24/07/2010

TOUR DE FRANCE

Les deux hommes forts, Contador et Schleck (Andy), ont atteint le sommet du Lautaret en tête et de concert. Toujours huit secondes d'écart au général entre le maillot jaune et le maillot blanc.

A l'occasion de cette étape mythique et jubilaire, une pensée pour le Suisse Kurt Gimmi qui franchit le col du Lautaret avec une confortable avance, il y a tout juste cinquante ans. A la clé, la victoire d'étape. Gimmi portait un maillot CARPANO. Hasard ou pas, cette marque d'apéritif m'est  sympathique depuis 1960 !

Dix ans plus tôt, le Tour arrivait à Lausanne. J'avais cinq ans et je me souviens de la longue attente à la place de la Riponne et à la place Pépinet devant de gros camions de la caravane publicitaire. Charles Trenet devait se produire pour Pernod et Tino Rossi pour Ricard, à moins que ce soit l'inverse. Trop petit, je n'avais pas non plus aperçu le vainqueur de l'étape sur la route de Genève, un gregario de Fausto Coppi.

Depuis, la publicité pour l'alcool a disparu des pelotons. Il n'y avait pas de TV et pas de directe. Le Tour échappait à des effets de mode parfois déplorables. Voyez, cette année, ces énergumènes montrant leur postérieur dénudé à la caméra. Laurent Fignon n'est pas le seul à être outré. J'employerai un terme encore plus cul crû.

On se souvient du suspens du Tour 1989 et des huit secondes qui manquèrent à Laurent Fignon pour remporter le général au terme du CLM de Paris.

Question d'un gamin à L. Fignon: c'est vous le monsieur qui avez perdu le Tour pour 8 secondes?

- Non,je suis le Monsieur qui a gagné deux Tours de France!

Laurent s'en est bien remis. on apprend plus de ses échecs... Et, si d'aventure (comme aurait dit Bertrand Duboux), si d'aventure, bien que cela soit probable, Andy Schleck ne rattrape pas Contador dans ce CLM fatidique, il serait bien avisé de (ré)écouter les commentaires de Laurent Fignon... L'expérience, le pessimisme de cironstance qui donne la gagne...

ça y est, Contador vient de s'élancer à Bordeaux après avoir fait trois fois le signe de croix. Grâce à cette (fichue!) oreillette, il sera renseigné sur la progression de son rival...

Autre conseil à Andy, plus facile à suivre. Lire le bouquin que je viens de terminer. JEANNIE par LONGO.

La quintuple championne du monde, quadruple médaillée olympique, 56 fois championne de France s'explique dans un livre étonnant. Etonnant de simplicité avec ces phrases courtes commençant par JE...  Pourtant, on est  très très loin du "m'as-tu vu?" etil n'y est que fort peu question de vélo. Que dire de plus? 

Un livre qui ne plaîra ni aux machos, ni aux féministes... ni sans doute aux cardinaux! ("Le CIO est au sport ce que le Vatican est au christianisme").

 Mais pour le grand nombre qui reste ouvert à la vie, ces lignes sont un régal quand il est question de force mentale et d'éthique. Simplement, une leçon de vie. Parce que le vélo, c'est d'abord ça et c'est pour ça qu'il est aimé.

*****

IMAGE2.JPG

 

*****

Voilà, le meilleur jeune du Tour, chouchou du public, qui a donné toute son envergure au Tour de France 2010 n'emporte pas le maillot jaune à 39'' de Contador en passe de remporter son 3e Tour.

Et Fabian Cancellara, grand vainqueur du CLM Bordeaux-Pauillac ! 

Il avait le bon moteur,le meilleur rouleur du monde, il va boire un bon coup et comme il vient de le déclarer en français "C'était un tour formidable pour la gens à la maison!"

Merci pour le spectacle et santé!

30/04/2010

Tour de Romandie

DSC_0014.jpg

 

 

Lorsque le Tour passe,

Fribourg est sur le pas -de-porte.

DSC_0016.jpg
DSC_0019.jpg
Les échappés, le peloton et un jeune porteur d'eau
DSC_0024.jpg
Conclusion, avec ou sans bicyclette (mais avec Albert Einstein):
La vie, c'est comme le vélo, il faut avancer pour rester en équilibre.
DSC_0013.jpg

11/07/2008

Romeo sur sa bécane

La belle étreinte de Samuel et de Magali au terme de l'étape menant de Saint-Malo à Nantes s'est jouée comme la version moderne de Romeo et Juliette. La rivalité entre Montaigu et Capulet sur ce Tour, c'est celle de Cofidis et d'AG2R: la belle Magali oeuvre comme attachée de presse dans l'équipe de son papa Vincent Lavenu, équipe délaissée par Samuel au profit de Cofidis. Le coeur a des raisons qui échappent à la logique sportive, quoique...

Cette image m'amène à une confession sur le défi de mes douze ans. En vacances chez ma grand-mère de le canton de Glaris, je décidai de rejoindre Lausanne en une étape. Pour éviter la montée vers le Chalet-à-Gobet, j'avais choisi de passer par le pied du Jura. Inspiré par les exploits de Louison Bobet sur Bordeaux-Paris, je devais couvrir les 280 kilomètres en moins de 13 heures. Je me souviens de mes doutes après une heure de route, d'avoir pu profiter de l'aspiration d'un vélomoteur vers Soleure et d'avoir contraint de poser le pied avant la légère montée entre Vaumarcus et Concise. C'est ici que je vidais mon dernier litre de Vivi-Cola. Ma consommation sur le trajet avait porté sur cinq de ses bouteilles à fermeture à baïonette. Un mot sur mon vélo à trois vitesses de la marque Rhona, acheté à l'Innovation pour la coquette somme à l'époque de 198 francs... A la tombée de la nuit, je touchais au but plutôt éreinté mais gonflé d'amour-propre.

Ce dernier exploit sportif remonte à ... 1957! Il me faut maintenant avouer ma motivation secrète. Elle porte le nom d'une jeune fille qui avait coiffé ma casquette de collégien lors du picoulet de la fête du Bois sur la Riponne (casquette achetée à la chapellerie Piotet et quel'on ne portait plus guère, hormis à cette occasion...). Mais voilà qu'un adulte avait deviné le mobile de ma course. Par fierté, l'amour-propre étant plus fort que l'amour, je fis demi-tour le lendemain matin. La motivation en moins, le retour se fit en deux jours. Et la dame de mes pensées ignore toujours le mobile et et l'existence même de ce déplacement gratuit!

P.S.: je n'ai jamais parlé à mon psy de cet acte manqué, sans doute lourd de conséquence.

Mon point d départ:

1357131[1].jpg

01:53 Publié dans cyclisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

09/07/2008

C'est beau, le vélo!

Belle victoire à Nantes de Samuel Dumoulin, le plus petit coureur du peloton, au terme d'une échappée de 200 kilomètres. Jusqu'ici le Savoyard avait surtout connu des déboires au Tour de France; en 2004, il avait été écarté du Tour après avoir percuté un chien vagabond. Et une belle image, loin des bises protocolaires, lorsque sa fiancée Magali Lavenu a surgi. Leur étreinte a transformé cette victoire en un (long)instant de tendresse et de passion. C'est beau l'amour! Le mariage est pour octobre.

Quant à son compagnon d'échappée, Romain Feillu, il endosse (pour un jour) le maillot jaune et le maillot blanc du meilleur jeune. Suite à un pari un peu fou avec le maire de sa commune, il recevra un terrain constructible en face de la maison de ses parents!

(image AFP) 

newsmlmmd_54f7148168463c2f30c44c7c63e30444_2a10b.jpg

01:07 Publié dans cyclisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

06/03/2008

Ceci n'est pas une tomate

 

Ceci n'est pas une oeuvre de René Margritte. Nom d'une pipe!

Un O.V.N.I? Objet vraiment notoirement insipide. Le surréalisme alimentaire, c'est nul et sans aucune saveur.

J'engage tout mes nombr-eux lecteurs de ce blog (engagés comme le cinéma du même nom) à boycotter ce fruit non mùr, et même pas capable de pourrir, lors des prochaines Semaines du goût.

Unbon jus de tomate? Hors de question. Hors sol.

Ceci n'est pas un produit,ceci est un symbole, voire la mesure-étalon (d'une démocratie témoin comme ne le dirait certainemet plus André Siegfried). Selon un usage terminologique récent, le 28,57% de nos ministres sont "hors sol". C'est le cas du ministre de la Défense et du Sport, M. Samuel Schmid (100% hors sol).

tomato

10:50 Publié dans cyclisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |