30/08/2015

Un grand artisan des sports mécaniques

Guy Ligier

1930 - 2015

R.I.P.

Un garçon boucher de l'Allier, corps et âme voué à la vitesse, qui portera très haut les couleurs du sport automobile français. Champion de France en moto 500cc en 1959, il marquera toutes les disciplines du sport automobile: rallye, endurance... Formule 1. Son engagement a donné lieu à l'éclosion de nombreux professionnels au palmarès faisant date.

63_Tour_de_Corse_Guy_Ligier_Ren_Richard_Po.jpg

On le voit ici au départ du Tour de Corse 1963 sur sa 356 Carrera 2 avel laquelle il remportera les Coupes de Montlhéry.

 Son ami Jo Schlesser finit deuxième de l'épreuve corse sur une AC-Cobra ... derrière René Trautmann sur ... DS 19 !

Guy Ligier participe aux 24 Heures du Mans, d'abord sur 904 GTS puis sur des Ford GT 40. Au terme de sa carrière de coureur, il marque un point en F1 sur le circuit du Nürbügring avec une auto privée...

L'accident de Jo Schlesser au GP de France 1968, à Rouen-les-Essarts peu après le départ met un terme à la carrière de Guy. La nouvelle Honda avec son chassis en magnésium (que Surtees refusa de piloter!) était une véritable bombe incendiaire ambulante!

Guy Ligier, celui "qui passait souvent devant les écoles, sans s'y arrêter" s'était lancé dans une carrière improvisée de constructeur automobile qui s'avèrera très fructueuse. Son ami François Mitterrand, une fois élu en 1981, lui prêtera main forte en demanda à la SEITA (Gitanes) de sponsoriser l'écurie.

En hommage à son camarade de course Jo, toutes les voitures de compétition Ligier porteront le préfixe JS !

Fort de son expérience en BTP et de ses appuis politiques, Guy Ligier devient la cheville ouvrière du circuit de Magny-Court.

Viendra le temps où les Ligier s'effaceront des pole positions. L'écurie sera rachetée par Briatore, puis par Alain Prost. LIGIER se reconvertit dans la construction de micro-voitures sans permis. L'entreprise est actuellement dirigée par le petit-fils de Guy.

 

guy ligier,ligier,schlesser

image AFP, Vichy, vendredi 28 août 2015

 

27/08/2015

Les coccinelles sont de retour

 

Comme tous les deux ans, les impérissables voitures refroidies par air, venues parfois de fort loin, sont de retour à Château-d'Oex par plusieurs centaines ce weekend. La rencontre biennale a été placé sous le signe des 60 ans de la Kahrmann-Ghia.

Une voiture qui a fait fureur aux USA dès son lancement. De passage à Miami, le pilote espagnol "Fon" de Portago a eu l'occasion de tester un des premiers modèles.

56AA_5.jpg

Le ferrariste apprécia la ligne et la suspension de l'auto, quand même assez poussive pour le Marquis. Evidemment quand on a les moyens de se payer une formule 1 et de la démolir sitôt après...

Il trouvait aussi que les pédales étaient trop rapprochées, ce que je confirme.

 

 

Ayant évoqué la fin tragique de ce pilote et d'Ed Nelson, suite à l'éclatement du pneu avant gauche de la Ferrari lors des Milles Mille 1957, voici une rare photo de la 351 prise par Yves Debraine.

de-portago-mille-1957.jpg

 

Autre photo mythique, celle du "baiser de la mort" donné par Linda Christian lors du contrôle de passage à Rome. L'actrice, première James Bond girl de l'histoire, venait de divorcer de Tyrone Power.

23_kiss-me_672-458_resize.jpg

tumblr_mjv89zlNcF1s39ifko1_1280.jpg

La légende affirme qu'Enzo Ferrari aurait forcé le Marquis à prendre part à cette épreuve. De fait de Portago aurait préféré y prendre part en GT car il savait  qu'il aurait à se mesurer à Piero Taruffi, futur vainqueur de ces Mille Milles.

Face à l'ingegniere au volant d'un modèle légèrement plus puissant, ses chances de vaincre étaient trop maigres...

Quelques années plus tard, alors que mon amie guidait sa Kahrmann noire avec ses genoux, je me suis familiarisé avec une conduite quelque peu plus efficace grâce à l'excellent manuel de l'ingénieur Taruffi, Technica et pratica della condotta sportiva.

Toujours actuel, notamment pour la conduite sur neige et glace et pour le dérapage-freinage du grand Fangio!

 

 

24/08/2015

Catastrophe du Mans : c.q.f.d.

Concernant mon précédent post, il convient de préciser une de mes sources concernant la plus grande catastrophe du sport automobile, survenue au Mans en 1955. Dans un plaidoyer remarquablement étayé, René Fievet réhabilite le pilote Pierre Levegh et le rôle secondaire des Mercedes dans l'accident.

 

En voici le lien :  http://classiccourses.hautetfort.com/archive/2013/06/19/l...

Le document reprend le film amateur diffusé par la BBC en 2010, précieuse pièce à conviction tenue à l'écart des médias pendant près de 50 ans (il est dit que Jaguar aurait racheté ce film au spectateur accidenté).

Voici donc le reportage de BBC four:


Comme on le sait, l'épreuve des 24 Heures du Mans se déroule sur un circuit non permanent. Mais l'emplacement des stands en 1955 était vraiment inadéquat.

Post-scriptum: (pro domo) Gamin, j'avais décidé de faire un journal consacré entièrement aux 24 H du Mans.

Peu d'exemplaires, carbone et papier pelure d'oignon, coloriage des  divers drapeaux des commissaires de course...

Publication  certainement antérieure à 1955. Vraisemblablement 1954, car ma première visite au Salon de l'Auto, cadeau de mes neuf ans, m'aura définitivement marqué (et estampillé rotomaniaque) !

Arte-TV a également réalisé un film de 52 min sur la catastrophe impressionnant par la qualité des images, du beau monde de Ferdinand Porsche à Alfred Neubauer... Curieusement, il est fait état que le film amateur a disparu(!) et les commentaires ampoulés sur fond de  Seconde guerre mondiale (10 ans après) sont quelquefois hors sujet. Heureusement les témoignages de Stirling Moss et de John Fitch, très lucides en dépit du grand âge, nous ramènent au cœur du sujet. Courir fait partie du cœur de métier, curriculum qui, comme les causes de l'accident, n'a rien de politique... 

Film ARTE:

enfin:

- Pierre Levegh était un pilote chevronné, il en était à sa 8e participation au Mans. En levant le bras juste avant l'impact, il permettra ä Fangio de passer entre les impacts de deux voitures accidentées.

-Les Mercedes n'avaient pas de freins à disque (brevet britannique de Girling Dunlop) contrairement aux Jaguar depuis leur victoire au Mans 1953.

-Les immenses freins aérodynamiques des MB n'ont pas joué de rôle dans la catastrophe. Stirling Moss était parfaitement à l'aise avec ce système (pas d'échauffement et de fading) tout comme avec la Jag qu'il pilotait en 1953.

-Il n'a jamais pu être prouvé que les MB disposaient de réservoirs secrets. En revanche, lorsque les pompiers ont arrosé les parties en magnésium de l'auto avec de l'eau, ils ont provoqué des explosions.

- "the show must go on". Cette triste page de l'histoire a eu des conséquences considérables sur la sécurité des spectateurs et, en général, sur la sécurité de tous les usagers de la route. Un hommage particulier doit être rendu au pilote américain John Fitch (fin psychologue aussi lorsqu'il évoque la fin de Mike Hawthorne ou le retour du kahrma). 

 

-

22/08/2015

Mille miglia 1955, LA course du siècle

stirling moss,jenkinson,300slr,mille migliaLorsque un événement est unique, cela devient forcément un mythe. La chevauchée de Stirling Moss et de Dennis Jenkinson sur la 300 SLR est le point d'orgue de toute l'histoire de la compétition automobile.

Il faut dire que Mercedes avait mis le paquet. Fangio finira deuxième. En revanche, ainsi que le montrent les Actualités françaises de l'époque, les voitures de Kling et de Hermann finirent dans les décors.

Alfred Neubaur avait exigé de ses pilotes qu'ils reconnaissent au minimum cinq fois le parcours (5000 km). Fangio le fera dans une Fiat 1100 de location; la méticulosité de Moss est attestée dans les écrits de Jenkinson, un classique de la conduite automobile...

Pour la petite histoire, Jenks perdit ses lunettes dans l'aventure (il avait une paire de rechange). Son rôle se limitait à actionner les appels de phares lorsqu'ils rattrapaient les véhicules plus lents (le premier à prendre le départ fut une BMW Isetta! Sur les quelque 500 concurrents, seulement 287 terminèrent la boucle.)

Cerise sur le gâteau, la voiture de Moss remporta même l'indice de performance!

 

stirling moss,jenkinson,300slr,mille miglia

La vidéo suivante revient sur cette victoire exceptionnelle d'un pilote de juste 25 ans. C'était il y a 60 ans!

L'étoile Mercedes pâlira quelques semaines plus tard lors de la catastrophe du Mans, faisant plus de 80 victimes lorsque la voiture de Pierre Levegh se désintégra dans les tribunes. La course continua, Moss-Fangio toujours aussi rapides jusqu'au retrait de l'équipe Mercedes ( Pour ce faire, il fallait l'accord de tous les membres du consistoire à Stuttgart). Mercedes sera absent de la compétition pendant trente ans...

Victoire de la Jaguar de Mike Hawthorn... Il faudra attendre 55 ans pour qu'un film amateur démontre les causes de l'accident. Mike lancé à fond se rabat sur la droite et freine pour s'arrêter au stands. Surpris par la manœuvre, l'Healey de Macklin (qui n'a pas de freins à disque) fait un écart de trajectoire quand la voiture de Levegh arrive à 240 km/h. L'Healey fera office de tremplin pour la Mercedes.

Si ces faits resteront longtemps méconnus et le pilote français chargé à tort, on relèvera que Mike Hawthorn sera interdit de course en Allemagne pour l'année 1956. Ironie de l'histoire: le pilote se tuera sur route en faisant la course avec sa Mk II contre une 300 SL... 

Notons encore que le circuit du Mans n'était plus à la hauteur de la vitesse atteinte par les bolides. Un avis partagé par tous les pilotes. Quant au coéquipier de Levegh, Fitch il s'engagera pour améliorer la sécurité des circuits.

Quant aux Mille Milles, il prendront brutalement fin le 17 mai 1957 après la crevaison d'un pneu de la Ferrari d'Alfonso de Portago. Hormis les deux passagers, l'accident fera neuf victimes dont cinq enfants.

 

stirling moss,jenkinson,300slr,mille miglia

Souvenir d'enfant: je me souviens avoir acheté ce numéro de la Domenica del Corriere, journal au grand format. C'était au kiosque des Mousquines (le Marquis de Portago avait un pied-à-terre lausannois à quelques pas; c'était également un fan de bobsleigh).

 

 

19/08/2015

Le folklore ouvre les coeurs

A Fribourg, les 41e Rencontres folkloriques internationales mettent toute la ville en liesse de mardi à dimanche. L'occasion de découvrir des groupes du Tibet, du Botswana, du Panama et plusieurs groupes européens. Groupes qui sont accueillis par la population et qui se produisent aussi de manière décentralisées, notamment les Bretons et les Turques à Moudon vendredi à 18 heures.

RFI, Fribourg, folklore,panama

On commente le programme

RFI, Fribourg, folklore,panama

On s'extasie devant les costumes hauts en couleurs

RFI, Fribourg, folklore,panama

RFI, Fribourg, folklore,panama

Panama fait rêver

RFI, Fribourg, folklore,panama

Ils ont des chapeaux ronds, les Bretons

RFI, Fribourg, folklore,panama

Et les descendantes de Bécassine, de belles broderies

RFI, Fribourg, folklore,panama

Le costume fribourgeois n'est pas en reste...

 

rfi,fribourg,folklore,panama

Douceur irlandaise

rfi,fribourg,folklore,panama

Botswana oh lala!

 

rfi,fribourg,folklore,panama

Tableau de la Renaissance ?

 

 

 

rfi,fribourg,folklore,panama

Le classique macédonien leur va si bien

rfi,fribourg,folklore,panama

L'émotion est contagieuse (je connais le chien sur le vélo, c'est un habitué des RFI)

Une multiculturalité laissant          

des traces

dans les esprits et les cœurs.

Bravo ! Et longue vie à cette belle fête et tradition d'hospitalité...

 

rfi,fribourg,folklore,panama

18 août 2015