20/12/2007

Apaisement

Bis repetita:

"La seule chose que l'on réussit, ce sont ses rêves.

Ne passez pas à côté de vous."       (M.B)

Se cramponner. Ultime hommage, à Lausanne, à celui qui a été capable de faire Le tour du monde en 80 minutes.

A Corcelles, ce soir, les enfants chanteront à l'église. Dernier jour de l'année scolaire: une classe aura fait le tour de ces fenêtres de l'Avent. Avenir, Avent, Aventure.

Se laisser porter sans interrogation simplement avec la confiance enfantine, ainsi qe je le fis en apportant ma boîte de cigarettes à l'enfant divin(!).

Tous les Noëls ne sont pas beaux? Je suis rassénéré ce matin. A. accueillera ses petits-enfants adorés la Veille de Noël.

Tout est bien. Sur mon calendrier de l'Avent, il y a ce jour si lumineux qu'il m'obligea à faire silence. Quelques jours auparavant, au même endroit, j'avais rêvé son nom. Je l'ai écrit pour la première fois sur le givre matinal. Le soleil l'emportera.

J'écris ton nom...

Et par le pouvoir d'un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

Liberté !

Paul Eluard (1942). Qu'un camarade récita dans une cathédrale pleine. Curieuse magie des lieux: je le retrouvai ici lors d'un soir embrasé. Bien avant, en pantalon golfe comme Tintin, j'assistai à une course de côte. A mes côtés sans doute, François Nourissier et quelques jeunes filles de pensionnat, celles qui pensent"que les voitures rouges vont plus vite que les vertes" comme il le relate dans Un petit Bourgeois.

 

montheron5déc.

13:13 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

19/12/2007

Entrain

Qui se ressemble, s'assemble. Léger bémol quand les discussions prennent le dessus au détriment du convivial, lorsque l'accueil de L'Avent prend l'allure de coquetèle entre gens du même bord.

Observation  hypothèse :l'originalité (artistique) de la fenêtre est proportionnelle à la qualité de l'accueil?

Retrouver la naïveté et la curiosité de l'enfance...

http://advent.magicticket.ch/f/advent.php

23:38 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Interlude

Mon anthropologue de fille m'envoie cette (belle) image qu'elle a prise à Trinidad, Cuba cet été. Avec une question, ces femmes qui se suivent se ressemblent-elles? A méditer.

Vu d'ici, ces poupées barbies se ressemblent évidemment. Et chacune est différente.

Je me demande à quoi rêvent les fillettes jouant aux barbies. De quoi sont-elles investies? Même question, du point masculin, pour les poupées en chair et en os.

La méditation sera  plutôt d'ordre spirituel. Tous semblables et tous différents. Mon Dieu donne moi la Sagesse d'en connaître la différence. Non pas la critique et le ressentiment.

Je trouve triste ces portes qui se ferment à jamais. Ces parents qui ne voyent plus leur(s) enfant(s), ...toutes les divisions bâties en forteresse.

Tous les Noëls ne peuvent être beaux. Ne pas trop se voiler la face quand même.

Mon Dieu, donne-moi la Sérénité d'accepter les choses que je ne peux changer, le Courage de changer les choses que je peux et la Sagesse d'en connaître la différence.

 

Joyeuses Fêtes!

 

Cuba by Raphi

22:57 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Ces fenêtres qui s'ouvrent à nous

Chaque soir, une nouvelle. Avec un succès qui va en s'amplifiant. Une trentaine de personnes réunies autour d'un vin chaud et d'autres gâteries. Des enfants qui jouent. Je fais un rapide calcul. En soustrayant les fidéles aux postes, j'estime que cette animation aura touché la moitié de la population. Sinon plus. Corcelles compte 1864 habitants. Du coup, je ne peux manquer de m'interroger sur ceux que je connais et que je ne rencontre pas.

Corcelles abrite des Suisses et des étrangers (au nombre de 256, soit 14%). Une différence statistique peu éclairante. Mieux vaut être de Corcelles en y étant si possible né.

Je remarque l'importance de la tradition orale dans le village. Me posant des questions, je reçois des réponses le lendemain et ainsi de suite. On blague donc.

Hier soir, aux Péralles, je m'entretiens avec deux charmantes soeurs, mes voisines toutes deux mariées à des agriculteurs. J'aborde le thème de cette participation:

- Ah! c'est sûr, nous on vient pas d'ici!

- Sans indiscrétion, Mesdames, d'où venez-vous?

- de Payerne!

Comme quoi, il y a du vrai! On reconnait une vraie Corçalline à la manière dont elle fait ses fines salées (sucrées), c'est ce que j'ai entendu une fois. ça ira mieux l'année prochaîne. En attendant, ces rencontres donnent lieu à de belles complicités.

 

au pont

05:15 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

18/12/2007

Besoin de lumière

Post tenebras lux. Dieu créa la lumière le premier Jour, bien avant le soleil et la lune.

Cela intrigue, pas seulement Maurice Béjart. Je lis mon horoscope: "Mars vous dope et fait monter votre taux d'adrénaline...". De l'astrologie à l'astronomie, je lisais hier que Mars n'avait jamais été aussi proche de la terre, 88 millions de kilomètres au lieu de 400 millions; ça bouge pas mal là-haut.

Occasion unique de distinguer la planète ce soir. Hélas le ciel est bouché. Dommage pour les curieux.

Et puis, difficile dans cette lumière trop pâle de devenir

L'ombre de ton ombre,

L'ombre de ta main,

L'ombre de ton chien  

Consolation le film magnifique B comme Béjart de Marcel Schüpbach (2001).

22:34 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |