26/02/2013

Rémunération abusive

 L'initiative Minder est en passe d'être acceptée par le peuple, grâce à l'aide involontaire de monsieur Daniel Vasella et en dépit de son renoncement tardif à ses 72 patates. A titre de compensation et de reconnaissance, le plus riche habitant de la commune zougoise de Risch devrait recevoir son lot de pâte dentifrice.

Rien n'est moins sûr. N'empêche que la clause de non-concurrence, inscrite à l'article 340 du CO et prévue depuis 2007 dans le cadre de Novartis avait sa raison d'être dans une perspective de durabilité et de protection de l'actionnariat, soit de la substance de l'entreprise.

Plus de pouvoir de contrôle aux actionnaires, je veux bien. Mais en tant que simple citoyen, je m'interroge. Je m'interroge d'autant plus que tous les partis semblent céder à la syrène Minder dans un souci électoral et démagogique.On imagine bien que les multimillionnaires ne remplissent pas le poids des voix, de tous partis confondus ( Christian Levrat vient d'annoncer que 80% de ses troupes soutiennent l'initiative, reste une minorité, abstentionniste?). 

Dans ce scrutin, le taux de participation demeure la principale inconnue. Devant la logorhée des médias et des politiques, je renonce à apporter mon grain de sel. Mon vote ne pèse guère face aux 2,76 milliards d'actions Novartis (la plus grande part des actions étant au demeurant détenue par une banque américaine!). Inutile de rappeler que l'essentiel du bénéfice se réalise à l'étranger.

Une certaine retenue serait de rigueur. On ne refait pas l'histoire et je n'ai pas souvenir que Thomas se soit plaint alors que Marcel (Ospel) annonçait des taux de croissance à deux chiffres... 

J'ai juste le sentiment que nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis. Depuis des décennies, à force d'eurocompatibilité et de globalisation. Juste un sentiment...

Le talent de Roger Federer ne suffira pas à nourrir notre bonne conscience et notre économie. Un nouveau discours serait bienvenu.

(ainsi ce vote n'est que l'arbre qui cache la forêt. L'éducation civique étant le parent pauvre, pouvant s'expliquer par excès de démocratie, il conviendrait d'un petit effort d'ouverture sur le monde et sur le mode de vie des concitoyens helvêtes... En somme revenir aux fondamentaux.) 

2011 11 05_0118.jpg

En guise de conclusion, le mot de la fin (entendu sur la RTS):

"On est tellement obnubilé par les budgets que l'on oublie l'essentiel."

                                                Anne Cuneo

02:23 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : novartis, minder. ubs | |  Facebook |

Commentaires

très rares sont ceux a avoir voté oui!

Écrit par : lovsmeralda | 26/02/2013

Les commentaires sont fermés.