26/04/2011

Paris-Kaboul #7

Le voyage continue (malheureusement en sens contraire pour le lecteur d'un blog qui s'éloigne du début du récit à chaque fois que l'on rajoute une couche, inutile de renverser l'écran pour rétablir la chronologie du bon vieux livre). Basculer dans le monde communiste, un bien grand mot... J'ai le souvenir d'une pente douce au fur et à mesure que nous nous rapprochons de l'Adriatique et d'une forêt ressemblant aux bois du Jorat. Une promenade après des heures d'adrénaline. Dans un tournant, les douaniers nous accueillent à bras ouverts et nous font signe de passer. Pas de rideau de fer. La Yougoslavie s'était ouverte au tourisme depuis des lustres.

Du communisme, nous ne verrons pas la couleur. Hormis d'hideux monuments à la gloire du prolétariat. Et ce n'est guère un thème de discussion. Commentaire d'un ami et descendant d'une grande famile patricienne bernoise: "On voit bien qu'on est dans un pays communiste, les portes des toilettes ne se verrouillent pas."

PICT0043b.jpg

Tiens, voilà qu'une méhari passe à Kranj ( devenu lieu touristique de l'actuelle Slovénie). La méhari, c'était très tendance et plutôt venteux. Avec la poussière des routes asiatiques, on pouvait se passer de crême solaire.

PICT0044b.jpg
Des drapeaux yougoslaves partout. En juin 1991, une guerre de dix jours conduira à l'indépendance de la Slovénie. Début de la balkanisation de toute la région avec des conflits ethniques bien plus longs et meurtiers (siège de Sarajevo 1992-1996).

Les commentaires sont fermés.