20/01/2010

Que de noms d'oiseaux pour un record!

L'avantage avec Google, c'est que vous devenz ornithologue en un coup de cuillière à pot. Et pour la motivation, rien de tel q'un emballage illustré de nourriture pour oiseaux . Un vulgaire moineau devient ainsi un ringmus au nord, un skovspurv encore plus au nord en Suède, une passera transalpine,  un gorriones ou un pardal outre-Pyrénées. De quoi perdre son latin et surtout celui de Linné!

Pour les poissons, c'est  encore bien plus compliqué. Ils changent de nom selon les eaux et ils changent encore de nom lorsqu'ils  passent à la casserole. Le bar devient loup de mer. Le corégone sera féra, palée ou bondelle, selon la profondeur des eaux et l'accent régional.

Fermons la parenthèse halieutique et gastronomique et revenons à nos volatiles. Si, d'aventure et de plus en allemand, vous tombez sur une coupure de journal annonçant qu'une Pfuhlschnepfe a établi un record du monde de vol non-stop, vous vous doutez bien qu'il ne s'agit pas d'une vulgaire bécasse!

Notre bécasse du bourbier (limosa lapponica baueri) est donc une barge rousse en français. Oiseau migratoire, s'il en est, il peut voler durant neuf jours sans manger, boire ou dormir. Une femelle de 700 grammes, munie d'un émetteur et suivie par satellite a ainsi parcouru, entre l'Alaska et la Nouvelle-Zélande 11 650 kilomètres!                                                                                                         

 Au retour, les volatiles passent par la Chine. D'ou un parcours migratoire total de 29 000 kilomètres. Ainsi, selon les scientifiques, la barge rousse  est capable de parcourir 436 000 kilomètres au cours de sa vie, soit bien plus que votre vieille Ford ou que la Renault Nevada du mec marié à l'une des Trois femmes puissantes (dans le dernier et excellent Goncourt). 

 Fichier:Bar-tailed Godwit migration.jpg

Si vous n'êtes pas barge, vous concéderez que c'est un bien bel oiseau, très aérodynamique sur le Pacifique et sur la photo volée à un ornithologue norvégien.

Pfuhlschnepfe-x.jpg
(record homologué par le service géologique US d'Anchorage; des Australiens ont également effectué des mesures, quelques compléments -en allemand- ici

Les commentaires sont fermés.