31/03/2009

Tourniquets et éoliennes

trial35d 017.jpgJ'aime les éoliennes qui rappellent les tourniquets de l'enfance. On voit le travail qu'elles font. Tours emblématiques du développement durable, elles sont conçues pourtant pour une durée de vie de seulement vingt ans. Surtout, elles sont prévues pour être démontables, ce qui devrait rassurer les partisans d'une nature prétendument intacte. Solution transitoire ne préjugeant pas des choix des générations futures.

Les Allemands tablent sur l'éolien pour couvrir un cinquième de leur besoins d'électricité. La plus haute éolienne de Suisse à Vernayaz (141 mètres) dépasse de peu sa soeur aînée de Collonges VS et sa production est équivalente à la consommation d'un millier de ménages.

VS 002.jpg

Dans son fief, Ségolène Royal avait jeté un froid... en se déclarant en faveur des éoliennes, à condtion qu'elles soient... souterraines! Esprit de sérieux de nos voisins qui appellent ces engins des aérogénérateurs. Quant aux jouets d'enfants, il ne sont pas dignes de figurer dans leurs dictionnaires. Il n'y a guère que le Petit Larousse pour préciser qu'il s'agit d'un terme suisse désignant un jouet d'enfant fait d'une petite hélice fixée au bout d'un bâton.

Les tourniquets ne laissant passer qu'un piéton sont plus universels. On les trouvait pratiquement à tous les passages à niveau. Ils ont tous, enfin presque tous, disparus pour des raisons de sécurité.

Un témoignage du passé à Corcelles Sud:

trial35d 004.jpg

Commentaires

Grâce à Jacques Tati à qui on a fait la mauvaise farce de remplacer sa pipe par un moulinet à vent, je sais maintenant comme l'on nomme les tourniquets outre-Jura.

Écrit par : blagueur | 14/04/2009

Les commentaires sont fermés.