06/10/2010

FEMMES DE L'AIR

kathy-les-fougas-by le biplan jaune.jpgCela s'est passé sur la passerelle permettant d'accéder au cockpit d'un F/A 18 à la Base aérienne de Payerne. Une dame rêvait de pouvoir s'asseoir à l'intérieur et de le piloter. Elle posait de nombreuses questions sur cet appareil capable d'encaisser 9 G. Je me suis adressé au technicien affable pour lui demander s'il y avait beaucoup de femmes dans les Forces aériennes. Je connaissais la réponse (une minorité).

Ma voisine, elle avait un frère pilote et une belle-soeur pilote, rompit une lance en faveur de son sexe en affirmant que les femmes étaient plus douées. Un long débat, dont je n'ai pas attendu les conclusions, s'ensuivit. Il paraît que les femmes possèdent un meilleur doigté, un plus grand sens de l'équilibre vérifiable dans le pilotage des hélicoptères.

Disons que le sujet demeure toujours d'actualité.

Prenons le cas de Kathy Arazo (photo lebiplanjaune.com) qu'un accident de voiture empêcha de réaliser son rêve de devenir pilote de chasse. Après avoir démontré ses talents de voltige au sein de la patrouille Tranchant Fouga magister, elle a été engagée avec une collègue en tant que pilote de Canadair sur la base de Marignane. A l'âge de 32 ans et en dérogation du cursus exigé jusqu'ici. Une autre femme exerce la fonction de leader de la Patrouille de France, un demi-siècle après la première pilote militaire française...

Quant à savoir si une femme a sa place dans un engin de guerre, la question restera ouverte...

Prenons l'histoire à se débuts en rendant hommage à Aïda de Acosta qui sut charmer le génialissime et richissime Alberto Santos-Dumont lors de son séjour à Paris.

dacosta.png
La belle américaine d'ascendance cubaine par son père et hispanique par sa mère, une descente de la célèbre famille du Duc d'Albe, donc en visite à Paris, fut fascinée par les dirigeables. Charmé par la demoiselle de 19 ans, Alberto, qui en avait trente lui prêta son neuvième aéronef, un dirigeable, pour un vol en solo.
Nous sommes le 29 juin 1903. Aïda prend son envol et Alberto la suit à bicyclette. Elle se pose près du Bois de Boulogne. Emu aux larmes, Santos-Dumont lui dit: "Mademoiselle, vous êtes la première aero-chauffeuse du monde!". Après avoir assisté à une partie de polo, Aïda remonte dans la nacelle et ramène l'aéronef à son port d'attache. Le vol dura une heure et demie. Attesté par des photographies, l'événement resta relativement discret car les parents d'Aïda craignaient qu'elle ne trouverait jamais de mari après cette escapade!
Un événement historique: cet exploit se déroula près de six mois avant le premier vol des frères Wright dans un engin plus lourd que l'air!
(et aussi sept ans avant l'envol d'Ernest Failloubaz)
Mlle de Acosta fut la seule personne autorisée à voler sur un engin de Santos-Dumont. Ce célibataire endurci, qui vécut longtemps à Montreux, conserva jusqu'à la fin sa vie une photo d'Aïda sur son bureau.
De là,  à écrire une romance... Après avoir perdu un oeil suite à un glaucome en 1922, cette grande dame fut à l'origine de la plus grande fondation opthamologique des USA. Elle s'éteignit à New York le 26 juin 1962, à l'âge de 77ans.
                                             
Sd_num6_rounding_tower.jpgUne personne généreuse à l'instar d'Alberto, qui céda son prix de 125000 francs aux pauvres après avoir remporté autour de la Tour Eiffel le challenge Deutsch en 1904. Le destin tragique du héros brésilien est connu. Affecté dans sa santé par une sclérorse multiple, et aussi par la tournure que prit l'aviation en tant qu'arme de guerre, il se donna la mort en 1932.
Le "père de l'aviation", pris pour un espion allemand, retourna dans son pays au lendemain de la Grande Guerre.
Il avait main d'autres raisons d'être pacifiste...
A suivre... En attendant, bon vent à Kathy Arazo dans sa lutte pour la sauvegarde de la nature !
KATHYARAZObis.jpg
 

05/10/2010

Une muraille de raviolis

concoctés, conditionnés, millésimés par une équipe de chômeurs jurassiens dans le cadre d'un programme d'occupation?

Comme entrée en matière, il y a mieux. Mieux aussi que les plats de rösti rances servis par les médias. Question de goût et de savoir-vivre.

Cela me ramène au fameux "dimanche noir" de 1992 rapport à un certain Espace Economique Européen et à la fracture du vote entre Latins et Alémaniques. Choqués par cette divergence, un groupe de parlementaires romands avait demandé un entretien à Jean-Rodolphe de Salis dont le contenu avait paru dans les Feuilles fédérales. Le grand sage y déclara notamment que l'expression de Röstigraben était une totale ineptie à bannir définitivement!

Assertion tranchant avec la langue de bois inhérente aux FF! Celles de 1993 n'étant pas numérisées, la citation exacte me fait défaut. Par contre, il appert que l'avis de l'historien ait eu quelque impact sur la littérature de la Berne fédérale: la fréquence des rösti tend à disparaître en langue française alors qu'en allemand... D'ailleurs, avec sa majuscule et son trêma, ce cliché éculé ne trahit pas son origine. Un tl écran de rösti constitue surtout une paresse mentale et une insulte à la démocratie et à l'opinion des minorités quelles qu'elles soient.

Et ça, ça doit se savoir!

Oyez et voyez plutôt la chronique de ce matin de Pascal Berhneim,en Suisse, quand il y a votation dimanche, lundi, c'est rösti!

http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/pascal-bernheim/?d...

P.S.: je ne suis pas puriste, mais je me demande si les majuscules attribuées aux Alémaniques et Romands sont une nouvelle manie ou si elles se conforment au Guide du typographe. A voir...

24/09/2010

Centenair : Mémorable !!!

Les écoliers présents sur la base aérienne de Payerne se souviendront longtemps de ce vendredi 24 septembre en dépit du temps maussade!

DSC_0047.jpg
Ce Beech 18 de 1952 n'a pas craint la pluie, comme cet avion-école de Swissair, un Piaggo datant de 1960 avec un moteur boxer de 6 cylindres de 270 CV (presque une Porsche!)
DSC_0044.jpg
Les halles regorgent d'anciens coucous ayant marquè l'histoire de notre aviation militaire et civile. C'est aussi l'occasion de mettre la main au manche et de découvrir de près astuces et arcanes des F/A 18 grâce aux explications généreusement confiées aux visiteurs...
DSC_0090.jpg
DSC_0082.jpg
Les évolutions de ce jet laissent les spectateurs sans voix, ce qui nuit pas au spectacle (bruyant). Les organisateurs de cette manifestation  exceptionnelle et gratuite vous distribueront des tampons auriculaires!
Un seul regret, vu l'ampleur et l'intérêt de cette manifestation: elle se termine samedi. Une journée ne suffit pas pour tout voir. Démonstration de tous les corps de métier de la base aérienne, pompiers, polymécaniciens, chiens de garde et, bien entendu, des pilotes.
DSC_0032.jpg
Le programme "spécial centenAir" du team PC 7 subjugue (à 14 heures) les amateurs de chorégraphie venus parfois de fort loin.
DSC_0026.jpg
DSC_0038.jpg
A ne pas manquer les beaux documents de l'exposition aérophilatélique. Ni le musée Clin d'ailes qui présente à ses abords pratiquement tous les Pilatus produits!
Un détail du PC2 (1945) maintenant "civilisé" sous l'immatriculation HB-RAR. Et si vous souhaitez faire un tour en Antonov monomoteur, le plein est fait !
DSC_0012.jpg
DSC_0097.jpg

22/09/2010

L'aide de récolte "no nom"

otto.jpgVous ne prêtez guère d'attention aux tickets de caisse, ce qui d'ailleurs serait d'une extrême futilité en cette journée "parfaitement historique" et (féminine) d'élection fédérale. Hormis, peut-être pour découvrir le nom ou le prénom de la personne qui vous a rendu la monnaie avec le sourire. Dans lecas qui m'occupe, elle s'appelait Lindsay T.

Bref, en mettant le nez sur ce justificatif après quelques jours, j'ai vu ma mémoire défaillir avant de pouvoir mettre la main sur un fichu article. Et quand on a la vue qui baisse...

Mais, comme le Livre de l'éclaireur (le Thilo) me l'avait enseigné il y a fort longtemps, une bonne photographie remplace de longues explications. Je crois qu'il s'agissait plutôt d'un bon croquis puisque l'assertion était attribuée à Napoléon.

Donc, ayant  enfin retrouvé l'article mystérieux vendu en trio-pack, je vous l'illustre dans un environnement de circonstance.

 

 

DSC_0008.jpg
La traduction automatique a encore frappé!
Entre die Lese, la récolte et le verbe lesen,ces précieux auxiliaires (Lesehilfen) communément appelés lunettes de lecture ont vu leur champ d'application s'étendre considérablement...
(Le traducteur humain souvent convoqué à deviner le sens ne s'en étonnera guère). Un problème d'interprétation  récurrent avec les modes d'emploi. Ainsi, j'ai été quelque peu surpris, à propos de ma dernière bicyclette, de lire qu'en l'absence de salaire et d'attention, je risquais un accident voire de perdre la vie. (de l'anglais to pay attention!) 
Quant aux modes d'emploi des voitures, mieux vaut s'abstenir.Ceux de mes vieilles Ford préconisaient d'enclencher les feux de détresse avant de mettre le clignotant!
Ici, la traduction n'est pas en cause: simple précaution du constructeur désirant se mettre à l'abri d'un procès en cas de défaillance des indicateurs de direction. Depuis on en a vu d'autres, en raison de ce qu'on appelle la responsabilité du fait du produit...
Les nippons ne sont pas hors de cause. Pourtant, il y a plus de trente ans, le mode d'emploi de mon modeste motocycle léger m'avertissait déjà que le produit n'était pas prévu pour tirer une caravane ni pour être accouplé à un side-car...
Les exemples abondent: la mondialisation a conduit à la fabuleuse découverte que le bon sens n'était plus la chose du monde la mieux partagée.

 

20/09/2010

Journées du cheval

DSC_0007.jpgAffluence lors des journées du cheval mises sur pied par le Haras national et l'Institut Equestre National à Avenches.

Le public venu en nombre et en famille a pu s'initier à toutes les disciplines du sport équestre.

Un parcours didactique montrait en outre tous les aspects de l'élevage chevalin en Suisse.

Une belle fête qui a réuni un millier d'équidés.

Les chars à bancs permettant de sa balader sur ce magnifique site ont été pris d'assaut.

Et pour marquer le centenaire de l'aviation qui prit son envol depuis Avenches, un Blériot XI a même décollé depuis la piste de galop de l'hippodrome.

 

DSC_0030.jpg
DSC_0038.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC_0013.jpg
En dépit de certains écriteaux (dont le sens m'échappe) et de la volonté du Conseil fédéral de mettre sur la paille les 65 collaborateurs du Haras national suisse, le site d'une centaine d'hectares est loin de fermer...
DSC_0020.jpg

 

22:50 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hns, iena, avenches, cheval | |  Facebook |