05/02/2011

Encore une affaire d'aveugles

"Je suis toujours intéressé par les personnes qui savent tout et par celles qui ne savent rien, peut-être parce qu'il s'agit des mêmes personnes..."Un aphorisme d'Oscar Wilde résumant assez bien la Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient abordée dans ma précédente note.

Le petit ouvrage de Diderot (venant d'être réédité dans les Folios à 2 euros) pourrait bien éclairer nos lanternes décérébrées. Citation (page 36):

Il y a une espèce d'abstration dont si peu d'hommes sont capables, qu'elle semble réservée aux intelligences pures: C'est celle par laquelle tout se réduirait à des unités numériques.

On se demande pourquoi il a fallu attendre plus de deux siècles avant de pouvoir pianoter sur un ordinateur.

La faute à Beethoven?

 

 La Lettre de Diderot constitue une lecture toute indiquée pour les pilotes d'avions qui se basent sur leurs sensations ainsi que sur les fondements de l'optique. En cas de stratus persistant, ils deviennent des aveugles et doivent pouvoir compter sur leurs instruments à l'atterrissage. L'aérodrome de Payerne disposera sous peu d'un nouvel ILS (Instrument Landing System)pour les opérations des Forces aériennes. L'installation offrira également une meilleure sécurité pour l'aviation civile qui utilise le tarmac broyard.

DSC_0005.jpg
L'antenne, en forme de râtelier, construite dans le prolongement de la piste est le "localizer" dont le signal renseigne les pilotes sur l'axe d'approche.
Le système informatique est installé par Skyguide, responsable de l'exploitation.
DSC_0006.jpg

Les commentaires sont fermés.