25/09/2008

Saveurs revisitées

   Retour sur ma note précédente suite au reportage de Rémy Gilliand (du bon travail) dans La Broye de ce jeudi. On y apprends que les étudiants ont payé 8 francs pour la dégustation. Moi qui croyais que c'était offert...

L'hebdomadaire nous apprend que le livre Saveurs de la Broye magnifiquement illustré par les élèves est disponible au GYB(026 662 01 01; info@gyb.ch) et qu'il ne coûte que 11 francs; ça vaut le coup! Les jeunes ont recherché les recettes du terroir. Dans le cadre d'un cours de français, elles ont été réécrites de manière originale parfois en verlan. Part belle aux desserts. Variation sur une tarte aux pommes: "Si t'as pas de mepom, tu fais avec des repoi. Bois du thé, du café ou du dreci avec!"

saveurs.JPG
Un truc tangible dans une Semaine du goût qui a été ternie dans mon esprit. Ma maman m'a dit qu'on ne devait pas jouer avec la nourriture. Ainsi le record (du monde!) consistant à faire basculer 10 000 biscômes à Saint-Gall. Il appartint à notre Ministre des finances de déclencher cet effet-domino après une semaine folle dans le monde des finance. La suite est malheureusement connue. Circonstances fortuites bien sûr, où le stress intervient et dans lequel je perçois un psychodrame qui continue à me troubler.
Enfin, une fausse bonne idée: le pari de ce jeune Français de n'utiliser que des produits provenant d'un rayon de 500 km pendant un an. Adieu thé, café, bananes mais un suivi médical annoncé. 15 secondes sur M6 à oublier de suite! 

23:49 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : gyb, semaine du goût | |  Facebook |

Commentaires

Je n'ai pas tout à fait compris pourquoi 'un suivi médical annoncé' pour le jeune français qui fait le pari de n'utiliser que des produits provenant d'un rayon de 500km? Effectivement cela lui supprime le café et le thé (mais pas les tisanes), les fruits exotiques. Mais je ne voit pas en quoi sa santé risque d'être menacée par cette décision? Y'avait-il plus de précisions dans ces 15 secondes sur M6?

Écrit par : christophe | 26/09/2008

Evidemment non!"Il sera suivi par un médecin et une infirmière tout au long de l'expérience", pour nous faire croire qu'il s'agit d'une expérience scientifique! Du pur bluff dont on ne reparlera plus. Chacun est en mesure de manger équilibré.Il y a autant de vitamine C dans une choucroute que dans les agrûmes, etc.
Cela dit, la Semaine du goût m'a montré qu'il y avait des lacunes parmi les jeunes (parce qu'ils regardent trop M6?). Des mots comme "terroir" ou "cochonaille", cité par notre journaliste, leurs sont étrangers.
Enfin, tant 24 Heures que le journal hebodmadaire La Broye ont introduit les "piotons" dans le titre des articles, ce qui n'est probablement pas idéal: je connais les pieds de porc mais ignorais qu'on les appelle ainsi! Pour être lu...

Écrit par : blagueur | 26/09/2008

Pour être lu, il faut être clair! Donc, manger régional est une bonne idée ou plutôt une réflexion intéressante et dans l'air du temps.

Écrit par : blagueur | 26/09/2008

Les commentaires sont fermés.