20/02/2009

Sur le "passé trouble" de Payerne City

cathVD 002_edited.jpgLe crime nazi relaté par Chessex réapparait sur le blog de J-M. Olivier ainsi que sous la plume de Jean-Louis Kuffer. Règlement de comptes ou curieux combat de chefs. Après quelques décervelés critiquant un livre qu'ils ne liront jamais, il semblerait qu'on puisse  désormais laisser planer le doute sur un prétendu plagiat de notre glorieux auteur.

Un Juif pour l'exemple n'est sans doute pas som meilleur livre. A la suite de Jankélévitch, l'auteur le reconnaìt (page 70): "J'ai honte..."

Enfin, "on apprend" que Jacques Pilet a commis un livre éponyme sur le même sujet en 1977. 32 ans après la fin de la guerre. La TSR va maintenant rediffuser l'admirable film d'Yvan Dalain (et de J.Pilet). Le succès médiatique de l'ouvrage paru chez Grasset (32 ans après !) y est sans doute pour quelque chose.

Jacques Chessex s'est exprimé ainsi sur le travail de l'autre Jacques: "À aucun moment du livre, ni du Temps présent de l’époque d’ailleurs, on ne comprend que ce crime dépasse Payerne et qu’il s’agit vraiment du début d’Auschwitz. »

Affaire de génération! C'est oublier le contexte. Souvenez-vous du Chagrin et la Pitié film fleuve du début des années 70 montrant Clermont-Ferrand sous l'Occupation. Produit par Charles-Henri Favrod, financé principalement par... Georges Simenon!, l'oeuvre décriée que l'on tenta de couler devint un immense succès en France. Ce qui n'empêcha pas son producteur de découvrir une hargne absolument épouvantable et de devoir affronter un âpre moment de sa vie en tant que témoin de l'Histoire. *

D'accord avec Pilet, le devoir de mémoire doit se faire "dans les têtes", devoir permanent donc. Il faut par conséquent saluer l'exposition actuelle des élèves de David Bonny Auschwitz - la fin du voyage. Edifiante et visible les dimanches (10 à17h) et les jeudis (16h30-19h) au Gymnase de Payerne. Fruit d'un voyage d'étude, la rencontre entre cette expo, visible jusqu'au 7 mars, et un "bestseller" est purement fortuite!

Enfin, pour donner suite (d'ici 2041, dans 32 ans!) à l'idée première de Chessex, on peut rappeler aux édiles de Payerne que le lieu du crime a été transformé en parking et que les immeubles attenants ont été rachetés par la commune "". La possibilté d'y créer un Jardin du Souvenir, de la Paix ou de la Réconciliation (Wiedergutmachung) ne s'efface pas d'un coup de balai!  

* Patrick Ferla, La Mémoire du regard Charles-Henri Favrod , Favre 1977

** parcelles 231 (le jardin des deux Jacques?), 232, 233 !

 

satan 011.jpg

22:31 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : payerne, chessex, tsr | |  Facebook |

Commentaires

c'est bien ton blg toujours aussi interessnt! :)

Écrit par : Wiki | 26/03/2009

Les commentaires sont fermés.