31/05/2008

Forget it! 68

Le joli mois de mai touche à sa fin. Tant que les libraires n'auront pa écoulé tous les livres sur mai 68, il restera dans nos mémoires et Pascal Decaillet pourra continuer à frémir tous les années en huit. J'ai lu avec intéret et émotion l'édito publié sur son blog. Contemporain de Cohn-Bendit, je me souviens très bien de l'effet du discours très attendu prononcé par De Gaulle le 29 mai. C'était à l'Aula du Palais de Rumine. Les étudiants massés autour d'un transistor avaient vivement acclamé le Général! A l'unanimité. Il est vrai que nous étions en HEC...

Nous avons de belles images du défilé sur les Champs-Elisées du lendemain avec des simili-mariannes portées dans une foule évaluée à 375 000 personnes par les services de police. Je doute qu'il s'agisse d'un fait historique, par un évident manque de recul. Un avis que semblent partager tous les témoins. Mai 68 est une date large. A ce propos, l'entrevue accordée par Daniel Cohn-Bendit à Télérama est significative. Je crois que c'est ici qu'il déclare que si il est interdit d'interdire, il est aussi interdit d'interdire d'interdire! Quant à l'hisoire événementielle, le fait que le Grand Charles et Dany le rouge se soient trouvés simultanément en Allemagne constitue sans doute un puissant symbole. Lisez cet entretien sur son blog:

http://www.cohn-bendit.de/dcb2006/fe/pub/fr/dct/518

Avant d'oublier 68, il convient de rappeler le magnifique documentaire de Patrik Rotman diffusé par la TSR. Car les événements ne se confinent pas aux portes de Paris. Vietnam, Prague, Mexico... Un vrai document historique que ce DVD disponible sur le site de la TSR sous le titre "68". Comme nous avons veilli et comme les temps étaient autres avant le numérique...

01:34 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.