06/08/2010

ça roule dans le Nord vaudois

Depuis le changement d'horaire du 13 juin, des rames modernisées circulent entre Yverdon et Fribourg-Romont. Les anciens NPZ ou Colibri ont été mises au goût du jour après démontage complet. Les nouvelles rames Domino climatisées sont bien plus accueillantes avec un espace intérieur clair et généreux. Disposant d'un accès facilité, elles offrent 24 places assises en 1ere classe et 196 en 2e ainsi que, le cas échéant, 100 places debout.

DSC_0005.jpg
Dès maintenant, quelques rames Domino circulent également entre Lausanne et Payerne; une nette amélioration de confort pour les usagers qui compensera largement l'augmentation des tarifs venant d'être annoncée.
Le prix de ces rames recyclées, réalisées pour l'essentiel aux ateliers d'Yverdon, est inférieur d'un tiers par rapport à l'acquisition de rames neuves.
056.JPG
Deux éléments flambant neufs à Yverdon le 19.9.2009
DSC_0018.jpg
Surpise au même endroit, peu avant le changement d'horaire, une rame RABe 523. Elles circulent maintenant entre Yverdon et Villeneuve ainsi qu'entre Villeneuve et Allaman (-Genève).
Enfin, il faudra patienter jusqu'à fin 2012 pour voir les RegioExpress (Dosto Stadler) sur l'arc lémanique entre Vevey et Genève (et 2016 pour atteindre Annemasse avec le CEVA).
Stadler_Dosto.jpg
Curieusement, dans la numérotation des CFF, cette  nouvelle série porte le chiffre 511 alors que des RABe 514 (produits chez Siemens) circulent déjà depuis cinq ans.
Ici à Glaris, le 11 décembre 2009.
gl_zh 012.JPG

27/04/2010

Le livre de l'année

Simple avis d'un blogueur parmi d'autres. Rien à voir avec la journée mondiale du livre (au cas où vous l'auriez manquée, c'était vendredi passé), ni même avec le plus beau des livres suisses primés. Néanmoins, cet ouvrage de référence mérite d'être mis en exergue. 

Il vient compléter les douze ouvrages parus précédemment. Fort de 420 pages et de près d'un millier de clichés en couleur, il documente ces chemins de fer que l'on croyait voués à la disparition et qui connaissent maintenant une fréquentation en hausse.

Un travail de longue haleine d'une demi-douzaine d'auteurs réunis autour de Jean-Louis Rochaix. Un fort beau volume, de surcroît imprimé en Suisse, ce qui devient rare!

Disponible dans toutes les bonnes librairies (qui elles aussi se font rares) ainsi qu'à la gare de Sante-Croix. Ou directement aux Editions La Raillière, 14 ch. Travers-Bancs, CH 1092 Belmont.

livre.jpg
TRAM9.jpgL'historique de toutes les compagnies est rappelé avec autant de documents d'époques, véritables collectors pour la postérité.
Affiches, titres de transport, anciennes vues...
Par exemple, la "carte de tram" de mon enfance pour emprunter le 19 qui me ramenait du collège de Prélaz. Ici sur une vue du Bureau vaudois d'adresses, marquant le début de l'aventure éditoriale de J-L. Rochaix!

24/03/2010

Méli-mélo

Alors que Solar impulse prenait son premier bain de soleil sur le tarmac de Payerne, la gare déserte offrait un spectacle fortuit et gratuit. Festival impromptu sans spectateur: huitante ans d'histoire ferroviaire en un coup d'oeil! Présence d'une Re 460 du BLS affichant sur ses flancs une publicité pour la Golden Pass Line; à l'arrière-plan, deux aïeules en attente appartenant à l'association Swisstrain ... Une Ae4/7 de 1931 équipée de l'instrumentation électronique qui lui permet de s'insérer dans le trafic actuel.

Et ce n'est pas tout! Une Re 486, "les alpinistes" s'était égarée dans la Broye. Quant à l'Ae 6/8 du BLS, construite en 1943, elle a encore fière allure.

Les deux machines modernes du BLS formaient un train de mesures destiné à mesure quoi? la machine de tête était équipée d'un stéthoscope pour ausculter la voie ou l'impact de celle-ci sur la machine. Allez savoir!

Pour compléter le tableau au mitan de la journée, la Re 6/6 armoriée "Meilen" représentative d'un des derniers fleurons de l'industrie ferrovaire suisse.

 

 

DSC_0008.jpg
DSC_0015.jpg
DSC_0011.jpg
DSC_0002.jpg
DSC_0007.jpg

 Payerne, 23 mars, 12 h 30

25/01/2010

Gigantisme et réalisme puissance N

modell_1619.jpg"En miniature, le traiN, ça s'écrit avec N", parole d'un amateur éclairé, Christophe. N désignant l'écartement (9mm) d'un petit train électrique lancé il y a une quarantaine d'années en vue de pouvoir facilement prendre place dans des appartements de plus en plus exigus. Les modèles sont à l'échelle 1/160ième.

Si un simple ovale tient sur un bout de table, les ferroviphiles ont rapidement compris que cet écartement permettait de créer des réseaux réalistes. Notre Christophe et quelques amis, familiers des visiteurs des expos ferroviaires, s'attaquent maintenant à certaines portions du Gothard. On peut suivre l'évolution de leur projet sur leur blog

Un cerf-volant tenu par un Preiser au 160e, ça tient sur un centimètre. Mais attendez la suite. Je ne voudrais pas décourager mes amis, ni les mettre au défi...

Mais ce détail figure sur un réseau de 750 mètres carrés ! Du jamais vu...

Le réseau reproduit fidèlement la gare de Stuttgart et de ses alentours.

Il est l'ouvre d'un seul homme. Wolfgang Frey, un ancien cheminot, y travaille sans relâche depuis plus de 30 ans. Tous les bâtiments sont "scratchbuilt".

Comme la ville se modifie rapidement, on se trouve en présence d'une oeuvre muséale. Malheureusement, le réseau situé sous une station de la S-Bahn n'est pas accessible au public pour des raisons de protection du feu. Vu sa taille, il est difficilement déménageable...

Alors, on se contentera de quelques vues (Franziska Kraufmann) tirées d'un quotidien local.

modell20_1629.jpg
modell55_1644.jpg
Le poste de commande est digne d'une grande gare...
modell21_1629.jpg
Une quarantaine de photos supplémentaires sur le site des Stuttgarter-Nachrichten.
Ce réseau a-t-il déjà été présenté de manière plus détaillée dans un autre média ?

13/12/2009

Le dernier train de nuit

Un train qui ne part plus, un mythe qui s'effrite. L'entrée en vigueur du nouvel horaire annuel a marqué l'arrêt définitif des trains de nuit reliant Genève et Zurich à la Ville éternelle. Descendants directs du légendaire Simplon-Orient-Express, ces trains nous menaient autrefois jusqu'à Naples, Brindisi, Bari, Lecce...

Peu de temps après le divorce des Cisalpino et  le retour des biens matrimoniaux dans les compagnies nationales respectives, le poids des chiffres a signé l'arrêt de mort des liaisons nocturnes. Décision peu écologique, irrespectueuse des utilisateurs et des nostalgiques. Une pétition pourra-t'elle réveiller notre ministre Leuenberger? Rien n'est plus sûr.

La madone des sleeping se retrouve sur la paille. La très audacieuse Lady Di Wynham, jetsetteuse avant l'heure et ruinée depuis belle lurette priée de trouver un nouveau job, c'est pire qu'un crime, c'est une erreur, vraiment !

gl_zh 009.JPG

 Mon égérie est issue du bestseller de Maurice Dekobra (1925), notamment porté à l'écran en 1955 avec la très belle Giselle Pascal, maîtresse de Gary Cooper, compagnon du prince Rainier de Monaco avant d'épouser Raymond Pellegrin.

Larguées sur un quai, les belles de jour devront se résigner à emprunter un pendolino moins fiable, moins discret et bien moins romantique.

gl_zh 023.JPG
Zurich, gare principale, 11 décembre 2009
photo mons_giselle_pascal_1_cm_027.jpg cinéma pour la belle Giselle