10/12/2008

Le calendrier de l'Avent (11)

Mon butineur, puisque c'est ainsi que l'on doit nommer le browser en français m'a emmené à Gonesse en région parisienne. On vient d'y inaugurer devant le cinéma Jacques Prévert, une place Aimé Césaire "cofondateur de la négritude*. Figurez-vous qu'on y trouve aussi un collège Robert Doisneau, à la rue Jean Renoir!

Les élèves du collège se sont initiés à l'art de ce grand maître disparu en 1994. Voici Les lectrices instantané d'un joli moment.

 

gonesse.jpg
Le bruit  infernal des avions décollant de Roissy, n'empêche pas un club des poètes de se réunir  en Val d'Oise. Voici d'Annick Simplement moi

Mon cœur bat à cent mille à l'heure,
quelque part
je cherche le bonheur,
le début d'un nouveau départ,
d'une autre chance de respirer l'air pur,
ce serait comme une cure
enlevant l'enflure
et cette cicatrice causée par brûlure,
même si mûre
d'aujourd'hui, je dis oui à la vie,
à accomplir même si j'ai rien saisi,
c'est pas garanti,
mais c'est mieux que d'être ralenti
par ce cri
en dedans qui me dit :
t'as rien à faire ici.

 

Grand corps malade fait des émules...

23:40 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gonesse, doisneau | |  Facebook |

Anniversaire de la DUDH(10.12.1948)

La Déclaration universelle des droits de l'homme a été adoptée le 10 décembre 1948 à Paris. Soixante ans, ça se fête!

Journée internationale en faveur des Droits de l'homme. Il y a de quoi allumer la "Bougie de la Liberté". Amnesty rappelle à juste titre l'importance capitale de ce texte, ainsi que des progrès réalisés, en organisant de nombreux événements dans notre pays.

Amnesty 024.jpg
Les dictatures sont moins nombreuses qu'en 1948. La liberté de presse est globalement mieux admise, sinon respectée. C'est l'une des libertés fondamentales. Reporters sans frontières  qui accomplit une mission essentielle pour le respect des droits humains s'associe à l'événement en publiant 100 portraits de stars pour la liberté de presse. La haute couture de la photographie glamour se trouve dans tous les kiosques! Un beau cadeau d'anniversaire à s'offrir.
1D.JPG

 

00:39 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amnesty international | |  Facebook |

09/12/2008

Calendrier de l'Avent (9)

bombay.jpgUne image  d'ailleurs empruntée au calendrier de l'Avent du journal La Croix

(photo Quadri/AP)

Une jeune Indienne court après des pigeons le premier décembre à Bombay, tandis que le calme est revenu dans la capitale économique du pays après les attentats.

13:07 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

08/12/2008

Mon calendrier de l'Avent (8)

 

Avant on possédait des châteaux en Espagne. Maintenant, ils sont virtuels quand on les photographie chez un voisin et  qu'on les met sur Internet.
Comme ici dans mon second calendrier de l'Avent. Le second et pas le deuxième, parce qu'îl n'y en aura pas de troisième. Le premier,
 prétexte et origine de ce blogue, se voulait être témoin des fenêtres de l'Avent de mon village au jour le jour. Mais on ne s'improvise pas anthropologue la caméra au point sans y perdre un peu de son âme.
L'expérience des créateurs de fenêtres de l'Avent a été reconduite cette année. Avec moins d'enthousiasme, ce qui fait qu'il y a des trous dans le calendrier. Il y a ceux qui ont déjà donné, ceux qui ont été comblés par les festivités du bicentenaire de la séparation de Corcelles d'avec Payerne. Surtout, il y a ceux qui concentrent  déjà leurs efforts sur l'organisation du Giron de la Broye 09, un gros truc pour un modeste village de la banlieue payernoise avec un budget de 450 000 francs. Sans compter de tout ceux qui n'ont cure de tout ça... 
Amnesty 016_edited.jpg

20:00 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : broye | |  Facebook |

07/12/2008

Le calendrier Entre les Murs

Leçon de géographie dans un collège. L'enseignant demande à ses élèves de faire une liste des sept Merveilles du Monde. Chaque élève est prié d'établir sa propre liste. Comme on peut s'en douter, une discussion animée s'installa dans la classe. Beaucoup de questions et de propositions avant que le premier élève rende sa liste.

Les favoris furent toutefois vite repérés: les grandes pyramides d'Egypte, Le Taj-Mahal aux Indes, le Grand Canyon, le canal de Panama, la grande bibliothèque de Rumine d'Alexandrie, les grandes murailles de Chine, le Musée intercantonal des beaux arts pas trop au bord du lac .

Alors que les "apprenants" continuaient à faire leurs propositions, le maître remarqua qu'une élève, particulièrement silencieuse et qui ne se faisait jamais remarquer, n'avait pas encore rendu sa copie. Elle se balançait sur sa feuille et semblait perdue dans ses pensées.

Le prof se pencha sur elle. "As-tu des problèmes avec tes propositions?" La fille répondit: "Un peu, je n'arrive pas à me décider. Il y a tellement de possibilités." . "C'est vrai, alors dis-moi ce que tu as noté. Ensuite, je vais essayer de t'aider", proposa le maître.

La fille hésita un peu, prit sa feuille et commença à lire:"mes sept merveilles du monde, ce sont le toucher, l'odorat, la vue et l'ouïe". Elle hésita encore avant de poursuivre: "ensuite, je mettrais des verbes: sourire, chanter et aimer."

Si vous avez vu Entre les murs, vous vous souvenez certainement de la dernière réplique. A la fin de l'année scolaire, une éléve vient voir le professeur pour lui avouer qu'elle n'a rien appris. Et elle ajoute:"Je ne comprends pas ce qu'on fait". Terrible aveu, authentique dans un film qui n'est pas un documentaire mais une fiction qui agit comme un révélateur.

Rien n'empêche d'imaginer cette autre fin... Palme d'or à Cannes et palme du marasme chez les enseignants. Jes les ai observés contris et perplexes à l'entracte, léchant leur glace. L'interrogation de cette adolescente concerne les élèves, bons ou mauvais, les enseignants et la société toute entière au-delà du système franco-français. Oeuvre révélatrice des tensions qui traversent la société, le film a été vendu dans 50 pays.

Détail cocasse, c'était un film "dès 7 ans" alors que sa profondeur surpasse l'âge bête! Si vous avez manqué le film, vous pouvez vous rabattre sur le roman éponyme de François Bégaudeau (maintenant édité en Folio).

F. Bégaudeau,  ancien enseignant, auteur et acteur de ce film

bégau.jpg

00:43 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |