10/10/2009

Torpeur

Ce sera mon image du jour. L'enfant qui dort à côté du tonne pompe vombrissant. ça gicle et ça arrose à l'occasion de la revue des pompiers, quadriennale comme les JO.

La disparition subite de Jacques Chessex nous plonge, comme cet enfant,  dans un état de torpeur et nous laisse sans voix. La nouvelle était dans le journal de ce matin en premières pages. Elles m'arrêtent.

"Lorsque l'homme disparaît, l'oeuvre transparaît."

Phrase lapidaire dans l'éditorial de Thierry Meyer. Il y a l'Oeuvre écrite que nous connaissons peu ou prou, le style. Mais je pense d'abord à ces oeuvres non écrites que nous portons tous à l'intérieur de nous, qui nous animent et qui nous relient à l'écrivain. Tragédie lorsque les non-dits et la finitude - néanmoins transparente ! - nous ramènent dans le silence de nos limites.

DSC_0015.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela dit, nos pompiers font du beau travail !

DSC_0016.jpg

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Corcelles-près-Payerne, 10 octobre 2009

23:42 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jacques chessex, payerne | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.