05/12/2007

"N'écris pas..."

Les jours se suivent ne se se ressemblent pas. Il suffit d'ouvrir l'oeil ce mercredi 5 décembre. Au lever, sur mon calendrier de l'Avent, un jour si lumineux qu'il échappe à l'ordinaire. Quand le ciel touche la terre on ne peut que faire silence., "N'écris pas...

...au fond de ton silence

écouter que tu m'aimes

c'est entendre le ciel

sans y monter jamais."

20:27 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

03/12/2007

L'Avent à 50%

Malgré l'arc-en ciel entrevu sur le lac de Neuchâtel, en panne d'inspiration. Ou est-ce la musique de Noël  diffusée dans la rue commerçante de ma bourgade qui me met mal à l'aise? Cette musak déplacée n'invite ni à faire des achats, ni a s'attarder. C'est déjà les soldes (sale pour parler moderne).

Donc l'Avent "deux pour un" sont au goût du jour. Comme on en a jamais assez, autant copier l'encre bleue du blog de Julie:

"

  Noël, ses calendriers de l’Avent. Ah! Ouvrir chaque jour une fenêtre sur un joujou, une maison en pain d’épice, un saint Nicolas… Le goût sucré de l’enfance!

  Le calendrier de l’Avent que Tantine Migros distribue à ses clients est, lui, d’un romantisme absolu! Derrière chaque volet, on tombe sur l’offre du jour à 50% que la «M» nous propose du 1er au 24 décembre! Ainsi, la lucarne de samedi nous a catapultés dans le rêve avec la photo… d’un filet de porc en croûte surgelé!
Le 8 décembre a aussi enchanté mon âme avec la vision lyrique d’un paquet de 450 gr de fondue chinoise!

  Et l’émerveillement quand j’ai entrebâillé la porte du 22 décembre: un gros salami Rapelli! Bien plus poétique qu’un couple de mésanges se bécotant sur une branche de sapin enneigé, non?

 Mais ce détournement du calendrier de l’Avent, c’est plutôt marrant. D’ailleurs, je vais en bricoler un moi aussi. Chaque fenêtre débouchera sur le CCP de Jules. Le 17-59779-1. Merci! "

Quand je disai qu'il y a des calendriers que l'on conserve d'année en année...

Merci à la Tribune de Genève qui nous donne encore des nouvelles de Georges Haldas "terreur des libraires". Il est vrai que dans ma librairie de Neuchâtel, il faut s'agenouiller pour accéder à ses bouquins, une jolie manière de relier l'espace-temps à ce qui ne l'est pas!

18:21 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

02/12/2007

Rituels intergénérationnels

Apprendre la patience, mettre en confiance...Le plus difficile, lorsque nous étions enfants, était de ne pas ouvrir les fenêtres du calendrier à l'avance. Cela pouvait marcher deux ou trois fois, puis la curiosité prenait le dessus.

Transgression quasi instinctive. Le fait que l'avent figure dans le dictionnaire entre avenir et aventure laisse déjà entrevoir le programme.

L'aventure continue lorsqu'une nouvelle génération paraît avec les petits-enfants. La petite fille grandit et regarde en avant.

Il est temps de s'initier à l'art d'être grand-père et à la musique des anges. Cela prend du temps et ne s'improvise pas. C'est aussi prendre conscience que le temps nous est désormais compté. Et, enfin, que nous comptons davantage que ce que nous croyons être. "Ce que nous jouons, c'est la vie" disait Louis Armstrong. "L'ère des destinées singulières est révolue,(...), car nul ne peut plus vivre de la seule préservation de soi", précision de la sagesse africaine.

17:23 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Calendrier de l'Avent

Une bergeronnette des ruisseaux se tient derrière la fenêtre du jour du calendrier de la Station ornithologique de Sempach. A l'origine, les calendriers de l'Avent étaient destinés à faire patienter (et éduquer) les enfants...

Quand j'étais enfant, il y avait un seul calendrier que l'on ressortait d'année en année. Je n'aimais pas trop ces images naïves, enfantines. Impression sans doute due au fait même de revoir ces images avant chaque Noël. Grandir, l'horizons'élargit, le jugement se fait... Tout compte fait, nous avons besoin de rituels.

14:50 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |