23/12/2009

Je vois, donc je suis

natale_9 009.JPG
J'ai vu le Père Noël, le Vrai Faux Barbu, l'authentique gyrovague. Pas ces pâles copies aggrippées aux murs, véritables leurres qui n'atteindront jamais une cheminée et qui ont pour unique fonction de masquer les déplacements éclairs du Vrai Faux Barbu.
Fort occupé, le Père Noël peut heureusement compter sur de nombreusx acolytes, on devrait dire nombreuses, tant les gracieuses petites mains qui enveloppent les cadeaux sont féminines, innombrables. Je les ai vues aussi.
Je pense que sans elles...
Mais pourqoi penser, alors qu'il suffit de voir! Déjà du temps de Descartes, un sien détracteur dont j'ai oublié le nom avait affirmé "Je vois, donc je suis." Sans les sensations, nous n'existons pas! Démonstration par l'équipe des neurologues du professeur Olaf Blanke à l'EPF de Lausanne. C'est un peu compliqué pour moi, mais je vois bien de quoi il retourne.
 Alors, pour faire simple, petit détour sur le blog de Pierre Jean Ruffieux. Son histoire presque vraie ne peut être que véridique et de portée générale! Celle de la jeune fille au  regard décalé photographiant la réalité ordinaire...
 "Mais les belles choses ne durent pas toujours." Lisez la suite et vous comprendrez pourquoi nos écrans plats ne retiennent d'ordinaire que la platitude du réel...
 
GVA 026.JPG
Hommelibre le dit si bien: Noël, c'est dans les yeux...     Joyeux Noël !

01:16 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : photographie | |  Facebook |

Commentaires

Hé oui, la pulsion scopique est celle qui domine le monde médiatique !

Écrit par : Jean Romain | 23/12/2009

Merci, Blagueur, d'avoir fait mention de mon blog sur le vôtre. Cela fait chaud au cœur une veille de Noël! Fraternité broyarde si je ne me trompe pas...

Écrit par : PJR | 24/12/2009

Les commentaires sont fermés.