18/04/2011

Poésie en 3 D

   

DSC_0027.jpgBientôt aussi réputé que le panorama Bourbaki de Lucerne, l'animation en plus, les Chemins de fer du Kaeserberg ne laissent personne indifférent. Un rêve d'enfant s'offre aux visiteurs dans une conception d'avant-garde qui s'inscrit dans le développement durable et dans une oeuvre d'art fascinante de réalisme.

L'invitation au voyage commence à l'Impasse des Ecureuils de Granges-Paccot, soit à Fribourg. Le visiteur est accueilli dans un bâtiment futuriste, fruit de la rencontre de Marc Antiglio et du célèbre créateur Roger Pfund. Le respect de l'environnement y est un principe d'éthique. Le chauffage du bâtiment est assuré grâce à six pompes à chaleur. Les trains roulent avec une énergie propre et renouvelable au moyen de 72 capteurs solaires.  

 A l'extérieur, des signes de mobilier ferrovaire comme cette Ge 2/4 rhétique de 1913/1943...

Préambule à la visite, un film d'excellente facture expliquant la motivation du créateur ainsi que sa démarche.

Utile, vu que l'ouvrage a nécessité 17 ans de travaux! Plus de 2000 mètres de voies, 52 kilomètres de fils et de câbles, 75 000 clous pour fixer les rails...

DSC_0012b.jpg
6 ordinateurs en boucle permettent de maîtriser le trafic de 120 trains
DSC_0009.jpg
L'intégration du réseau dans le paysage: du jamais vu aux yeux des connaisseurs
DSC_0010b.jpg
Condensé (avec des perspectives réalistes!) de la Suisse par une journée d'arrière-été en 1990
DSC_0022.jpg
La bourgade de Sankt-Jakobsstadt reçoit la visite du cirque KNIE 
DSC_0007.jpg
Important noeud ferroviaire assurant la correspondance avec les chemins de fer rhétiques!
DSC_0024.jpg
Vue aérienne. Des jumelles permettent d'admirer les détails
DSC_0015.jpg
Au dépôt des RHB, quelques ferroviphiles admirent le chasse-neige à vapeur. Et le voyage est loin d'être achevé...

22:58 Publié dans ferrovipathes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kaeserberg, cff, rhb | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.