28/12/2010

A mon fils qui regarde trop la TSR

et qui ne manque jamais les Coups de coeur d'Alain Morisod. Je n'ai rien contre lui, l'artiste, bien au contraire. Et tout juste un léger différend avec mon fils qui désirait me voir partir en croisière avec Morisod plutôt que vers d'autres horizons plus prometteurs.

Rien non plus contre la TSR à qui je continue à verser mon obole ( désormais en annuités ce qui se traduit par un léger supplément dorénavant au profit des programmes de notre télévision). Par contre, je redoute la convergence. D'abord, je trouve le mot obscène! Ensuite, " la TSR est la seule administration qui dispose de sa propre télévision". Bertrand Duboux dixit. Homme heureux qui n'a pas connu la RTS...

Parce qu'avec la RTS et la montée en gamme des organigrammes, certains risqueraient de se faire très mal s'ils venaient à tomber de la hauteur de leur ego.

Il est vrai que la principe de Peter, selon lequel vous seriez propulsé à votre niveau d'incompétence, n'a jamais été vérifié scientifiquement à ce jour.

Passons, puisque je m'adresse à mon fils ainsi qu'à quelques autres qui ne connaîtraient pas encore la zappette.

Agoravox vous gratifie d'un brin de légèreté sous le titre de dérapage sexy en Argentine. On nous dit que Berlusconi en a rêvé, mais je ne pense pas qu'il l'aurait fait: pas assez macho à son goût avec ce renversement de rôle entre genre...

En bon Vaudois, je vous dis: "C'est du joli !" (et même du très joli).


16:25 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tsr, rts, médialogue | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.