09/12/2010

Ah! Godard...

godard2010.jpgIl paraît que c'est ce que l'on dit à l'issue d'une projection d'une oeuvre du réalisateur franco-suisse...

Si vous avez zappé l'interview de Godard, à l'issue de la projection de Film Socialisme à la TSR, vous avez sans doute adoré l'élection de Calmy-Rey (une autre histoire où les personnages n'ont pas le temps d'exister, avec les Illusions perdues de Balzac chez Godard et celles de Levrat dans l'actu).

En ce qui concerne l'interview exclusive, programmée à une heure très propice à l'endormissement, elle nous a été présentée sous la forme d'un pastiche godardien loin du meilleur aloi. N'est pas Godard qui veut!

En vingt minutes sur le vénérable Rollois, on a quand même appris deux ou trois choses.

JLG travaille. Il prépare un nouveau film, il est en train de le monter et ce cinéma s'appellerait Adieu au langage. Nous verrons le film, s'il est distribué en Suisse, ce qui n'est pas sûr du tout...

On a plus parlé d'argent, notamment de ce Prix du Design qui vient de lui être décerné à Zurich et qui lui permettra de s'acquitter de ses impôts vaudois, commes nous autres.

A ce propos, j'ai retenu dans le Film socialisme cette citation sur l'argent qui "a été inventé pour que les hommes se parlent sans se regarder dans les yeux".

Assez bien vu; on ne peut qu'y adhérer. Pas à l'argent, mais à d'autres envies.

JLG espère continuer à avoir de bons rapports affectifs avec son amie Anne-Marie (Miéville), avoir la force de promener un chien. "Voilà mes deux trucs. Le prochain film vient après..."

Joli programme de crise. Pour sûr, "si le Canton de Vaud était français, nous aurions accès à la mer."

Je suis prêt à le suivre. Même si je n'ai pas d'animal, je m'efforce de promener mes affects et d'entretenir de bons rapports avec la personne qui d'ordinaire me sert un café.                ça me va (Elle a du chien, comme on dit un peu trop vulgairement, et même du pedigree et surtout une belle vitalité).

L'ntégrale de l'interview PAROLE de Godard sur le site de la TSR:    http://www.tsr.ch/video/info/2774120-parole-de-godard.htm...

 

Commentaires

JLG, ce cinéaste unique avec qui je n'ai travaillé qu'une seule fois en tant qu'étalonneur... Je n'ai jamais compris son cinéma mais ses films m'ont encouragé à faire des films... Si Godard n'existait le cinéma serait mortel.

Écrit par : Hank Vogel | 11/12/2010

Les commentaires sont fermés.