10/02/2014

Ralentissez !

C'était mieux avant. Et pour vous, c'est comment? Le sentiment de nostalgie et de la conscience du temps qui s'écoule est moins lié à l'âge et à l'expérience qu'à la prétendue disparition de certaines valeurs. Les valeurs mutent et ne disparaissent pas.

Accélération de l'histoire, déréalisation du monde, mondialisation économique (time is money) s'accordent à une plus grande responsabilisation individuelle. Individu pourtant démuni!

Vaste problème par les temps qui courent ! Mais, "Il y a plus à faire de la vie que d'augmenter constamment sa vitesse." (Gandhi). Quant'au sentiment nostalgique, loin "du bon vieux temps", il ne s'exprime jamais mieux que face à une autorité, une opposition à un ordre établi. Voyez les romantiques, voyez Mai 68...

Pas de liberté sans contraintes ? .  nov13 011.jpg

Foin de toute théorie, voici la meilleure lecture que l'on puisse trouver dans un kiosque de gare.

Un petit livre, tout de même près de 300 pages, fort précieux. Carl Honoré, un journaliste canadien ayant étudié l'histoire et l'italien à Edimbourg, l'a écrit voici une dizaine d'années. Nous prenons ainsi de la distance par rapport aux discours actuels sournoisement dominants d'une écologie mercantile. Les chapitres, du slow food au slow sex en passant par la mobilité, l'urbanisme, ... ,l'éducation et le monde du travail sont "evidence based" ce qui n'exclut pas l'humour.

La traduction de Sophie Artaud est remarquable. Fait rare pour un poche, l'éditeur ( poche-marabout. fr) a assorti l'ouvrage de sa bibliographie et d'un index.

On y apprend notamment que Bridget Driscoll fut le premier piéton a être tué par une automobile. Elle roulait à 7 km/h. C'était à Londres en 1896. Huit ans plus tard, le Parlement britannique initia la guerre contre la vitesse.

 

naomi 018.jpg

Hormis l'intérêt personnel que l'on y peut trouver , ce livre est une contribution intéressante à l'histoire économique contemporaine.

Deux citations à l'appui de sa lecture:

Il y a plus à faire de la vie que d'augmenter constament sa vitesse.

A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on oublie l'urgence de l'essentiel.

                                                               Gandhi et Edgar Morin

Les commentaires sont fermés.