je voudrais retenir son image. Avec un sourire, elle se prête au jeu. La photo finit par exister! Merci Madame!
DSC_0018.jpg
Gare au Quai, c'est aussi une comédie originale de la Cie Le Madrigal à découvrir au (magnifique) Bicubic de Romont,
Ve 22, Sa 23 janvier 2010

07:37 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bicubic | |  Facebook |

12/11/2009

Ah, l'affiche !

 Une bien belle affiche, tout à fait au goût d'un fumeur invétéré. On se l'arrache et on l'arrache, sans doute pas pour les mêmes raisons!

Il n'y a pas que les fumeurs invétérés, autrement dit impénitents. Citoyens invétérés, nous sommes appelés à nous prononcer sur un problème politique insoluble et récurrent. D'ordre éminemment économique. Quel que soit le verdict, problème malheureusement incontrôlable. (J'ai choisi mon camp à propos de cette affiche désormais introuvable!)

paket.preview.jpg
"Si nous ne le faisons pas, d'autres le feront." Argument léger, brillament défendu autrefois par un François Schaller dans un autre contexte. Pour l'économiste libéral, les boîtes d'Ovomaltine rapportaient autant de devises que les armes; la circulation de la monnaie,etc.
Je veux encore croire à la nécessité et à la capacité de reconversion  et d'innovation de notre industrie.
TrainAttersissage[1].jpg
L'entreprise jurassienne, qui en a vu bien d'autres au cours de son siècle d'existence en perdant ses plumes (c'est à dire sa main d'oeuvre), qui fabrique les paires de trains d'attersissage des Pilatus, pourrait ajouter d'autres cordes à son arc... sans être fatalement sur la corde raide.

05/11/2009

L'INVICTA de Madame

 ou plutôt de mademoiselle. Miss Violet Cordery, belle-soeur de l'un des fondateurs de cette marque britannique, s'illustra par de nombreuses performances. Conductrice déterminée, elle brilla au volant d'une Invicta en 1926, un an après la fondation de la marque, en parcourant 5000 miles sur le circuit de Brooksland à la moyenne de 73 m.p.h. Elle battra 3 records du monde ä Monza. Elle accomplira encore un tour du monde, avec sa soeur et avec un minimum d'ennuis mécaniques, ce qui lui vaudra ainsi qu'à sa monture de trois litres un diplôme de fiabilité envié.

Les Invictas, en dépit de leurs qualités et en raison de leur prix, furent produites à quelque 500 exemplaires seulement. La dernière est sortie d'usine le 13 octobre 1933, quelques mois avant notre Grand Prix de Montreux.

Voitures légères, au chassis surbaissé et d'une cylindrée portée à 4,5 litres, elles se caractérisaient par une souplesse extraordinaire. On rapporte que leurs propriétaires avaient coutûme de démarrer en quatrième. Flexibilité qui fut mis en valeur par les excentricités de Miss Violet. Selon les versions, elle aurait fait le pari de rallier Londres à Monte Carlo on top gear et de faire le retour en marche arrière... ou même pire.

Passons sur son test d'endurance de 30 000 miles en 30 000 minutes. Selon les experts des vintage cars, ces performances d'endurance et d'extravagance empêchèrent la marque de se mesurer dans les véritables compétitions oû elles auraient fait très mal aux Bentleys.

La marque a cependant remporté une victoire de classe à la Coupe des Alpes ainsi que le classement général du Monte-Carlo en 1931 avec au volant un certain Donald Healey, dont le nom n'est pas inconnu aux amateurs de belles anglaises.

InvictaStype1931.jpg
Tel un phénix, la marque a connu une timide réapparition en 1946.  Le nom d'Invicta figure depuis 2006 sur un coupé mu par un moteur Ford de 5 litres de cylindrée. Nombre d'exemplaires produits inconnu.Invicta-S1-Speed-SA-1024x768.jpg

30/10/2009

GP automobile de Montreux

Derniers jours, jusqu'au 8 novembre, au Musée de Montreux de la rétrospective consacrée au Grand Prix de Montreux qui s'est couru le 3 juin 1934.

montreuxGP 003.JPGEvénement de taille sur le plan local et dans l'histoire du sport automobile. Circuit automobile en pleine ville, il pouvait supporter la comparaison en matière de notoriété avec le GP de Monaco (remporté cette année par un certain Guy Moll, jeune pilote algérien talentueux et téméraire). Montreux soucieux de retrouver sa grandeur de la Belle Epoque se lança corps et âme dans l'organisation d'un Grand Prix automobile. Il sera doté de 32 000 francs de prix, une fortune pour l'époque! Quant à la coupe, avec son socle de marbre, elle pèse lourd...

Ce GP n'aura pas de suite. Le GP de Suisse, lancé quelques semaines plus tard sur le circuit de Bremgarten prendra la relève. Guy Moll est sur la ligne de départ à Montreux. Engagé dans la jeune et déjä prestigieuse Scuderia Ferrari au même titre que Varzi et le comte Trossi qui tous courent sur des Alfa Romeo. Compétition palpitante: Phi-Phi Etancelin sur Maserati mène la course jusqu'au 88e des 90 tours. Sur ennnuis de freins, il doit céder la place à Trossi après trois heures de course à la moyenne de 100km/heure et des poussières.

 Achille Varzi, troisième, poursuivra sa carrière en Argentine, où il rencontre le jeune Fangio. Le pilote italien connaîtra une fin tragique, le 1er juillet 1948, lors des essais du GP de Suisse et d'Europe, à Berne.

Parmi les 12 partants à Montreux, un seul Suisse, le vaudois Braillard. Grâce aux cahiers d'un mordu de 13 ans qui collait les photos de ses idôles, on le voit prendre le départ en habits militaires. On ne plaisante pas avec le Règlement de Service !

Les cahiers de l'écolier Viquerat et ses dessins; une émouvante source historique.

Enfin, j'ai longuement comtemplé la Maserati de l'anglais Hamilton. Trente ans plus tard, il l'avait toujours! Avec mon ami Nanard, nous l'avons vue sur un plateau accroché à une ... Invicta! C'était à Lutry par un soir d'orage et le malheureux Hamilton était complètement trempé. il se rendait à une course historique à Monza. BalayantmontreuxGP 002.JPG nos soucis pour sa santé, il nous avait lancé avec un sourire entendu: "Passion !"

Nous avons compris.

Remarquez le prix des places, ce n'était pas donné!

Quant aux Invicta c'était de mythiques bagnoles de sport qui ont fait affabuler Blaise Cendrars.

Grosses cylindrées au couple extraordinaire comme le prouva une femme... (à suivre)