29/12/2011

Encore des crèches !

2011 11 24_0367.jpg
Des crèches, encore, diront certains.
Pourtant celles d'Estavayer-le-Lac valent bien une visite. Elles sont au nombre de 49, sans compter celles qui se trouvent dans la Collégiale Saint Laurent et à l'l'église du Monastère des Dominicaines.
A découvrir jusqu'au 8 janvier 2012. Les jours fériés, un p'tit train circule depuis la gare CFF. Pour un tarif symbolique, vous admirerez la cité médiévale sous un autre angle.
Des rois mages à ski,avec des raquettes ou en luge, ça se voit ici. Des animaux surprenants et même une représentation de la nativité dans un choux...
2011 11 26_0305.jpg
2011 11 24_0337.jpg
2011 11 24_0336.jpg
2011 11 24_0352.jpg
2011 11 26_0322.jpg 
2011 11 26_0317.jpg
2011 11 26_0323.jpg
2011 11 24_0344.jpg
En fin de visite, un tour à la patinoire...
Itinéraire des crèches, horaire p'tit train sous:
2011 11 24_0359.jpg

03:07 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estavayer-le-lac | |  Facebook |

17/12/2011

Une photo

 

2011 08 20_0618.jpg
Ce jour là, au coeur de l'été, je me promenais dans Moudon. Attiré par une musique d'ailleurs provenant de l'Ancienne Douane, je pénétrais dans la salle. Au premier coup d'oeil, un étrange spectacle m'attendait. Profitant de la lumière, j'ai fait cette photo, un peu volée dans cette réunion de famille. 
Je n'ai pas résisté à la couleur de ces saris indiens, fabriqués depuis des siècles avec des méthodes ancestrales. Au centre de la photo, trône l'élue de la fête.
Un choc culturel. On voudrait en savoir davantage. Je n'ai que mes préjugés. Discrimination des filles -avant la naissance- pour des raisons économiques (Girl child is precious une image illustrant l'Inde sur wikipedia). Ce pays connaît encore beaucoup de mariages forcés. Il faudrait regarder de plus près...
L'Inde est en passe de devenir le pays le plus peuplé du monde devant la Chine. Loin de mon imaginaire, des femmes changent l'Inde. On peut les voir dans le dernier album de RSF (premier album consacré à un pays).
Extrait de la préface de Laure Adler:
On continue à appeler l'Inde un pays émergent. L'utilisation de ce mot qui désigne les pays les plus dynamiques, les plus inventifs du monde, les pays qui fabriquent notre avenir commun, revèle un relent d'occidentalo-centrisme. L'Inde n'est pas un pays émergent. C'est un pays qui a des leçons à nous apprendre.
 Un lot d'images surprenantes, édifiantes. Vraiment !
trio5.jpg
trio1.jpg
Un dernier regard sur la robe de la jeune fille anonyme
2011 08 20_0622_modifié-1.jpg

13:56 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inde, rsf, gender, laure adler | |  Facebook |

13/12/2011

Les joyeusetés de l'impôt

trio3.jpg D'abord cette citation de Patrick Aebischer:"De la Grèce antique au monde globalisé du XXIe siècle, Pascal Broulis ne raconte l'impôt qu'en apparence. C'est la démocratie qu'il salue, à petites touches, comme un peintre impressionniste."

L'Impôt heureux en 150 anecdotes du Grand argentier caracole en tête des meilleures ventes en compagnie de Stéphane Hessel. Plutôt bon signe par les temps qui courent...

A glisser sous le sapin, à l'attention du grand nombre estimant payer un lourd tribut.

Anecdotes parfois croustillantes, voire piquantes lorsqu'elles égratignent un certain guérisseur d'un canton voisin. L'auteur est évidemment bien documenté grâce aux nombreux contribuables contributeurs (nommés à la page 128).

Attention, le dernier Broulis illustré, ce n'est pas l'Almanach Vermot! En partageant ses convictions vert sur blanc, le président du conseil d'Etat vaudois réussit fort bien à nous faire avaler la pilule. C'est par ailleurs une bonne médecine préventive contre les multiples taxes incitatives ou dissuasives à l'étude et qui ne feront qu'alourdir  la situation des familles et des entreprises...

L'impôt se doit être le garant des équilibres sociaux. Très zen, notre ministre des finances:

pour imager l'impôt "... je tiens beaucoup à la représentation de deux mains, l'une baptisée "prélèvements", l'autre "prestations". Lorsqu'elles se joignent, elles se recouvrent exactement. Arriver à cette correspondance est ma mission. Si "prélèvements" perd une phalange, "prestations" doit en perdre une aussi, si "prélèvements" grandit, "prestations" peut grandir aussi."

A l'ère des dettes souveraines, y en point comme nous? Comme le dit ce matin Morningbull: si vous avez de vieux billets de 500 francs français, gardez les, ça peut devenir très tendance...

Enfin, une belle critique de l'ouvrage de Broulis par Marc-André Miserez, swissinfo.ch 

 

 

10/12/2011

Vanessa

 Un joli minois, de belles couleurs. On dirait un portrait de Renoir.

Un nom qui nous dit vaguement quelque chose.

Et un clip qui doit rappeler quelques souvenirs à mes enfants...

 


L'école des Fans aura animé nos dimanches pendant plus de vingt ans (1976 à 1998). Vanessa chante le 3 mai 1981. La fillette aimerait avoir une petite soeur. Jacques Martin transmettra le bon de commande ( pas visible sur le clip, mais ce voeux sera exaucé trois ans plus tard à la naissance d'Allyson Paradis).

Une émission culte ! Qui n'a jamais permis de lancer une vedette, constate t'on aujourd'hui, comme une critique! Tous les enfants obtenaient la même note... C'est bien ce qui faisait le charme de l'émission. Que demande le peuple, sinon du même?

Alors, ringard? Sans doute face à la nouvelle Star et à ses applaudissements pré-enregistrés pour booster l'audience... Ce qui a changé en une génération: l'esprit de compétition entre chaînes, entre individus.

Quand Albert Jacquard critique cet esprit de compétition (en l'occurrence des JO), il prêche dans le désert médiatique. Cependant, à force de zapper et de tomber sur l'universel Endemol, je me dis que les choses pourraient nonobstant changer. Je fais partie des indignés silencieux qui ont choisi la touche off !

Revenant aux dimanches d'antan, je me souviens des tou,tou, tou, you, tou qui faisaient danser Esther. Sur Antenne 2, Gym Tonic fut un peu moins pérenne que l'école des Fans. Pourtant nous devons toujours et encore bouger plus. Véronique et Davina et continué la voie...

La première lutte contre Alzheimer. Pour être bien compris: elle s'engage activement pour la recherche sur cette maladie aux côtés d'Alain Delon, entre autres. Quant à la seconde, après une formation en alcoologie et d'autres, elle nous entraîne dans le développement spirituel.

tou, tou...,.. Pour réentendre ce tube immortel de 1981, on clique ici :

 

 http://www.veronique-et-davina.com/index/page2/retourinde...

 

 

08/12/2011

Guisan, la star de trop

Vous avez bien lu! Bien qu'il ne s'agisse pas d'engager ici un débat idéologique à propos du "Romand du siècle" cher à Jacques-André Haury. Notre Général (qui ne jouait pas dans les mêmes ligues, ni avec les mêmes règles que les marxistes et fascistes au pouvoir) a donc été élu personnalité du siècle par 12 000 téléspectateurs.

On peut donner raison à Monsieur Haury: "le bon sens" a triomphé. Résultat par ailleurs prévisible pour une émission dans la même tranche horaire que les Coups de coeur d'Alain Morisod.

Cela permet à L'illustré de proclamer en couverture Guisan star éternelle. Evidemment, ça en jette...

trio2.jpg

 

Maintenant la photo. Qui me permet de préciser mon propos.

La star de trop, c'est l'étoile sur la collerette de l'uniforme. Je crois même qu'il y en a deux de trop ici, rajoutées par un photoshopeur avant l'heure.

Une photo d'avant la Mob, améliorée après 1940...

Un tripotage découvert par un photographe du Musée de l'Elysée et qui s'explique par un changement de réglement sur l'habillement militaire en 40; lors de la suppression du col montant, le Général avait été doté d'une étoile supplémentaire!

trio4.jpg
Sur cet original de Hans Steiner, 24 Heures nous avait  fourni les raisons du trucage:
Un détail de l'histoire, guère plus important que celui de la couleur de la cravatte de Pierre Yves Maillard...
N'empêche, Photoshop peut conduire à des dégâts irréversibles. Je pense à la dernière photographie de Jacques Chessex (également une couverture de L'Illustré) qui se voit affublé d'yeux marrons. Un accident qui constitue une insulte à ceux qui l'ont connu, à la limite de la fraude documentaire.
Si l'on trouve des aliments sans colorants et sans additifs, le magazine sans images modifiées (pub comprise) n'est pas pour demain. Pourtant l'image de la femme et certains problèmes de santé s'en porteraient mieux. Mais c'est une autre histoire!

01:50 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : guisan, l'illustré | |  Facebook |