17/05/2010

"La radio, c'est magique...

C'est comme le noir et blanc."

(saisi au vol sur les ondes de la RSR par une rare matinée printanière).

Il est vai que la radio mobilise nos sens, qu'elle nous oblige à écouter, au même titre que les vieilles photos, immuables,  qui nous obligent à voir avec une distance participative... avec respect.

Le noir et blanc vousoie la nature alors que la couleur la tutoite, dans une intimité factice et convenue qui nous empêche peut-être d'y regarder à deux fois.

DSC_0006.jpg
Mes rêves sont en noir et blanc. Comme les montagnes d'Emmanuel Gavillet. Et, comme Tahar Ben Jelloun, je crois que les illusions voyagent dans de vieux tramways.
Dans un article du Monde *, il évoque un film de Bunuel tourné en 1953 au Mexique. "Avec les supports actuels des fictions, la nostagie n'est pas de mise. Elle s'éteint lentement et sa lumière désigne de nouvelles routes pour  que l'esprit, l'imaginaire et la fantaisie restent en éveil quel que soit l'appareil par lequel ils passent.
  Si, comme moi vous aimez le cinéma de Bunuel, après avoir vu ce film, vous vous mettrez à écrire ou à imaginer des histoires en noir et blanc, les seules couleurs de la vraie vie. "
Je souligne !
(*Le Monde Lundi 10 mai 2010)
Et, dans les images qui ont forgé notre mémoire collective, l'Histoire s'écrit encore en noir et blanc. On s'en convainc dans l'album des 25 ans de Reporters sans frontières MAGNUM PHOTOS 101 photos pour la liberté de presse.
Actuellement en kiosque. Magnifique ! 
RSF.JPG
Iran, Abbas, 1997
une photo moins connue que celle du Che à Cuba  en 1963 avec son cigare de René Burri...
abbas-591375.jpg

14/05/2010

La dernière Demoiselle

DSC_0021.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cette réplique de la Demoiselle No 20 conçue par le génial Santos-Dumont, premier avion acquis par Ernest Failloubaz a fait l'admiration des délégués de L'Aéro-Club de Suisse le 13 mars dernier à Avenches.

Le monoplan construit en France par le pionnier et ingénieur brésilien fut sa dernière création pour laquelle il ne déposa jamais de brevet. Il estima que l'ère des précurseurs était terminée. De nombreux pilotes firent leurs premières armes sur ce type d'avion; on les appelait "les demoisellistes".

Se basant sur des photos d'époque et des archives de toutes sources accessibles, René Mouret de Villarsel-le-Gibloux a reproduit cet avion très léger en à peine deux ans. Au lieu du moteur Clément-Bayard d'origine de 20 CV, il est doté d'un propulseur moderne pour ULM. Comme le mode de construction ne correspond plus aux normes actuelles, il ne peut voler en Suisse. Il correspond toutefois aux normes internationales.

DSC_0037.jpg
René Mouret a toutes les raisons d'être fier de son aéroplane, une des pièces de résistance au CentenAir de Salavaux.
Présentation  élégante et conforme à l'esprit de 1910 !
IMAGE1.JPG
photo de Roland Garros empruntée au bel ouvrage de Philippe Cornaz, L'aviation suisse romande (2009).

13/05/2010

Amateurs d'Anciennes A vos Agendas

Si vous  avez adoré la 2 CV de votre père ou la 203 de votre oncle,  rêvé devant une MG ou une TR 4, le LANDERON CLASSIC ravivera vos souvenirs dans une ambiance festive et bon enfant.

Animations diverses, projection d'un film inédit sur ces courses de côte qui attiraient la foule dominicale...

LANDERON CLASSIC 2010-WEB[1].jpg
Si vous avez un véhicule d'avant 1977, venez l'aligner dans ce vieux bourg qui constituera le décor parfait de votre automobile.
Ne tardez pas à vous inscrire! Comme c'est mis sur le flyer, c'est ici : www.avvl.ch  Et comme on peut le voir sur la vignette, les tenues d'époque sont les bienvenues.
landeron-b.jpg
Chaque véhicule est porteur d'histoires. Point n'est nécessaire d'avoir une carrosserie spéciale ou un véhicule d'exception. Ce n'est pas l'ambiance (assez guindée) du Concours d'élégance de la Villa d'Este !
Remarquez que la Talbot-Lago, Figoni & Falaschi de 1938 n'a en rien perdu de son charme !
Talbot Lago, FigoniFalaschi1938.jpg
D'autres top-models, voitures d'exception ayant participé
à ce prestigieux concours qui se tient depuis 1929
sont à voir sur le

10/05/2010

CentenAir 2010 à Salavaux

CENTENAIR.JPG

 

Le 10 mai 1910 marque incontestablement le début de l'aviation suisse, son premier volet.

Volet, ce n'est pas le diminutif de vol... Mais le premier avion de construction suisse, celui de René Grandjean, décolla, prit son envol et atterri sur le terrain de l'Estivage à Avenches.

Aux commandes, le gamin volant Ernest Failloubaz (il avait 17 ans à peine et n'avait jamais volé).

"Ce fut un petit vol, mais un vol parfait".  On peine à croire ces jeunes gens. Du reste, personne n'a vu.

Alors, ils convoquent un photographe et leurs amis pour le 15 mai , soit cinq jours plus tard. Ils veulent faire homologuer leur réussite et c'est Grandjean qui décollera cette fois.

L'avion roule, décolle admirablement, monte à 25 mètres... mais soudain il se dresse, puis pique du nez avant de retomber au sol, la queue en l'air. Ejecté, le pilote est indemne mais l'avion est démoli.

Le début d'une histoire. Pour continuer à voler, Failloub'  se rend à Paris et fait l'acquisition d'un petit avion de sport neuf, "La Demoiselle" de Santos-Dumont.

Un Blériot, plus puissant suivra bientôt.

Grâce à quelques passionnés, il sera possible d'admirer ces machines volantes, ou du moins leur reconstitution grandeur nature, le week-end prochain à Salavaux.

DSC_0010.jpg
La réplique du Blériot XI, apte au vol, dispose encore du moteur et du train avant d'origine.
On pourra également admirer une réplique de La Demoiselle, construite en un temps record par René Mouret. Avion que l'on a déjà pu voir à Avenches, il y a deux mois.
DSC_0024.jpg
Le tableau sera complété par une réplique du Grandjean. Et puis, un nombre impressionnant de vols à basse altitude:
dirigeable, DC 3, Antonov 2, Beech 18, Fieseler Storch, ...
Acrobaties avec le "swiss bücker squadron", stands de souvenirs et autres divertissements pour petits et grands...
Programme complet sous www.aviongrandjean.ch
tecla 071.JPGDans l'esprit pionnier de la manifestation, présence de l'homme volant Yves Rossy, fusion man ou jetman qui renouvela l'exploit de Blériot en traversant la Manche avec ses ailes à réaction.
 
Avenches est considéré comme le véritable berceau des "ailes helvétiques".
Petite madeleine pour les amateurs, son Office du tourisme dispose encore de quelques exemplaires de l'ouvrage paru après le cinquantenaire des événements:
Pilote No 1... ou le gamin volant
Henri Sarraz
Imprimerie cornaz, Yverdon, 1964
DSC_0042.jpg
 

04/05/2010

Mai, c'est du joli...

"Joli, joli, joli mois de mai,     DSC_0092_modifié-1.jpg
même si ça me fait
quelque chose,
il faut que je soie content,
c'est la fête du printemps.
Joli, joli, joli mois de mai,
c'est ton premier jour,
ça s'arrose.
Je veux voir la vie en rose,
joli, joli mois de mai."

Ben, c'était pas vraiment comme dans la chanson de Bourvil...

Voyez le niveau du pluviomètre; un véritable temps de chien !

Nonobstant, le village de Corcelles-près-Payerne aura été en liesse, cette joie débordante dont on retrouvera les reflets dans La Broye.

Avec tout le palmarès des meilleurs tireurs et la traditionnelle photo.

La pluie intermittente et bienfaitrice pour les cultures de tabac à venir n'a pas nui à la levée des danses de la Société de Jeunesse.

DSC_0030_modifié-1.jpg
Une coutûme qui remonte à la nuit des temps, ou presque. Et qui n'est pas prête de s'éteindre à voir la fascination qu'elle exerce auprès des plus jeunes.
DSC_0058.jpg
Les jeunes Corçallines sont fortement mises à contribution durant les quatre jours de la Fête de mai. Demoiselles d'honneur, le lundi, pour la remise des prix et le cortège des tireurs.
Et voici Morgane, doublement mise à contribution cette année puisqu'elle remporta haut la main le challenge des jeunes tireurs. On dira qu'elle a littéralement fait trembler les jeunes tireurs, quoi !
Mecs, vous voilà avertis ! 
Et il y aura d'autres Morganes...
                                                                 
DSC_0060.jpg
Elle avait l'oeil, Morgane...
DSC_0059.jpg
Futurs mecs, vous voilà donc avertis!
DSC_0012.jpg
Si vous m'avez suivi jusqu'ici, je dois avouer que je vous ai fourvoyé. Le vrai meilleur jeune, c'est Morgan. La photo dans la Broye ne laisse aucun doute, c'est bien un garçon. A Corcelles, la hiérarchie est respectée: la meilleure femme a fait trois points de moins que le meilleur jeune.
Je n'ai pas eu l'oeil. La jeune femme ci-dessus est seulement la demoiselle ayant remis le challenge Laurent Fivaz à Morgan.