01/10/2008

La Traviata im Hauptbahnhof

SF_LaTraviata360.jpgQui n'a pas vibré d'amour dans une gare n'a jamais aimé.

Quel plus beau décor pour la mort de la dévoyée Violetta Valéry qu'une gare en cul de sac? L'opéra de Verdi créé en 1853, six ans après l'arrivée du premier train à Zurich, a trouvé sa pleine dimension tragique dans ce lieu de passage obligé qu'est la gare de la métropole économique.

On connaissait les sous-chefs de gare. Grâce aux sous-chefs d'orchestre, à 15 kilomètres de câbles, 151 micros et un nombre incalculable d'oreillettes pour les 200 artistes, les innombrables techniciens et cheminots, le spectacle du Hauptbahnhof a été un très grand moment de télévision. Dans l'art du direct, parfaitement maîtrisé, l'opéra réservé à une élite devient un reality show qui relègue les autres productions du genre à leur niveau de néant. Une opinion déjà confirmée par quelques fidèles de la Star'Ac...

Dans l'attente d'un DVD et d'une diffusion (vivement souhaitée) à la TSR, le chef d'oeuvre est visible en streaming sur Arte-TV.                                                          ( Eva Mei photo sf.tv) 

16:59 Publié dans coup de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : arte-tv, verdi, cff | |  Facebook |

Commentaires

Amateur de foot, mais peu de lyrique, j'ai regardé la Traviata im Hauptbahnof
en direct sur Arte et je n'ai pas regretté. Superbe performance des artistes
et de tous les acteurs de l'ombre (caméramans,techniciens et autres) pour un
spectacle de grande classe.
PS : j'ai regardé les reflets de la champions league en fin de soirée !

Écrit par : bidouille | 01/10/2008

Je ne savais pas avant à ce sujet

Écrit par : cv examples | 08/05/2011

Les commentaires sont fermés.