27/10/2010

C'était hier

affiche_cetaithier copie.jpgC'était hier, malheureusement déjà la dernière séance au cinéma de Payerne, la ville qui a vu naître la cinéaste Jacqueline Veuve. Quelques spectateurs dans la salle, témoins semblant droit issus de ce documentaire qui est plus qu'un document et qui nous emmène très loin. C'était hier, du cinéma comme on en demande! La critique ne s'y est pas trompée...

Donner la parole à de vieilles images avec en filigrane le Tour de Suisse 1937. Les gens de Lucens, perdus et retrouvés dans l'immense foule acclamant le premier vainqueur suisse. Bel engouement sportif, il est vrai que l'on se trouvait "au haut du chômage".

S'offrir un vélo était hors de portée. Quant aux jours de fête... Surtout, on pouvait crever la faim dans la Broye, à une époque somme toute récente. Moi qui avait appris que la dernière disette remontait à 1816.

ça doit porter un autre nom que la pauvreté, ça doit être quelque chose de très fort, de très lointain. D'insaisissable, d'étrange.

"Quand on a le ventre vide, on ne voit pas le soleil sous les cocotiers."

Les cocotiers, c'est loin. Mais, pour revenir à notre sujet, il n'est pas besoin d'aller bien loin pour faire de l'ethnographie, ainsi que nous le montre Jacqueline Veuve d'un regard non partisan.

 

jave.gif

photo Ingwersen

 

 

Les commentaires sont fermés.