30/08/2010

Aéromodélisme à Avenches

Le groupe modèles réduits d'Avenches, fondé en 1976, organise un grand meeting, histoire de fêter dignement les 100 ans de l'aviation en Suisse. L'occasion d'admirer de près des ballons, des planeurs, des hélicos ainsi que beaucoup de répliques d'aéronefs. La taille de certains approchent celle d'un véritable avion.

On verra aussi les évolutions d'un quadruple champion du monde. L'aéromodélisme est une affaire très sérieuse qui se pratique dans le cadre de l'Aéro-club suisse. Un beau hobby qui débouche souvent sur une carrière aéronautique.

En suivant ce lien  http://www.gmra.ch/activites.html vous aurez un aperçu du programme !

 

avenches 001.jpg

25/08/2010

Sauvons la CGN !

mollis 231.jpgLa pétition "sauver la CGN" a recueilli plus de 44 000 signatures.

Celle-ci demande notamment la rénovation du Vevey ainsi que du chantier naval d'Ouchy.

Un investissement à long terme: retapé à l'instar de La Suisse, le Vevey serait bon pour un siècle !

A l'heure où le PLR veut s'engager contre le technocratisme, il est urgent de renoncer à l'idée de scinder la CGN en deux entités (navibus et flotte historique).

A bon entendeur, à bientôt...

Le Conseil d'Etat doit entendre aujourd'hui les intéressés, dont l'Asssociation des Amis des Bateaux à Vapeur du Léman.

http://www.abvl.ch/

mollis 226.jpg
Le Vevey a été lancé en 1907, soit trois ans avant La Suisse.
mollis 233.jpg
Le Bouveret, 17 juin 2006

05:38 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cgn, vevey, léman, plr, vaud | |  Facebook |

22/08/2010

Un cheval, des CV

Un canasson pensif et bien esseulé... au Manège de Payerne. Il  y a de quoi se faire du mourron quand on se retrouve dans la mecque des chevaux vapeurs et que l'on ne représente plus qu'une fraction de kilowatt!

Mais foin d'introspection anthropocentrique quand on est entouré d'une foule de nostalgiques de l'essor de la mécanisation agricole. Et puis, il y avait ce chien venu spécialement pour poser pour vous...

DSC_0056.jpg
DSC_0053.jpg
Et bien entendu sur ce site très at-tracteur, les mécaniques. Cette chenillette Studebaker de 1940, déjà entreaperçue sur mon post précédent et qui sert surtout à promener les enfants.
Pour la couleur, un Porsche joliment refait côtoyait une 356 beige de la même époque.
DSC_0060.jpg
Beaucoup de raretés (des machines dont j'ignorais l'existence, nobody is perfect). Parmi les motos, de belles Condor, Motosacoche grand sport... Et aussi cette Suzuki de 1974, moteur rotatif Wankel 500 cc. Aussi exceptionnelle que la Mammuth de Gérard Depardieu dans son dernier film!
DSC_0018bis.jpg
Une petite Jag (Alusuisse)pour la route. Et pour les commissions, quelque chose de plus modeste. Une camionnette de 1930 animée par un petit quatre cylindres refroidi par air. Sa marque? Je vous la donne en mille sur la photo qui suit !
DSC_0049.jpg
DSC_0012.jpg
Possibilité d'admirer d'autres specimen d'ici dimanche soir, voire d'acquérir la tonne-pompe de Barberêche (1908) faisant face au Saurer 1930 des pompiers lausannois.
DSC_0069.jpg
 
A la sortie de l'autoroute, l'endroit est signalé par un tracteur suspendu dans les airs. A pied, à cheval ou en voiture (à votre convenance), l'entrée est gratuite.
DSC_0048.jpg
To big to fail ? C'est souvent à la voiture que l'on reconnaît l'homme. Et parfois à l'homme que l'on reconnaît la voiture (Opel Kapitän).
DSC_0035.jpg

21/08/2010

Vieux tacots, en veux-tu...

en voilà ! A Payerne, samedi et dimanche. Voitures, camions, tracteurs et autres engins de travail en grand nombre. Avec démonstrations à l'appui.

IMAGE1 (2).JPG
La dernière réunion s'est tenue en 2004 à Grandcour. Quelques images du chédail d'il y a six ans; il y a de fieffés collectionneurs dans le coin !
mollis 2285.jpg
mollis 2261.jpg
mollis 2263.jpg
mollis 2283.jpg
mollis 2296.jpg
mollis 2300.jpg
mollis 2259.jpg
mollis 7033.jpg
L'occasion d'admirer plus de trois cent véhicules appartenant au patrimoine...

01:09 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

18/08/2010

Cachez ces enfants que je ne saurais voir

tv cerveau.jpg

Encore une tartufferie...  Voyez ces visages d'enfants floutés particulièrement présents sur certaines chaînes vouées au reality show. Des images qui me dérangent, bien plus encore que le fait de présenter les prises de vue à l'envers comme dans un miroir afin que l'on ne puisse lire la publicité (non payante!).

Du baclage... Certes, il y a le droit à l'image. Difficile à établir et qui exige (du moins en France) que toute image d'un mineur présuppose l'accord écrit préalable des deux parents.  Un droit qui vient modifier insensiblement et en profondeur les médias peu enclins à être traduits en justice. Mauvais temps pour le photographe appelé à louvoyer entre le droit et le respect de la personne. Finie la photographie humaniste à la Cartier-Bresson, Ronis!

Ce droit parental sur leurs rejetons a également pour effet (pervers) d'en faire des vedettes (distribuées par les grandes agences). Ainsi, lorsque le quotidien La Liberté emprunte une telle image dans un article, elle est légendée  comme il se doit image prétexte.

Mieux vaut éloigner les enfants lors d'un tournage que les flouter...  

Un malaise qui ne relève pas seulement de l'esthétique! A force de cacher ces enfants que l'on ne saurait voir, c'est l'enfance même qui tend à disparaître.

Ne plus voir d'enfants, c'est aussi et d'abord empêcher les enfants de voir!  On les conduit à l'école, en 4/4, en bus, encolonnés en pédibus, etc. On me dira que les temps ont changé. Certes. L'époque ou nous étions, en tout bien tout honneur, tous enfants de la rue est bien révolue. Nous apprenions à lire, bien avant l'école, dans les garages (des geugots et panards qui deviendront Peugeots et Panhard grâce à l'instruction publique).

Mon billet étant et pour cause difficilement illustrable, je me suis rabattu sur un sujet charmant et pourtant plus que délicat. Une petite d'une maman sans papier demande à Michelle Obama si elle allait être chassée des USA... 

Scène inimaginable dans la vieille Europe? J'ai eu l'occasion de m'entretenir avec une jeune et talentueuse JRI (journaliste, reporter d'image) de La Télé valdo-fribourgeoise. Très au fait de la problématique, elle doit jongler avec des pratiques et des tolérances qui diffèrent d'un canton à l'autre. Le bon sens l'emportant, à mon avis, sur Fribourg. Mais pour combien de temps encore?

Conclusion de mon interlocutrice, Carole Pantet: "C'est quand même paradoxal qu'il faille la signature du parent pour figurer sur une photo de classe, alors que l'on peut se prostituer librement à partir de seize ans..."