13/03/2008

Il ne faut pas se fâcher des faits

 

Un des bons mots de Benedikt Weibel. Mais les faits sont têtus...

Au fait, photo prise il y a 14 mois, au moment de son départ. Elle illustre la différence entre CFF cargo et BLS cargo qui ne jouent pas dans la même ligue.

La SA BLS cargo, qui n'est pas dans les chiffres rouges, s'occupe des marchandises par trains entiers. Elle coopère depuis 2001 avec la Deutsche Bahn. Celle-ci deviendrait un nouveau concurrent en cas de fusion. La privatisation réclamée par l'ASTAG est une autre fausse bonne idée. Fausse parce qu'elle n'intéresse pas les clients de CFF cargo, bonne parce que le transport par route sur decourtes distances est plus avantageux est plus rapide.

Comme Napoléon disait. "La politique des Etats est dans leur géographie". Qu'il eut fallu méditer avant.

Ceci dit, notre machine est en piteus état. 31 exemplaires d'Em3/3 sont encore en service, dont une à Estavayer pour les wagons de Migros (client principal de CFF cargo avec 400 wagons journaliers).

 

Em3/3

05/03/2008

Modélisme "low cost"

 

Comme j'écoute la RSR, je viens d'apprendre que l'ECAL va lancer une section design pour le grand luxe. Monsieur Keller a donc de bonnes raisons de voyager en première. J'ai donc jugé trop rapidement ses propos ce matin et dois faire mon mea culpa.

Bon, on revient toujours à ses débuts. Une vieille boîte Kibri, un camion Mercedes L4500 Roco, le tout achté dans une bourse pour un prix inférieur à un ticket de cinoche (de préférence au Zinéma de Lausanne) sur la table de cuisine. On bricole ayant tout loisir d'égarer ses pensées sur le prix du brent ou le cours du dollar.

Et ça prend la valeur d'une icône, au sens religieux: le modèle nous relie au réel.

Il faut commencer par le début. Le modélisme doit être abordable. Un truisme qui s'ouvre sur pusieurs pistes. Le modélisme sera bon marché ou ne sera pas. Ce n'est pas Malraux, ministre de la Culture, qui me contredira!

 

bricole

Nouveau Cisalpino

 

Prototype à Brigue, le 20.5.2006, lors des manifestations du centenaire de la ligne du Simplon.

Je la mets en ligne pour faire patienter Pierre Keller qui se plaignait ce matin au "Grand Huit" de l'état des voitures et de la qualité du service où les chariots de restauration passaient d'abord dans les secondes, ce qui fait qu'il n'y a plus rien dans les premières classes.

(La deuxième, c'est moins cher est souvent plus amusant.)

 

93_104

Préfabrication des aiguilles

 

...au centre technique d'Hägendorf et transportées sur des wagons euroswitch.

Un article de l'Eisenbahnamateur de mars 2008 revient sur cette activité.

(matériel Sersa photographié en gare d'Estavayer-le-Lac)

Pose d'aiguilles