25/05/2011

Tuning à Payerne

DSC_0078.jpgUn parking complet, plutôt coloré et très animé. Le tuning, c'est pas mon truc. J'ai (largement) passé l'âge!

Des goûts et des couleurs, ça ne se discute pas, sauf ici. Les voitures sont evaluées par catégories (nationale, internationale, féminine).

Les propriétaires des plus belles réalisations remportent des coupes en plastic made in China.

Du beau travail, certes. Des couleurs criardes. Et comme si cela ne suffisait pas pour attirer les regards, de puissantes sonos constituent l'accessoire indispensable.

De quoi assurer l'orgie de décibels. Quant à l'écran LCD dans le coffre, il tend à devenir le must... A vous de juger...  Et si vous en redemandez, il y a le Swiss Tuning Show de Palexpo ce week-end (ainsi que le le site du club de Payerne).

 

DSC_0080.jpg
Quand nous étions jeunes, la devise était "le poids, c'est l'ennemi". Une devise remise à l'ordre du jour avec les économies d'énergie que nous allons nous infliger... Il est vrai que ces voitures ne sont pas faites pour rouler.
DSC_0084.jpg
DSC_0085.jpg
DSC_0107.jpg
DSC_0104.jpg
Ici, les portes papillons fleurissent...
DSC_0089.jpg
Quand on vient de loin, mieux vaut mettre le moteur sous la couette !
DSC_0093.jpg
Assez sobre, cette Chevrolet Monte Carlo. Mais pas idéale pour négocier les virages du rallye éponyme...
DSC_0090.jpg
Rose, romantique et plutôt réussi !
DSC_0097.jpg
Tous les goûts étant dans la nature, on prend une Golf dont on brûle le volant, avec beaucoup d'huile de coude on gratte la peinture et on laisse faire la nature. Quand la rouille a bien pris, on achève l'oeuvre par un coup de hache dans le capot moteur !
DSC_0099.jpg
Ultime attraction du show, l'épreuve de car wash par des fuel girls ayant elles aussi passé le cap du petrol peak ?
DSC_0101.jpg

06/05/2011

Au coeur de l'Anatolie

PICT0092.JPG(#13) Ankara, capitale de la Turquie depuis 1923, se présente comme une grosse bourgade rurale malgré son million d'habitants en 1970. La métropole, dont la population a quadruplé depuis, sera bientôt reliée par une ligne à grande vitesse avec Istanbul.

Deux lignes de métro remplacent les petits bus...

PICT0093.JPG
PICT0096.JPG
Nous quittons Ankara dans la fraîcheur matinale (la ville est à 950 mètres) pour la fournaise d'une interminable plaine.
Pas une seule localité. Seulement des caravansérails, témoins d'une voie millénaire.
A se demander ce que font ces piétons sur le bitume...
PICT0098.JPG
PICT0097b.jpg
Peu après avoir été dépassé par une grosse voiture avec un cercueil dans le coffre, première crevaison. Un chien nomade s'empresse à monter le cric, une aide bienvenue sous le soleil au zénith !
PICT0106.JPG
PICT0102.JPG

17:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

04/05/2011

NATIONALE UNE ! (# 12)

PICT0075.JPGSEUL CELUI QUI PREND SON PROPRE CHEMIN NE PEUT PAS ETRE DEPASSE

                                                                                                                      Marlon Brando

 

Ayant mis pied en Asie, nous choisis de gagner Ankara par la Nationale une, qui n'a rien d'une route nationale...

Dix mille virages, des cols, des revêtements caillouteux que nous mettrons plus de 20 heures à franchir, alors que la nouvelle route passant par Boluse, plus longue de 40 km se parcoure en quatre heures.

D'ailleurs nous ne croisons aucun véhicule motorisé. En revanche, le paysage est magnifique.

PICT0076.JPG
PICT0079.JPG
PICT0080.JPG
PICT0081.JPG
Période de moissons qui. comme le battage du blé, se font selon des méthodes millénaires
PICT0083.JPG
PICT0082.JPG
PICT0086.JPGQuand la route monte, le paysage se fait plus aride, ne laissant guère de végétation aux troupeaux de chèvres

 

PICT0084.JPG
La route serpente jusqu'à un haut plateau désert
PICT0087.JPG
PICT0089.JPG
A la rencontre de bien curieuses couches géologiques aux couleurs presques inquiétantes dans cette solitude...
PICT0090b.jpg
(photos prises le 6 août 1970)

02/05/2011

Paris-Kaboul # 11

PICT0061.JPGNouvelle frontière, plus que deux à franchir avant Kaboul...

Nous prenons conscience des distances qui nous attendent en Asie

 

PICT0063.JPG
Premiers visages turcs
PICT0066.JPG
PICT0067.JPGTiens des dromadaires en Europe !
Nous atteignons le contrôle d'Istanbul.
A revoir ces images, je comprends pourquoi certains concurrents rentreront à Paris avec une voiture plus neuve qu'au départ.
PICT0068.JPG
PICT0069.JPG
PICT0070.JPG
PICT0071.JPG
PICT0072.JPG
Après le passage (en bac) du détroit du Bosphore, les conditions de route se durçiront. Il y aura une soixantaine d'abandons jusqu'à Erzourum, le prochain contrôle.

18:06 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

29/04/2011

Entre Paris et Kaboul, la Grèce des colonels # 10

PICT0054.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ruth conduit (un peu trop près de la R16 quand même). Nous traversons Nis (Nisch), l'ancienne Nissia sur la Via militaria de l'empereur Constantin 1er.

Né en 272, un 27 février (comme votre serviteur!)

Lénine nous fait signe dans cet important carrefour routier et stratégique.

Pour ne pas emprunter la même route qu'au retour par la Bulgarie, nous décidons d'obliquer vers Salonique.

Route très bonne et quasi déserte. Elle vient d'être construite. Nous avons quasiment l'impression de l'inaugurer avec notre "deux lapins".

Métaphore, alors que la traction animale est encore très présente.

N'étaient l'usine et la minijupe, on songerait à notre "peintre des vaches" , Eugène Burnand...

PICT0055.JPG
PICT0056b.jpg
Quelque part entre le Kosovo et la République de Macédonie actuels. Nous traversons Thessalonique  endormie. PICT0058.JPG
Pour les amateurs de la (petite) histoire, Nicolas 1er y déclara, un an avant son élection, en juillet 2006
"Mes racines sont ici !"
Il y a même sa plaque:
"En souvenir de la visite de Nicolas Sarkozy en Grèce de la Communauté juive Thessaloniki, la ville de vos ancêtres, mère et ville d'Israël et Jérusalem des Balkans."
Parenthèse anachronique, nous progressons dans la nuit sur une très mauvaise route jusqu'à Kavala, où nous dormons sur la plage.
PICT0060.JPG
La grande bleue. On n'imagine pas, sous ce calme, que la Grèce est sous la dictature des colonels depuis trois ans. Je pense a un texte dit par Jean Villard Gilles aux Faux-Nez, dont j'ai tout oublié, hormis le titre "Une petite gare dans le Péloponèse". Ce souvenir me hante depuis notre passage à Kavala.
PICT0059.JPG

PICT0062.JPG
au matin du mercredi 5 août 1970